La poésie concrète de Bernard Pagès chez Ceysson & Bénétière

Sculpture contemporaine / La galerie de la rue Longue consacre une exposition au sculpteur Bernard Pagès, bâtisseur d’étranges assemblages.

Né à Cahors en 1940, Bernard Pagès ne cesse de laisser des traces énigmatiques derrière lui. Les trente-quatre sculptures investissant les deux étages de la galerie Ceysson & Bénétière sont un clair témoignage de la vivacité de sa réflexion plastique.

à lire aussi : Bourrage papier : le festival de l'illustration indépendante revient à la Cité des Halles

Entre sculpture et peinture

En 1967 l’artiste rejoint le mouvement "Supports/Surfaces" (Buraglio, Cane, Dezeuze entre autres), qui marquera à jamais son parcours. Bien que l’aventure au sein du groupe se révèle éphémère, le parti pris est d’accorder une importance égalitaire au travail artistique, aux matériaux et à l’œuvre finale. Il travaille aussi la tension entre sculpture et peinture, antinomique au Nouveau réalisme et à l’Arte povera.

Vue de l'exposition © Cyrille Cauvet

Combiner les éléments

En 1974, après quatre ans d’isolement, l’artiste participe à une exposition collective organisée par Bernard Ceysson et Jacques Beauffet au Musée d’art et d’industrie de Saint-Étienne. Après avoir exposé des Arrangements, installations composées par des objets juxtaposés, l’artiste montre pour la première fois des Assemblages. Ce sont des sculptures dont les éléments sont joints les uns aux autres par le biais d’une ligature manuelle. Une série marquant son éloignement définitif par rapport à "Supports/Surfaces" et qui ouvre la voie à un demi-siècle de créations originales et énigmatiques.

Vue de l'exposition © Cyrille Cauvet

Séduction matérielle

Si au sous-sol on découvre des tôles ondulées, froissées, perforées et criblées de plomb, le grand espace de plain-pied de la galerie accueille une forêt de colonnes obtenues par l’assemblage de nombreux objets (tasseaux, outils agricoles, pierres) peints, collés ou soudés, ainsi que des pales en bois couronnés par des feuilles de cuivre comprimées, pliées et organisées de manière à célébrer la matérialité de l’œuvre, parcelles d’une poésie concrète.

Bernard Pagès, Déracinée aux tôles perforées ou Déracinée IV, 2022, bois de pin poncé, plaques de tôle perforée de 20 x20 cm, froissées à la presse et brasées, 70 x 120 cm © François Fernandez

Bernard Pagès. Œuvres récentes (ou presque)
Jusqu’au 27 juillet à la galerie Ceysson & Bénétière

à lire aussi

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 13 septembre 2023 Pour sa 5e édition, le festival de street-art Peinture fraîche quitte la halle Debourg pour investir sa voisine aux anciennes usines Fagor-Brandt. Du 11 octobre au 5 novembre, 75 artistes s'exposent sur 15 000m2.
Lundi 12 juin 2023 Le musée à l’architecture déconstructiviste accueille, jusqu’au 18 février, "Afrique, mille vies d’objets". Ces 230 objets africains, principalement datés du XXe siècle, collectés par le couple d’amateurs et marchands d’arts Ewa et Yves Develon,...
Mercredi 5 octobre 2022 Kashink détonne dans le paysage du street art depuis une quinzaine d’années. Sa pratique engagée se met au service d’un discours sur l’identité. À travers ses peintures de masques, elle nous raconte notre complexité, nous invite à l’embrasser avec...
Mardi 30 août 2022 Cinq belles expositions à découvrir en galeries ce mois-ci, pour s’échauffer le regard avant (ou pendant) le grand événement artistique de la saison, la 16e Biennale d’art contemporain, qui débutera mercredi 14 septembre.
Mercredi 27 avril 2022 Un mois de mai exceptionnel pour les amateurs d’expositions, avec des photographes qui sortent de leur zone de confort, une belle collection particulière d’art contemporain au MAC, un abstrait baroque, et un Jean-Xavier Renaud qui...
Mardi 12 avril 2022 Zoom sur Elie Hammond, tatoueuse nouvelle génération qui a débuté sous l'égide de Dimitri HK avant de se forger son propre style et de devenir l'une des artistes les plus en vue du moment : la globe trotteuse sera présente à la...
Dimanche 3 avril 2022 Voici notre sélection de cinq expos à découvrir ce mois-ci gratuitement en galeries, qui ose le choc des générations et des styles : de l’école lyonnaise de peinture au street-art, en passant par la photographie de William Klein. Un point...
Mardi 15 mars 2022 Enfant terrible du monde de la photographie, William Klein n’a eu de cesse d’en bousculer les codes et les pudeurs. Jetant son corps dans la bataille du réel, ses images en conservent l’énergie, la violence, la vie. Retour sur les apports et le...
Jeudi 3 mars 2022 Mars arrive et la création contemporaine repart dans les musées et les galeries avec quelques belles affiches : William Klein, Christian Lhopital, Tania Mouraud, Thameur Mejri…
Mercredi 23 février 2022 Très loin d’être un musée de cire façon Tussaud, la nouvelle expo de La Sucrière revêt une réelle démarche artistique et permet de naviguer dans le courant de la sculpture hyperréaliste, jamais réellement structuré mais créé par des artistes...
Mardi 15 février 2022 Deux expositions personnelles, une exposition collective… Tania Mouraud connaît une forte actualité à Lyon. L’occasion de revenir sur cette figure importante de l’art contemporain.
Vendredi 4 février 2022 Du street-art australien au travail rigoureux du photographe Philippe Bazin, en passant par les espaces réinventés de Georges Rousse, on mélange tout dans notre shaker, ce mois-ci, pour vous inviter à découvrir plusieurs belles expositions à Lyon.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X