Qui sommes nous   |   Envoyez un programme   |   Diffusion   |   Recrutement   |   Coordonnées   |   Publicité   |   Archives   |   Articles Partenaires

LYON
LE WEB DES SPECTACLES

LYON

SUIVEZ-NOUS


THEMATIQUE DATE
Rubrique / Festival LIEU
Notre selection
gratuit
prix libre
billetterie en ligne
Mot-clé

RECHERCHER ►

Médias

Radio Nova débarque à Lyon

Radio Nova est sélectionnée par le CSA pour émettre à Lyon, en association avec RTU. Rendez-vous à l'automne.
le Jeudi 9 mars 2017 par

Radio Nova débarque à Lyon

Radio Nova est sélectionnée par le CSA pour émettre à Lyon, en association avec RTU. Rendez-vous à l'automne.
le Jeudi 9 mars 2017 par Sébastien Broquet

Radio Nova débarque à Lyon

Crédit Photo : Édouard Baer © Radio Nova

PLUS LOIN

La fréquence de RTU attribuée en janvierLa fréquence de RTU attribuée en janvier

Les Nouvelles ambitions des Enfants du RhôneLes Nouvelles ambitions des Enfants du Rhône

Webradios : retour vers le futurWebradios : retour vers le futur

À LIRE AUSSI

Eydolon : la technologie de la sensation Eydolon : la technologie de la sensation

Les Nuits Zébrées de Nova au TransbordeurLes Nuits Zébrées de Nova au Transbordeur

Édouard, le réveil malinÉdouard, le réveil malin

"Ouvert la nuit" : À la Baer étoile !"Ouvert la nuit" : À la Baer étoile !

"Dernières nouvelles du cosmos" : mes mots ont la parole"Dernières nouvelles du cosmos" : mes mots ont la parole

On connaît l'heureux nouveau locataire de la précieuse fréquence 89.8 de la bande FM, jusqu'ici confiée à la locale RTU : il s'agit de Radio Nova, en association avec RTU. La décision a été prise mercredi 8 mars par le CSA lors de son assemblée plénière et rendue publique le lendemain.

C'est à partir de septembre, octobre au plus tard, que la transition devrait être opérationnelle et que RTU devrait se transformer officiellement en Nova Lyon. L'équipe de RTU conservera ainsi ses cinq emplois salariés et assurera plusieurs émissions locales, réalisées à Lyon, tout en récupérant plusieurs émissions phares de Nova, à commencer par la matinale d'Édouard Baer qui n'en finit plus de faire le buzz depuis septembre.

Entre dix et douze heures, selon la convention passée avec le CSA, seront réalisées en local, principalement l'après-midi et en soirées où les rendez-vous avec les DJs locaux (James Stewart, etc) seront conservés. « On rassure les auditeurs : l'équipe reste en place et à l'antenne » nous explique au téléphone Alfredo Da Silva, le directeur de RTU, ému et ravi depuis les bureaux de Nova à Paris. « Toute l'équipe souffle enfin après deux ans de stress. Larmes et embrassades ont rythmé notre matinée : ce n'est que de l'amour aujourd'hui pour nous, on est tellement heureux ! » conclut-il.

Christine Derville, secrétaire générale du CTA (Conseil Territorial de l'Audiovisuel) de Lyon explique ce choix : « c'est la dimension culturelle du projet qui a été décisive, et l'ancrage local, pas seulement qualitatif mais aussi quantitatif. Les gens seront surpris : ce n'est pas Nova Paris qui arrive, mais bien Nova Lyon qui est créé. Cette offre n'existait pas ici, on sent une volonté de proposer quelque chose de différent, qui implique tous les acteurs culturels de la ville en plein bouillonnement. Ça nous a parlé, malgré le niveau de concurrence énorme dans cette ville. »

Radio Nova s'est exprimé par un communiqué en fin d'après-midi le jeudi 9 mars : « Nova Lyon est le fruit d'une rencontre entre RTU, radio lyonnaise historique, et Radio Nova. Toutes deux partagent le même ADN et ont décidé de s'associer pour un projet ambitieux : une radio qui mettra à l'honneur la dynamique culturelle lyonnaise en proposant un programme ouvert et surprenant, défricheur et détonnant. Dans un monde marqué notamment par le repli sur soi et porteur de tensions inédites, Nova Lyon reposera sur un principe : l'ouverture à toutes les cultures, l'ouverture à la diversité et l'ouverture à la "sono mondiale", chère à Jean-François Bizot, fondateur de Radio Nova et originaire de Lyon. »

Cette fréquence avait été rendue en mai 2015 par l'équipe de RTU, qui souhaitait s'associer à la parisienne Radio Nova fondée par le défunt Jean-François Bizot et désormais propriété de Matthieu Pigasse (également propriétaire des Inrockuptibles). Une opération risquée : d'autres dossiers ont inévitablement été déposés, dix-neuf exactement, comme celui du collectif Passerelle réunissant des anciens collaborateurs de RTU (Les Enfants du Rhône) avec la Ligue des Droits de l'Homme, Couleurs FM à Bourgoin-Jallieu, MediasCitoyens et le Lyon Bondy Blog. Arnaud Bonpublic, le responsable des Enfants du Rhône, nous expliquait sa démarche en décembre dernier.

La liste des dix-neuf candidats avait été dévoilée par le CSA le 11 janvier dernier. Parmi les recalés figurent aussi Vivre FM (Association nationale pour la prévention des handicaps et pour l’information), Latina, Sud Radio ou encore FG.

Tags  • Radio+Nova • Nova+Lyon • RTU

On connaît l'heureux nouveau locataire de la précieuse fréquence 89.8 de la bande FM, jusqu'ici confiée à la locale RTU : il s'agit de Radio Nova, en association avec RTU. La décision a été prise mercredi 8 mars par le CSA lors de son assemblée plénière et rendue publique le lendemain.

C'est à partir de septembre, octobre au plus tard, que la transition devrait être opérationnelle et que RTU devrait se transformer officiellement en Nova Lyon. L'équipe de RTU conservera ainsi ses cinq emplois salariés et assurera plusieurs émissions locales, réalisées à Lyon, tout en récupérant plusieurs émissions phares de Nova, à commencer par la matinale d'Édouard Baer qui n'en finit plus de faire le buzz depuis septembre.

Entre dix et douze heures, selon la convention passée avec le CSA, seront réalisées en local, principalement l'après-midi et en soirées où les rendez-vous avec les DJs locaux (James Stewart, etc) seront conservés. « On rassure les auditeurs : l'équipe reste en place et à l'antenne » nous explique au téléphone Alfredo Da Silva, le directeur de RTU, ému et ravi depuis les bureaux de Nova à Paris. « Toute l'équipe souffle enfin après deux ans de stress. Larmes et embrassades ont rythmé notre matinée : ce n'est que de l'amour aujourd'hui pour nous, on est tellement heureux ! » conclut-il.

Christine Derville, secrétaire générale du CTA (Conseil Territorial de l'Audiovisuel) de Lyon explique ce choix : « c'est la dimension culturelle du projet qui a été décisive, et l'ancrage local, pas seulement qualitatif mais aussi quantitatif. Les gens seront surpris : ce n'est pas Nova Paris qui arrive, mais bien Nova Lyon qui est créé. Cette offre n'existait pas ici, on sent une volonté de proposer quelque chose de différent, qui implique tous les acteurs culturels de la ville en plein bouillonnement. Ça nous a parlé, malgré le niveau de concurrence énorme dans cette ville. »

Radio Nova s'est exprimé par un communiqué en fin d'après-midi le jeudi 9 mars : « Nova Lyon est le fruit d'une rencontre entre RTU, radio lyonnaise historique, et Radio Nova. Toutes deux partagent le même ADN et ont décidé de s'associer pour un projet ambitieux : une radio qui mettra à l'honneur la dynamique culturelle lyonnaise en proposant un programme ouvert et surprenant, défricheur et détonnant. Dans un monde marqué notamment par le repli sur soi et porteur de tensions inédites, Nova Lyon reposera sur un principe : l'ouverture à toutes les cultures, l'ouverture à la diversité et l'ouverture à la "sono mondiale", chère à Jean-François Bizot, fondateur de Radio Nova et originaire de Lyon. »

Cette fréquence avait été rendue en mai 2015 par l'équipe de RTU, qui souhaitait s'associer à la parisienne Radio Nova fondée par le défunt Jean-François Bizot et désormais propriété de Matthieu Pigasse (également propriétaire des Inrockuptibles). Une opération risquée : d'autres dossiers ont inévitablement été déposés, dix-neuf exactement, comme celui du collectif Passerelle réunissant des anciens collaborateurs de RTU (Les Enfants du Rhône) avec la Ligue des Droits de l'Homme, Couleurs FM à Bourgoin-Jallieu, MediasCitoyens et le Lyon Bondy Blog. Arnaud Bonpublic, le responsable des Enfants du Rhône, nous expliquait sa démarche en décembre dernier.

La liste des dix-neuf candidats avait été dévoilée par le CSA le 11 janvier dernier. Parmi les recalés figurent aussi Vivre FM (Association nationale pour la prévention des handicaps et pour l’information), Latina, Sud Radio ou encore FG.

 

Tags  • Radio+Nova • Nova+Lyon • RTU

PLUS LOIN

La fréquence de RTU attribuée en janvierLa fréquence de RTU attribuée en janvier

Les Nouvelles ambitions des Enfants du RhôneLes Nouvelles ambitions des Enfants du Rhône

Webradios : retour vers le futurWebradios : retour vers le futur

À LIRE AUSSI

Eydolon : la technologie de la sensation Eydolon : la technologie de la sensation

Les Nuits Zébrées de Nova au TransbordeurLes Nuits Zébrées de Nova au Transbordeur

Édouard, le réveil malinÉdouard, le réveil malin

"Ouvert la nuit" : À la Baer étoile !"Ouvert la nuit" : À la Baer étoile !

"Dernières nouvelles du cosmos" : mes mots ont la parole"Dernières nouvelles du cosmos" : mes mots ont la parole

Un Oeil sur...

Alors que sort en ce début d'année son roman "Mon citronnier" chez JC Lattès (version augmentée et enrichie de sa première mouture "Le Citronnier", ed. Pédalo ivre), Samantha Barendson s'est livrée au jeu du portrait-découverte. 

Recherche
+ DANS NOTRE AGENDA
THEMATIQUE
DATE

Rubrique / Festival
LIEU
Notre selection
gratuit
prix libre
billetterie en ligne
         Mot-clé

RECHERCHER ►
les choix de la rédaction


Au cinéma


Un Oeil sur...

Alors que sort en ce début d'année son roman "Mon citronnier" chez JC Lattès (version augmentée et enrichie de sa première mouture "Le Citronnier", ed. Pédalo ivre), Samantha Barendson s'est livrée au jeu du portrait-découverte. 

les choix de la rédaction


Au cinéma