Unique en son genre

Benjamin Mialot | Vendredi 11 octobre 2013

Photo : Chloé Cruchaudet - Delcourt


Chloé Cruchaudet n'est jamais aussi passionnante que lorsqu'elle s'inspire de faits réels. Nous en avions fait le constat en 2008 à la parution chez Delcourt de Groenland/Manhattan, roman graphique d'une austère élégance dans lequel cette jeune Lyonnaise au visage de sirène retraçait, à la fin du XIXe siècle, l'incroyable déracinement forcé de Minik, un esquimau ramené dans la soute de son navire par l'explorateur américain Robert Peary pour minimiser l'échec d'une expédition polaire.

 

 


Rebelote avec
Mauvais genre, toujours chez Delcourt, ou l'histoire toute aussi véridique et non moins singulière de Paul Grappe, déserteur de la Grande Guerre qui, pour échapper au peloton d'exécution et avec la complicité de son épouse, se travestit sous le nom de Suzanne et dupa son monde avec une telle aisance qu'il finit par se découvrir, du côté du bois de Boulogne, de nouvelles attirances sexuelles. Au-delà de la puissance burlesque et tragique de son matériau, consigné à l'origine par les historiens Fabrice Virgili et Danièle Voldman dans l'essai La Garçonne et l'assassin et littéralement trop beau pour être vrai (les anecdotes les plus étonnantes ont été écartées, tant elles paraissent fictives), et de la justesse avec laquelle Cruchaudet la canalise, l'album impressionne par la douceur charbonneuse de sa mise en images. La promesse de belles dédicaces pour ceux qui daigneront passer leur samedi après-midi à la librairie La BD.

 

Benjamin Mialot


Chloé Cruchaudet

A la librairie La BD, samedi 19 octobre


Chloé Cruchaudet

Pour son album "Mauvais Genre"
Librairie La Bande Dessinée 57 grande rue de la Croix-Rousse Lyon 4e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

BD Webtrip : “Chers correspondants…“

BD Webtrip | Sous l’égide des Entretiens Jacques-Cartier — qui favorisent les brassages d’idées entre le Canada et la France — deux festivals majeurs de bande dessinée (...)

Vincent Raymond | Mardi 22 novembre 2016

BD Webtrip : “Chers correspondants…“

Sous l’égide des Entretiens Jacques-Cartier — qui favorisent les brassages d’idées entre le Canada et la France — deux festivals majeurs de bande dessinée ont noué depuis cinq ans de fructueuses relations : le festival de la BD francophone de Québec et le LyonBD festival. Ce jumelage fraternel a donné naissance à des résidence d’artistes, des invitations mutuelles, ainsi qu’à d’intenses sessions de réflexions sur les métiers de l’illustration et les particularismes vécus de chaque côté de l’Atlantique. Mais également à des projets éditoriaux dont le dernier en date, Correspondances, sort de presse. Il compile six mois d’échanges entre quatre auteurs de la Belle Province et quatre ressortissants de l’Hexagone ; six mois de découvertes réciproques, de comparaisons et d’interrogations amusées. L’anodin flirte avec l’intime de la création, la description sociétale voisine avec la sociologie fine d’une profession, et la variété des styles proposés garantit une lecture captivante. La genèse de cet album sera dévoilée durant la première partie d’une journée d’étude à l’École Bellecour (10h30 à 12h), l’après

Continuer à lire

Dix auteurs lyonnais à découvrir à Lyon BD

CONNAITRE | Baru, Loisel, Peeters, Schuiten, Trondheim... Nous avons, au fil des saisons, déjà largement commenté l’œuvre des invités les plus illustres de Lyon BD 2015. Profitons plutôt des dix ans du festival pour louer autant d'auteurs qui comptent ou vont compter dans le paysage lyonnais (parmi les 150 recensés à ce jour !). Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 9 juin 2015

Dix auteurs lyonnais à découvrir à Lyon BD

Jean-Christophe Deveney Jean-Christophe Deveney coordonne deux des projets les plus révélateurs des préoccupations supra-événementielles de Lyon BD. D'un côté Webtrip, un feuilleton qui voit collaborer à distance auteurs du cru et invités internationaux (cette année exclusivement des Catalans). De l'autre Héroin(es), une expo (et désormais un livre) qui fait subir aux grands héros du neuvième art un changement de sexe, manière ludique de pointer certains automatismes phallocrates que le milieu peine à désapprendre. Il est surtout un excellent scénariste, le seul de cette sélection, notamment de Mangetrouille (Le Lombard), un croquignolet triptyque jeunesse sur les craintes enfantines, et de Bang ! (Akileos), un polar russophile particulièrement sombre et pétaradant. Héro(ïne)s Jusqu'au 27 juin à la Maison du Livre, de l'Image et du Son Retour sur Webtrip

Continuer à lire

Lyon BD se fait l'Amérique

CONNAITRE | Lyon BD se double d'une convention 100% comics. Une initiative qui, si elle relève pour l'instant plus du gage de bonne volonté que de l'événement per se, l'impose un peu plus comme un rendez-vous majeur. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 10 juin 2014

