Je recherche Rubrique Lieu Recherche libre

Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à vous parler d'amour

Théâtre et Danse / Théâtre

Avec beaucoup d’humour et un brin de mélancolie, le conteur Yannick Jaulin déclare son amour aux langues dites minoritaires.

Notre avis : Un titre à rallonge pour un spectacle sobre dans sa forme (un conteur, un musicien, point) mais puissant dans ce qu’il convoque sur le plateau. Yannick Jaulin, souvent vu à Grenoble et au festival des Arts du récit, croise son histoire (son enfance dans les Deux-Sèvres notamment) avec la grande, plus politique, pour raconter la destinée tourmentée des langues régionales. « Un joyeux baroud d’honneur des minoritaires », comme il l’écrit en note d’intention. Gros coup de cœur.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X