Marche avec les loups

Vincent Raymond | Mardi 3 décembre 2019

Photo : ©Gebeka Films


Les plus âgés s'en souviennent : il y a 30 ans, Kevin Costner dansait avec les loups. Jean-Michel Bertrand, lui, adopte un autre tempo. Déjà auteur de La Vallée des loups (2016), le documentariste signe une manière de suite avec Marche avec les loups, dans lequel il suit (au sens propre) les jeunes canidés dans leur conquête territoriale. Cette séance en avant-première et en sa présence, mais sans loups, a priori, se déroulera dans le cadre du Festival Film Nature & Environnement, à la Vence Scène (Saint-Égrève) dimanche 8 décembre, à 17h.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Séances de rattrapage nocturnes

Reprises | Parmi l’impressionnante (et bienvenue) offre cinématographique illuminant les nuits d’été iséroises, focus sur quelques films à ne pas manquer…

Vincent Raymond | Jeudi 8 juillet 2021

Séances de rattrapage nocturnes

Marche avec les loups Signé par un ardent défenseur du peuple loup (déjà auteur de La Vallée des loups), ce road movie en forme de journal de bord suit pendant deux ans un jeune canidé à la conquête d’un nouveau territoire. Passionnant et pédagogique, démontant les a priori autant qu’il montre comment cuisiner une omelette aux truffes minute, ce documentaire est pareil à un conte. En vrai. Au parc Charly-Guibbaud (Gières) le 6 juillet, à 22h. Funan Inspiré de l’histoire familiale du réalisateur, ce film d’animation (lauréat du plus prestigieux prix en la matière, le Cristal à Annecy en 2018) évoque le conflit cambodgien à l’époque des Khmers Rouges qui n’étaient pas des tendres. De ce fait, la projection est assortie d’un avertissement — des scènes, des propos ou des images pouvant heurter la sensibilité des spectateurs. Mais il y a

Continuer à lire

"Marche avec les loups" : à la trace

ECRANS | Après La Vallée des loups, Jean-Michel Bertrand poursuit son approche fascinée du canis lupus. Il entreprend ici de suivre le parcours d’un individu (...)

Vincent Raymond | Mardi 14 janvier 2020

Après La Vallée des loups, Jean-Michel Bertrand poursuit son approche fascinée du canis lupus. Il entreprend ici de suivre le parcours d’un individu subadulte, forcé de quitter sa meute d’origine pour fonder la sienne. Son voyage de plusieurs mois le mènera du sud des Alpes jusqu’au Jura… Carnet de notes d’un naturaliste opiniâtre à la voix râpeuse, cette longue et patiente marche est construite comme une aventure en solitaire, un éloge de la nature autant que des loups. Jean-Michel Bertrand les suivant à distance, ceux-ci en sont un sujet "éloigné" ; un prétexte pour les évoquer avec le renfort de belles images au drone et d’une B.O. signée par l’incontournable Armand Amar. À mille lieues toutefois du regard romantico-anthropomorphique que Nicolas Vannier porte sur le monde animal : le didactique cinéaste-randonneur préfère expliquer les interdépendances animales garantissant l’équilibre d’un écosystème ou déplorer la mauvaise réputation dont le loup a hérité depuis le Moyen Âge. Dommage qu’il ne donne pas assez d’éléments tangibles permettant de répondre aux éleveurs se plaignant des attaques (et qui constituent le

Continuer à lire