Lyon BD se fait l'Amérique

«Pourquoi ne pas aimer la bande dessinée? Mais s’en targuer c’est autre chose. C’est dire, en sous main, il n’y a pas d’art mineur» osait Alain Finkielkraut à l'antenne de France Culture début mai. Un mois plus tôt, dans nos pages, Philippe Druillet lui adressait sans le savoir une réponse toute faite : «On est dans les musées, on les emmerde». Une fois de plus, c'est évidemment au légendaire fondateur de Métal Hurlant que le festival Lyon BD donne raison, lui qui s'apprête à reconduire ses impromptus au Musée des Beaux-arts. Mais à Lyon BD, le neuvième art est aussi sur scène, celle de la Comédie-Odéon, qui verra se succéder le temps de créations plus ou moins improvisées l'Allemand Reinhard Kleist, lauréat du Grand Prix de Lyon en 2013, le blogueur culinaire Guillaume Long ou encore Wandrille, le fondateur des très indépendantes (et très atypiques) éditions Warum et Vraoum. 100 balles et un Marsupilami Plus généralement, le casting est une fois de plus très dense. Et on

Continuer à lire

Chloé Cruchaudet récompensée

CONNAITRE | L'auteur de BD lyonnaise Chloé Cruchaudet vient de se voir attribuer, par l'Association de Critiques de Bandes Dessinées, le Grand prix de la critique (...)

Benjamin Mialot | Lundi 9 décembre 2013

Chloé Cruchaudet récompensée

L'auteur de BD lyonnaise Chloé Cruchaudet vient de se voir attribuer, par l'Association de Critiques de Bandes Dessinées, le Grand prix de la critique 2014 pour Mauvais genre. Une récompense plus que méritée compte tenu de la beauté charbonneuse et de la force dramatique de cet incroyable et néanmoins véridique portrait d'un déserteur de la Grande Guerre qui, pour échapper au peloton d'exécution et avec la complicité de son épouse, se travestit en femme.

Continuer à lire

Chérie, ça va Cooper

MUSIQUES | Musicien, quoi qu'en disent les conseillères d'orientation et les représentants syndicaux, ce n'est pas un vrai métier. Mais c'est, sans vouloir manquer de (...)

Benjamin Mialot | Jeudi 3 janvier 2013

Chérie, ça va Cooper

Musicien, quoi qu'en disent les conseillères d'orientation et les représentants syndicaux, ce n'est pas un vrai métier. Mais c'est, sans vouloir manquer de respect à qui que ce soit, toujours plus épanouissant et gratifiant que bagagiste pour un hôpital psychiatrique, agent d'entretien ou veilleur de nuit dans un hôtel de station balnéaire, professions auxquelles se sont essayés Mick Jagger, Kurt Cobain et Eddie Vedder avant de céder aux plaisirs faciles de la rock'n'roll way of life. Max Cooper a fait plus fort, puisque c'est un job de généticien à la prestigieuse University College de Londres qu'il a plaqué pour se consacrer entièrement à la musique électronique. Une reconversion somme toute assez logique : dans un cas comme dans l'autre, il est question de décoder des compositions avant de leur faire subir de bénéfiques mutations. Cooper a, à ce titre, magistralement remixé Agoria, Hot Chip ou encore Dominik Eulberg. Surtout, il a trouvé dans l'onirisme ambigu d'Aphex Twin, dans les élégies à cordes du multi-intrumentiste Ólafur Arnalds et dans son propre bagage théorique (Serie, trilogie d'EP qui a inauguré en 2009 sa collaboration

Continuer à lire

Bonne chouc' bon genre

MUSIQUES | Pour les activistes des musiques électroniques aussi, c'est la reprise. Enfin, façon de parler, l'été lyonnais s'étant révélé, grâce aux soirées Cruel Summer et Beats (...)

Benjamin Mialot | Vendredi 7 septembre 2012

Bonne chouc' bon genre

Pour les activistes des musiques électroniques aussi, c'est la reprise. Enfin, façon de parler, l'été lyonnais s'étant révélé, grâce aux soirées Cruel Summer et Beats on Boats, plus rythmé qu'une danse hassidique dans un film de Gérard Oury. Anyway, cette semaine, deux rendez-vous méritent une privation de sommeil. D'un côté, la sixième session Mauvais Genre, toujours organisée par Ed'n'Legs et où se produiront notamment Danny Daze et Manik, deux intimes du très en vogue label Hot Creations (fondé par Jamie Jones, a.k.a. «le meilleur DJ du monde» selon le zine de référence Resident Advisor). De l'autre, La Croisière Berlinoise, proposée par la compagnie Elektro System et pilotée par Sascha Braemer, Dj résident de ce haut lieu de la vie nocturne teutonne qu'est le Bar 25. Mais il y a un hic : les deux événements prennent place à la même date, à savoir vendredi 14 septembre, respectivement au Kao et à la Plateforme. Il va donc falloir faire un choix. Ou demander de l'aide au Professeur Oumar, ce grand marabout au taux de résolution de problèmes de 100% qui laisse régulièrement des flyers dans votre boîte aux lettres.

Continuer à lire