Bivouaquer à la Bastille, bientôt possible !

C’est inédit, une aire de bivouac ouvre bientôt sur l’esplanade au-dessus du fort de la Bastille. Ce projet expérimental est un maillon important du riche programme concrétisant la distinction Grenoble Capitale Verte de l’Europe 2022. Le site le plus emblématique de notre ville ne manquait pas de succès en journée, il sera désormais possible d’en faire l’expérience de nuit du 2 mai au 2 octobre, 6 nuits sur 7 en cabane ou en tente.

Comme le simple fait de se rendre en montagne, la pratique du bivouac n’est ni accessible à tous, ni évidente. Et au risque de décevoir, avoir expérimenté le mode de vie camping lors des fêtes de Bayonne ou autres, ne fait pas de vous un initié aux contraintes et à la philosophie du bivouac. Tout le monde n’est pas habitué à l’absence de poubelles, aux toilettes sèches, au point d’eau basique, à la lampe frontale et dans le pire des scénarios aux intempéries. Il y a un savoir-être en montagne et des connaissances spécifiques liées à cette activité en plein air, que la Ville de Grenoble souhaite encourager en finançant ce bivouac à la Bastille.

« Ce bivouac est aussi pensé comme un lieu d’éducation, pour apprendre à aller en montagne tout en respectant cet environnement-là », précise Pierre-Loïc Chambon, le directeur de la Mission Montagne de la ville de Grenoble, en charge du projet. Partant du constat que la crise sanitaire et les confinements ont amené plus de publics urbains en montagne, ce dernier rappelle que ces nouveaux flirts, aussi encourageants soient-ils, doivent s’accompagner de (bonnes) habitudes à prendre au plus vite. Le choix d’une implantation à la Bastille s’explique par la volonté de mettre en confiance un public novice, que l’on cherche à séduire, tout en le sensibilisant aux enjeux importants du respect de l’environnement. Des gardiens de refuge venus des massifs isérois se relaieront tous les soirs pour veiller à ce que ces nuits alpines se déroulent bien.

Outre les néo-aventuriers de la montagne, le projet bivouac profitera également aux habitants de l’agglomération qui d’ordinaire n’ont pas du tout de pratiques montagnardes. Enfants et jeunes accompagnés par des structures socio-culturelles, familles accompagnées les Maisons des Habitants et les centres sociaux, groupes scolaires des quartiers populaires, des moyens ont été mis en œuvre pour que ces publics aient un accès privilégié au site, avec gratuité ou tarif réduit et prêt du matériel nécessaire. Autrement, le plein tarif pour le grand public est de 10 euros, avec encore la possibilité de se faire prêter une tente et l’option demi-pension. « Rendre la montagne accessible à tous » est l’objectif manifeste du projet bivouac au sommet de la Bastille, qui par ailleurs s’y attellera tout au long de la période à travers diverses animations (observations au télescope, jeu de piste, etc). À savoir aussi que des étudiants en Master à l’Ecole Nationale d’Architecture de Grenoble (l’Ensag-UGA), partenaire du projet, ont conçu et fabriqué quatre cabanes en plus des six emplacements prévus pour des tentes. Avec leurs typologies plus ou moins déconcertantes, elles sauront elles aussi attirer des amateurs de nouvelles expériences outdoor.

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Actus...

Vendredi 22 avril 2022 Récemment enrichi de trois nouvelles sorties, le label grenoblois Stochastic Releases accueille depuis quinze ans divers projets musicaux pointus aux esthétiques musicales radicalement différentes, que seule réunit la sensibilité artistique de son...
Vendredi 22 avril 2022 Installées sur le glacis du fort de la Bastille, face à Belledonne, quatre petites cabanes conçues par des étudiants en architecture doivent permettre au public néophyte d’expérimenter le bivouac en montagne. Du 2 mai au 2 octobre, des gardiens se...
Vendredi 15 avril 2022 Les gentils rappeurs toulousains sont les têtes d’affiche du prochain Vercors Music Festival, qui se tiendra du 1er au 3 juillet. Pas seulement, parce qu’ils ont carrément composé eux-mêmes une partie de la programmation (encore inconnue). Sinon, on...
Lundi 9 mai 2022 Les équipes d'ARC-Nucléart, le laboratoire grenoblois qui met le rayonnement gamma au service du patrimoine, nous ont ouvert leurs portes pour une délicieuse immersion scientifique au sein de ce lieu expérimental grenoblois, unique en France, qui...
Mardi 12 avril 2022 Les personnes sont les mêmes, mais les statuts changent. Au lieu d’être exploitée en délégation de service public par l’association MixLab, la Belle Électrique sera gérée par une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif), Musiques Actuelles...
Mardi 29 mars 2022 Il faut souvent chercher loin pour trouver les propositions ou les déclarations des candidats à l'élection présidentielle sur la culture (et parfois, sans résultat). Tour d’horizon, à quelques jours du scrutin, des mesures promises par chacun des...
Lundi 28 mars 2022 Josiane Gouvernayre, octogénaire iséroise, était reçue à bras ouverts mardi 22 mars au musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère, à qui elle a fait don d’une série d’objets personnels datant de la Seconde Guerre mondiale.
Mardi 29 mars 2022 Avouons qu’il aura été vite plié, ce petit dossier sur les propositions des candidats à (...)
Vendredi 18 mars 2022 « S’il vous plaît, parlez de nous. » C’est par ces mots que le Ballet de Saint-Pétersbourg, conclut son mail. En tournée en France jusqu’en avril, (...)
Lundi 14 mars 2022 [MàJ 18/03 : l'événement est reporté à une date non encore précisée] Plateau inhabituel à l’Ampérage, dimanche 20 mars. Jocelyne, Maryse, Odile, Anne, Zohra, Pascale et Michèle forment les "mamies guitares", le temps d’un unique concert.
Lundi 7 mars 2022 Parfaitement compatible avec les traditionnelles manifestations du 8 mars, le Petit Bulletin vous introduit une action originale proposée par la Casemate de Grenoble pour la journée internationale de lutte pour les droits des femmes.
Mardi 1 mars 2022 L'édito du n°1186 du 2 mars 2022.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter