"Top Gun : Maverick" : Top Cruise

Top Gun 2 : Maverick
De Joseph Kosinski (ÉU, 2h11) Avec Tom Cruise, Miles Teller, Jennifer Connelly

Action / Presque quarante ans après le film qui l’avait créé superstar, Tom Cruise montre qu’il en encore sous le cabot en se glissant *inchangé* dans le cockpit du plus rebelle des pilotes de chasse à l’occasion d’une Mission : Impossible… Une bonne dose d’années 1980 au compteur et une nouvelle statue filmique sur mesure pour le grand petit Tom. Hors compétition Cannes 2022.

Aussi brillant qu’insubordonné, Pete “Maverick" Mitchell a encore dépassé les bornes. Plutôt que d’être radié de l’armée, il est affecté par l’entremise de son ancien condisciple Iceman à Top Gun où il doit former la jeune génération à une mission commando furtive d’extrême urgence. Non seulement ses méthodes ne plaisent pas à l’amiral du cru, mais il a parmi ses ouailles le fils de son ancien ailier Goose, le jeune Rooster qui lui en veut d’avoir bloqué son entrée à l’armée de l’air.

à lire aussi : Redoublement en 6e pour Tom Cruise : "Mission : Impossible - Fallout"

« Votre ennemi, c’est le temps ». Quand le prof Maverick-Tom Cruise assène à ses p’tits bleus cette vérité cardinale, ils savent qu’ils doivent l’écouter (même Hangman, le prétentieux goguenard de service avec son allumette au coin du bec), car le chien fou volant parle d’expérience. En fait, Top Gun 2 tient de la démonstration aérienne — pas au sens léger du terme — de la victoire personnelle de son acteur-producteur sur le temps.

Une victoire un brin faustienne (on sait Tom Cruise porté sur toute une série de fariboles et de fadaises, prêchant volontiers quand il en a l’occasion des théories d’affirmation de soi pleines de sourires à 78 dents, jambes écartées sur talonnettes, biceps saillant et regard franc sous sourcil froncé ), démontrant qu’il est possible pour un quasi-sexagénaire de passer inaperçu dans un groupe de trentenaires ayant poussé à la salle. D’arborer le visage lisse et la silhouette svelte d’un jeune premier, une tignasse abondante sans le moindre poil gris, d’avaler Mach 10 sans défaillir et de se crasher (deux fois) en ayant pour seule séquelle « un peu soif ».

Un vieux coup dans l’aile

Ce temps aussi impalpable que l’air dans lequel les F-18 évoluent, Cruise tient bien à montrer qu’il l'a ici dompté — peut-être pas comme dans Edge of Tomorrow (2014), mais pas loin. Top Gun Maverick se cramponne à sa préquelle comme il l’évacue pour faire place nette à la silhouette méphistophélique de l’immarcescible héros dont le surnom s’impose jusque dans le titre.

Les années 1980 contaminent les années 2020 grâce à la musique de Hans Zimmer exhumant des sons synthétiques vintage, aux titres joués dans le café des pilotes (Let’s Dance de David Bowie…), aux images passées au filtre jaune, aux couchers de soleil façon pub pour du pamplemousse de Floride, à la moustache de Miles Teller sensé être le fils d’Anthony Edwardes, à Jennifer Connely (elle-même importée de l’époque) ; à la présence d’un Val Kilmer grabataire d’autant plus éprouvante que Tom Cruise est là, avec son éternelle jeunesse, pour enterrer son personnage et affirmer définitivement le primat de Maverick sur le reste de la distribution/de ses rivaux de Top Gun…

On peut invoquer l’auto-nostalgie. Mais est-ce qu’un narcisse éprouve de la nostalgie ? il continue à vouloir (se) montrer aux autres dans toute sa superbe, à participer à des compétitions de ballon torse-nu sur la plage — réactivant au passage des clichés homo-érotiques  qu’on n’avait plus vus depuis OSS 117 — avec la fascination de sa propre jeunesse.

