Nuits de Fourvière : Tartuffe, droit au but

Le Tartuffe ou l'Hypocrite

Théâtre Gallo Romain

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Théâtre / Pour ouvrir les Nuits de Fourvière, rien moins que la troupe de la Comédie-Française et une version de Tartuffe inédite mise en scène par Ivo van Hove. Simple et sexy.

Un Tartuffe pour les nuls, écrivait notre consœur Fabienne Darge dans Le Monde. Peut-être et alors ? Pour célébrer les 400 ans du baptême (car sa date de naissance n’est pas connue) de Molière, la Comédie-Française, qui fut d’abord sa maison en 1680, est allée chercher un texte méconnu que Georges Forestier, biographe de l’illustre auteur, a rassemblé : Tartuffe ou l’Hypocrite.

à lire aussi : Les territoires de Baptiste Amann aux Célestins

Exit le Tartuffe ou l’Imposteur créé cinq ans plus tard et qui passera à la postérité. Quand en 1664, Molière présente à la cour son premier Tartuffe, Louis XIV met à peine deux jours à céder devant le courroux de l’Église. Il n’est pas possible de cautionner un homme qui utilise la religion pour arriver à ses fins d’escroc. L’escroc sera donc un homme de la société civile qui se fait passer pour dévot.

Cette première version, reconstituée après étude des archives, n’a pas cinq actes mais trois, se déleste du couple Valère/Marianne et ne connait pas l’épiphanie finale. Plus rapide et plus nerveux.

à lire aussi : Tenter le Kraken aux Subs

Marina Hands campe une Elmire en émoi 

Avec cette matière allégée, pour sa troisième collaboration avec la Comédie-Française (Les Damnés, dans la cour d’honneur d’Avignon 2016), le metteur en scène Ivo van Hove s’attaque à son premier Molière en France et va droit au but : il est question de séduction et de dézingage en règle d’un équilibre familial apparent. L’enjeu de la religion l’intéresse peu.

Orgon, vieil homme veuf remarié à une jeune femme lumineuse quoique malade, accueille un SDF qui traine devant chez lui et va en faire son directeur de conscience pendant que Tartuffe va faire imploser ce vrai-faux équilibre sous les yeux de Damis, le fils d’Orgon, et Cléante, son beau-frère, loin d’être incrédules.

Le Belge, qui a abandonné un temps la vidéo pour cette création, use d’effets très appuyés pour guider le spectateur. Les sons de lames qui tranchent pour basculer d’un acte à l’autre sont inutiles, de même que la musique surligne un propos déjà simplifié ; le fait que ce soit le prestigieux (et vénéré par Hollywood pour ses musiques de films) Alexandre Desplat qui en signe la création ne change rien à l’affaire.

à lire aussi : Nuits de Fourvière : toute la programmation théâtre et cirque

En revanche, la ponctuation induite par des panneaux faisant fonction de virgules rythme la pièce à bon escient. « Qui était cet homme ? », « Madame a-t-elle raison ? », « Qui piège qui ? ». Ivo van Hove s’amuse de ses personnages et accentue leurs travers : Orgon est inconsistant et Denis Podalydès lui rend son manque d’esprit, Tartuffe n’est qu’un séducteur à l’ego surdimensionné à qui Christophe Montenez offre la juvénilité de ses prétentions. Le premier entretient ici un désir non dissimulé pour le second que Roger Planchon avait déjà lu de la sorte dans son adaptation en 1962.

Quant à Marina Hands, elle campe une Elmire en émoi contrairement à celle de la version plus tardive de Tartuffe où elle apparait comme une femme menacée et non consentante, ainsi que l’a montrée encore très récemment Jean Bellorini en langue italienne dans Il Tartufo. Parfois (trop) proche du vaudeville, Ivo van Hove choisit délibérément la comédie – si tant est que ce jeu-là fasse rire.

Sans transposer frontalement Tartuffe au XXIe siècle, comme il avait pu le faire précédemment pour L’Avare dont la fameuse cassette était devenue la clé USB d’un trader, Ivo van Hove, extirpe cependant Molière de son époque pour le poser dans un décor de tréteaux métalliques, boite à jouer pratique et peu risquée dans laquelle tout fonctionne grâce à des acteurs parfaitement à l’aise dans cette mécanique bien huilée et in fine, agréable.

Le Tartuffe ou l’Hypocrite
Au Théâtre Antique dans le cadre des Nuits de Fourvière du jeudi 2 au samedi 4 juin

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 29 décembre 2021 Adaptation d’un roman de Philip Roth qui lui trottait depuis longtemps en tête, la tromperie de Desplechin est aussi un plaidoyer pro domo en faveur du droit de l’artiste à transmuter la vérité de son entourage dans ses œuvres. Quitte à...
Mardi 4 janvier 2022 Après une première moitié de saison d’une densité inédite, les théâtres attaquent 2022 sans baisser de rythme. Les six mois à venir seront riches comme rarement de découvertes et de grandes figures pour se clore sur la venue d’Ariane Mnouchkine.
Mercredi 30 juin 2021 Enchaînant films et sujets opposés, Anne Fontaine s’attaque après Police à l’étage supérieur : le pouvoir suprême et ceux qui l’ont exercé… lorsqu’ils en sont dépossédés. Entre fable et farce, une relecture des institutions et de...
Mardi 19 novembre 2019 En se débarrassant du carcan de l'époque et en ne tombant jamais dans l'outrance, le metteur en scène Olivier Maurin livre une version captivante de Dom Juan.
Lundi 14 janvier 2019 Georges Forestier a fait table rase. Et repris toute la vie de Jean-Baptiste Poquelin, aka Molière, du début, expurgeant les légendes, ne cherchant pas (...)
Mardi 9 janvier 2018 Avec des monstres de la scène internationale fidèles à la France (Van Hove, Ostermeier, Simon Stone), l'immense succès - mérité - d'Avignon (Saïgon) et un chef d’œuvre (Festen), la deuxième moitié de la saison théâtrale se fera à un pas cadencé.
Mardi 25 avril 2017 La promo du Conservatoire de Lyon s'empare cette semaine de quatre Molière en tirant leurs rôles au sort. Qu'est-ce que ce théâtre fleuve ?
Mardi 24 janvier 2017 Jamais là où on l'attend, Romeo Castellucci signe un oratorio d'une immense sobriété porté par une Audrey Bonnet incandescente au bénéficie d'un texte si... "claudelien".
Mardi 10 janvier 2017 Il y a parfois des événements qui tiennent leurs promesses. La création de La Famille royale par La Meute est de ceux-ci. Un auteur vivant (!) et américain, les bas-fonds d'une société moisie — la nôtre —, du rock en live... sous les décombres, le...
Mardi 13 décembre 2016 Que vous soyez néophytes ou adeptes, le réveillon est une date idéale pour se ruer dans les café-théâtres. Le 31 décembre, il y en a pour tout le monde, les petits comme les grands, ceux qui ont envie de rire comme ceux qui veulent redécouvrir les...
Mardi 4 octobre 2016 Associée notamment au théâtre de l'Aquarium, Aurélie Van Den Daele revient sur l'Amérique de Reagan et les sombres années de l'apparition du sida. Avant d'être une série HBO, Angels in America était une pièce de théâtre qu'elle adapte en 5 heures.
Mardi 8 mars 2016 Depuis plus d’un an, le metteur en scène Benoit Lambert trimballe partout sa version de Tartuffe (jusqu'au 12 mars au théâtre de la (...)
Mardi 15 décembre 2015 Depuis plus de trente ans, Laurent Pelly invente des spectacles d’une parfaite maîtrise formelle et visuelle en racontant Hugo, Levin, Copi ou Ionesco. A l’opéra, il retrouve, en ce moment, Offenbach pour la onzième fois et livre, avec Le Roi...
Mardi 8 décembre 2015 Avec "Tartuffe d’après Tartuffe d’après Tartuffe d’après Molière", Guillaume Bailliart livre un seul-en-scène époustouflant en interprétant l’ensemble des rôles (une dizaine) de la fameuse pièce du répertoire français.
Mardi 6 octobre 2015 Georges Delerue, Michel Legrand, Maurice Jarre, Gabriel Yared et désormais, Alexandre Desplat. Aussi prolifique que ses prestigieux aînés, le compositeur (...)
Dimanche 31 mai 2015 Ludique et politique est le visuel de la nouvelle plaquette (une croix faite de craies fragilisées) du Théâtre de la Croix-Rousse. Ludique et politique (et du coup franchement excitante) sera sa saison 2015/2016. Benjamin Mialot
Mardi 27 janvier 2015 Dans une extension du grandiose "Clôture de l'amour", l'auteur et metteur en scène Pascal Rambert disserte sur les rapports humains et le théâtre. Mais ses quatre stars, pourtant au meilleur de leur forme, ne parviennent à empêcher ce spectacle,...
Mardi 6 janvier 2015 D’une nouvelle de Tchekhov qui se lit en une quinzaine de minutes, Denis Podalydès fait une pièce d’une heure. Bien sûr, ce résumé chiffré est fort malhonnête, (...)
Mardi 9 décembre 2014 À l'heure où il quitte la direction du TNG après dix années marquées par des spectacles qui ont fait date ("Yaël Tautavel" en tête, programmé en ce moment), Nino D'Introna revient sur sa carrière italienne, nord-américaine puis lyonnaise. Où il est...
Vendredi 6 septembre 2013 Gwenaël Morin, à la tête depuis le 1er janvier du Théâtre du Point du Jour, est un homme de théâtre atypique : il se propose de créer quotidiennement, avec ses acteurs et des anonymes, les grands classiques du répertoire dans un théâtre dit...
Jeudi 6 juin 2013 Au commencement âpre et foutraque, l'"Antigone" de Gwenaël Morin se révèle au fil du jeu captivante et juste, dans un décor naturel à couper le souffle : les ruines romaines surplombant l’amphithéâtre de Fourvière. Nadja Pobel
Dimanche 21 avril 2013 Pour Molière, la comédie n’est pas un vain mot ou un sous-genre, telle qu'on la considère dans les années 1660 quand il crée L’Avare (1668). Le dramaturge s’y (...)
Dimanche 14 octobre 2012 L’opéra ouvre sa saison sur l’un des titres verdiens les plus difficiles à mettre en scène, à chanter et à diriger. Le pari était osé mais tout était réuni pour que spectacle soit total. La Première a cependant laissé un goût amer. Pascale Clavel
Vendredi 13 juillet 2012 De Carine Tardieu (Fr, 1h29) avec Agnès Jaoui, Denis Podalydès, Isabelle Carré…
Jeudi 14 juin 2012 De et avec Bruno Podalydès (Fr, 1h40) avec Denis Podalydès, Isabelle Candelier, Valérie Lemercier…
Lundi 26 mars 2012 Et voici la programmation complète (ou presque, tant elle est riche) des Nuits de Fourvière 2012 ! Certains événements étaient déjà connus, mais s’y ajoutent d’excellentes surprises, qu’elles soient musicales ou théâtrales… Christophe Chabert
Vendredi 16 décembre 2011 Déjà quatre ans que Christian Schiaretti présente des "petits" Molière. Soit il s’agit de pièces en un acte, soit de pièces méconnues. Pas de grand classique à ce (...)
Jeudi 23 juin 2011 Cinéma / Prix Lumière à Gérard Depardieu, rétrospective Jacques Becker, montée en puissance de la section «Déjà classiques !» : le prochain festival Lumière sera français ou ne sera pas. Christophe Chabert
Mardi 14 juin 2011 De Roschdy Zem (Fr, 1h25) avec Sami Bouajila, Denis Podalydès…
Vendredi 10 décembre 2010 Théâtre / S'il est toujours difficile de rafraîchir un classique du répertoire français comme "Tartuffe", force est de constater que Philippe Clément et sa (...)
Vendredi 9 avril 2010 De Xabi Molia (Fr, 1h40) avec Julie Gayet, Denis Podalydès…
Samedi 28 février 2009 Autoportrait / Denis Podalydès représente, dans le cinéma contemporain, ce parfait trait d’union entre un cinéma populaire et des auteurs singuliers, de (...)
Mercredi 20 février 2008 de Laetitia Masson (Fr, 1h45) avec Hélène Fillières, Jérémie Rénier, Denis Podalydès…
Mercredi 3 octobre 2007 Pour la joie des passionnés de piano et de musique de chambre, une 3e saison de Piano à Lyon s'ouvre en octobre. La fine fleur, le gratin, le «nec plus» (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !