Saint-Fons : Magrit Coulon at "Home"

Théâtre / Trois jeunes acteurs et actrices prêtent leurs corps aux voix de résidents d’Ehpad, "Home" en Belgique, qui donne le nom à ce spectacle extrêmement troublant tout en lenteur et minutie imaginé par la bruxelloise Magrit Coulon.

Traverser le plateau dans sa diagonale pour atteindre un fauteuil avec son déambulateur. Voilà de quoi est fait Home : de gestes anodins qui confinent à la grande aventure. Dans un espace aseptisé délimité par de grands voiles blancs qui laissent deviner des baies vitrées, des personnages âgés se côtoient sous le cadencement bruyant des secondes d’une horloge, seules témoins que le temps passe ici comme ailleurs. Ça ne saute pas aux yeux tant les gestes sont lents dans cette salle commune, de repos comme de repas.

Toute jeune diplômée de l’INSAS, Institut supérieur des Arts de Bruxelles, Magrit Coulon, 26 ans, a entamé un travail de recherche documentaire dans un "home" belge dont elle a rapporté des fragments sonores de discussions avec les résidents dont on entend la voix enregistrée. Leurs corps, leurs mouvements sont pris en charge par un comédien et deux comédiennes pas même trentenaires. Ça pourrait être irrévérencieux. Ça ne l’est pas du fait d’une extrême précision des gestes et d’un refus d’enjoliver ce moment de vie — ils ont des bavoirs sur lesquels il reste des traces de confiture... Ce respect-là explique probablement l’absence de rires des spectateurs pendant la première demi-heure de cette heure et quinze minutes.

Troisième âge

C’est d’ailleurs le silence qui règne un long moment au début. Tout se joue dans la façon dont l’une des comédiennes meut ses doigts, dont le dos d’un autre est courbé. Le corps lutte entre affaissement et droiture. Les soignants sont évoqués parfois mais pas présents. Ce qui compte pour cette jeune compagnie Wozu est précisément d’observer les petits accommodements de ces résidents avec leur âge.

Comment, fugacement, un souvenir peut surgir, comment une rivalité peut émerger entre deux cohabitants, une nouvelle et une ancienne. Les activités annexes sont à peine évoquées (la toilette, le kiné, la réunion préparatoire à l’Évangile). Glaçant, touchant, désarmant, Home est un exercice de haute volée où le langage est usurpé. Personne, dans ce lieu, ne se sent chez lui. Ils « n'habitent » pas là mais y sont de passage.

Home
Au théâtre de la Croix-Rousse du 3 au 5 avril 

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 17 décembre 2019 Comme chaque année, preuve est faite que le passage à la nouvelle année se fait loin des théâtres, or quelques irréductibles : les Célestins, l'Iris, l'Acte 2, le Fou et la Comédie Odéon.
Mardi 26 novembre 2019 Attendu depuis sept ans, l'Eicher nouveau est arrivé, collection de chansons trop longtemps restées sans abri, que le Suisse vient présenter sur scène accompagné d'un ensemble à cordes.
Lundi 22 janvier 2018 Elle « avance vers nous depuis sa nuit » et Laurent Brethome lui rend la lumière. Margot, adapté de Marlowe, est la pièce avec laquelle le metteur en scène synthétise tout ce qu'il a approché jusque-là : un goût assumé du spectacle au profit d'un...
Mardi 9 janvier 2018 C'est sa pièce totale. Seize comédiens pour environ soixante rôles. Laurent Brethome a créé Margot en novembre, après l'avoir déjà esquissé en 2014 avec les (...)
Mardi 5 septembre 2017 Au vu des programmations hétéroclites (trop) touffues et qui confèrent aux différents théâtres des identités de plus en plus floues, émerge une vague de trentenaires qui, au travers de faits historiques, ou simplement d’histoires d’aujourd’hui,...
Mardi 6 décembre 2016 de Jihane Chouaib (Fr-Sui-Bel-Lib, 1h38) avec Golshifteh Farahani, Maximilien Seweryn, François Nour…
Mardi 8 décembre 2015 De Joachim Trier (Nor/Dan/Fr, 1h49) avec Isabelle Huppert, Gabriel Byrne, Jesse Eisenberg…
Mardi 27 octobre 2015 Tendre et cruel, fourmillant d’inventions, le "Riquet" version Laurent Brethome est un conte pour petits et grands bouleversant de sincérité et de foi en la force naïve et sublime de l’art théâtral. Après avoir ouvert le In d’Avignon, le voici au...
Mardi 8 septembre 2015 Si vous les avez raté, un rattrapage s’impose. D'abord Bigre! (Croix-Rousse, 29 septembre au 3 octobre), hilarante comédie sans (...)
Mercredi 9 septembre 2015 Des spectacles à venir, "Riquet" (délesté de sa houppe) est sans conteste le plus émouvant et le plus abouti. Retour sur ce travail de Laurent Brethome qui passera par le Toboggan et tour d’horizon des propositions jeune public de la saison. Nadja...
Mardi 7 octobre 2014 On l’avait laissé ce printemps avec un épatant travail avec les élèves du Conservatoire de Lyon ("Massacre à Paris"), revoici Laurent Brethome qui rend aux "Fourberies de Scapin" leur noirceur, nous entraînant dans les bas-fonds portuaires armé...
Mercredi 12 mars 2014 Pétaradante, précise et inventive, la nouvelle promotion du Conservatoire présente le très casse-gueule et ambitieux "Massacre à Paris", mis en scène par un Laurent Brethome plus convaincant que jamais. Nadja Pobel
Mardi 11 mars 2014 C’est une date qui compte dans l’histoire du théâtre : en mai 1972, en montant Massacre à Paris, texte de Christopher Marlowe ancré dans la nuit de la (...)
Lundi 18 mars 2013 «Le plus dur, ce n'est pas la chute, c'est l'atterrissage». Les paroles de La Haine pourraient être l'incipit de TAC, texte que le prolixe auteur (...)
Mardi 4 décembre 2012 Longtemps désertique, en dépit de quelques rares oasis de créativité, le cinéma d’animation français a connu depuis dix ans un fulgurant essor au point de devenir à la fois une industrie et un laboratoire. À l’occasion de la sortie d’"Ernest et...
Vendredi 18 novembre 2011 Théâtre / «Toute l’invention consiste à faire quelque chose de rien» écrivait Racine à propos de Bérénice, où le sang ne coule pas et où l’action est réduite à la (...)
Lundi 10 janvier 2011 Théâtre / Laurent Brethome propose son premier grand classique au Théâtre de Villefranche-sur-Saône, Bérénice. «Une leçon d’humilité», pour le jeune metteur en scène. Dorotée Aznar
Jeudi 2 décembre 2010 Entretien / Laurent Brethome et Philippe Sire de la Compagnie Le menteur volontaire se présentent en duo pour succéder à Philippe Faure. Propos recueillis par DA
Vendredi 11 juin 2010 Après "Les Triplettes de Belleville", Sylvain Chomet exhume un scénario inédit de Jacques Tati, et le transforme en hommage animé aux films du cinéaste, avec une mélancolie un peu fabriquée. Christophe Chabert
Mercredi 3 mars 2010 Théâtre / Nous sommes chez Job, un riche homme d’affaires. Le festin s’achève à peine que les messagers se succèdent pour annoncer à Job une succession de (...)
Mercredi 3 mars 2010 Entretien / Laurent Brethome fait partie de ces jeunes metteurs en scène talentueux qui délivrent un véritable discours d’artiste sur leur travail. Rencontre. Propos recueillis par Aurélien Martinez
Vendredi 3 juillet 2009 Ursula Meier Seven7
Vendredi 20 février 2009 Théâtre / En re-création, On purge bébé s’autorise un ravalement de façade et un coup de jeune pour prouver que Feydeau n’a pas sombré dans la naphtaline du théâtre de grand-mère. Nadja Pobel

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X