Tout le contraire de Clint Eastwood, qui n’a eu de cesse de filmer avec une gourmandise grandissante la progression de sa propre décrépitude (et sa capacité à dépasser les rides et l’âge). Ça ne l’empêchait pas d’être un franc-tireur non plus — ni de porter la scoumoune à ses co-équipiers.

Sinon, l’histoire, la réalisation ? Musclée et spectaculaire, évidemment. Et à la fin les méchants sont punis, boum ! dans le ciel, et puis les Zaméricains gagnent. Pour qui aime le kérosène, la guerre, les années 1980, les t-shirts blancs ajustés et les Ray-Ban. 

★★☆☆☆ Top Gun : Maverick
Un film de Joseph Kosinski (É-U, 2h11) avec
Tom Cruise,  Miles Teller,  Jennifer Connelly…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 20 décembre 2016 Excellente initiative que la programmation de l’ultime réalisation de Stanley Kubrick, Eyes Wide Shut (1999). Inspirée de Schnitzler, cette déambulation (...)
Mardi 22 novembre 2016 Une fois que vous aurez assisté à la soirée de palmarès du Festival du film court de Villeurbanne au Zola, vous pourrez vous rendre rue du Premier-Film, où (...)
Mardi 2 juin 2015 «Un simple disque de pop», voilà à quoi la bible des tendances musicales Pitchfork, numéro 1 sur la prescription (et la mauvaise foi), réduit le dernier (...)
Mardi 26 mai 2015 La dernière fois où l'on s'est fait engueuler en public, c'était à cause de Steve Gunn, quand un scénariste BD lyonnais armé d'une bière nous a lâché : «C'est (...)
Mardi 23 décembre 2014 Pour son premier film, Damien Chazelle raconte une initiation artistique muée en rapport de domination, et filme la pratique de la musique comme on mettrait en scène un film de guerre. Une affaire de rythme, de tempo et de ruptures, parfaitement...
Mardi 3 juin 2014 De Doug Liman (ÉU, 1h53) avec Tom Cruise, Emily Blunt…
Mardi 20 mai 2014 3 RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : Com Truise au Sucre, Marquis Hawkes au DV1 et Clara Moto, Arandel et Cubenx à l'Île Barbe. Benjamin Mialot
Dimanche 13 avril 2014 Sauf le respect qu’on doit à Darren Aronofsky, ses débuts dans le blockbuster à gros budget relèvent du naufrage intégral, et cette libre relecture du mythe biblique est aussi lourdingue que formatée, kitsch et ennuyeuse… Christophe Chabert
Jeudi 11 avril 2013 Après "Tron l’héritage", Joseph Kosinski avait toutes les cartes en main pour confirmer son statut de nouveau maître de la SF avec cette adaptation de son propre roman graphique. Hélas, le voilà rattrapé par son fétichisme kubrickien, qu’il tente...
Mercredi 2 janvier 2013 Très bonne surprise que cette série B qui tente de lancer Tom Cruise en nouveau justicier dans la ville, avec derrière la caméra Christopher MacQuarrie, qui montre qu’il connaît ses classiques et sait même, à l’occasion, en offrir de brillantes...
Lundi 9 juillet 2012 D’Adam Shankman (ÉU, 2h02) avec Julianne Hough, Diego Boneta, Russell Brand, Tom Cruise…
Mercredi 2 février 2011 De Joseph Kosinski (ÉU, 2h06) avec Garrett Hedlund, Jeff Bridges…
Vendredi 23 janvier 2009 Cinéma / S’il peine à dessiner les contours précis de cette tentative de coup d’état contre le IIIe Reich, Bryan Singer offre néanmoins un thriller efficace, où la tension cinématographique monte crescendo. François Cau
Mercredi 6 février 2008 Tim Burton, cinéaste, poursuit avec Sweeney Todd l'exploration de son univers gothique, baroque et poétique, en compagnie de son alter ego de comédie Johnny Depp. Christophe Chabert

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !