"Matrix Resurrections" de Lana Wachowski : puissance quatre

Science-Fiction | Vingt ans et des poussières après que les Wachowski ont anticipé le principe du métavers en extrapolant les babils d’Internet et les écrits de Philip K. Dick, Lana W. remet le couvert en solo pour un nouvel opus tenant à la fois du palimpseste, du reboot en version augmentée, du prolongement et de l’objet théorique semi-parodique. Une sorte de Matrix 4.0…

Vincent Raymond | Mardi 21 décembre 2021

Photo : © Warner


Comme un air de déjà-vu… Un groupe de rebelles assiste à la tentative d'arrestation par la police et les Hommes en noir d'une amazone qui, naturellement, parviendra à leur échapper. Décor, angles de prises de vue, ambiance colorimétrique, dialogue… À quelques détails près, la séquence est identique à celle ouvrant Matrix (1999). Sauf qu'ici l'agent Smith et Morpheus sont plus jeunes, et que le second est un transfuge de la Matrice. Quant à Néo, il arbore à nouveau l'identité de Thomas Anderson, un créateur de jeux vidéo ayant jadis connu le succès en programmant la trilogie Matrix, sommé par la maison-mère de sa boîte — le studio Warner, authentique producteur de la franchise cinématographique — de fournir un quatrième épisode. Différence notable : il est envahi de pensées parasites et soigne ce qu'il pense être une schizophrénie galopante auprès de son analyste, lequel lui prescrit des pilules bleues…

Turing point

L'une des grandes forces de Matrix, premier du nom, était d'avoir induit une révolution dans le spectacle du film d'action en imposant des effets impressionnants technologiquement (alors quasi inédits dans ce registre de production : seul Gondry avait exploité dans ses clips et ses pubs la technique imaginée en 1995 par Emmanuel Carlier pour ses Temps Morts), à la hauteur d'un script exigeant synthétisant le cosmos du cyberpunk et surtout anticipant de plusieurs longueurs l'engloutissement du monde contemporain dans le vortex Internet. À cela il faut ajouter une dimension “méta“ ontologique, intégrant dans sa trame narrative même des bourgeons favorisant l'éclosion de suites, de parallèles ou de transversales. Tel le bug du chat, symbolisant le syndrome de “déjà-vu” : d'idée astucieuse il devient une clef d'entrée pour cette suite en forme de variation.

Car en replaçant l'ouvrage sur le métier, Lana Wachowski crée ici une boucle à l'intérieur de la boucle matricielle originelle (une sorte d'Inception dans Matrix) pour en donner une relecture sérieusement décalée, translatée géométriquement et dans le temps — les effets de la transformation affectant plus Morpheus et Smith que Neo et Trinity, ce qui justifie de substituer Lawrence Fishburn et Hugo Weaving par Yahya Abdul-Mateen II et Jonathan Groff. Hantée par les “vies“ précédentes de Matrix, contaminé par des citations-inserts d'images (ou des figurations de personnages issus des volets antérieurs), Resurrections peut donner de prime abord l'impression de cultiver le fan service ou de rejouer en farce, certes épique, la geste messianique d'un Neo un peu plus vieux, carburant au diesel — et pas loin de ressembler au Dude des frères Coen ! Il se distingue toutefois par une forme de ruban de Moebius, où les personnages ont une conscience “pirandellienne” de leur essence, de leur dépendance à une structure narrative : le représentant de la Matrice n'hésite pas ainsi à annoncer la survenue d'un “bullet time” à Neo !

Au-delà du clin-d'œil auto-référentiel (et sans doute un peu auto-satisfait d'être devenu un mème de pop culture), ce commentaire du texte par le texte lui-même est surtout celui de la machine sur elle-même. Cette machine qui jusqu'alors se nourrissait de l'énergie vitale des Hommes est désormais capable de deeplearning, de rétroaction, de recul. Transcendant les morceaux de bravoure et kung-fu dans les réseaux numériques, Resurrections accède à l'autre obsession dickienne : la question de l'intelligence artificielle, nouveau seuil prométhéen de l'humanité. Est-ce que Mr Smith rêve de moutons électriques ? Il possède en tout cas ici le plus terrible des pouvoir : un libre arbitre, qui promet de fructueuses suites…

★★★☆☆ Matrix Resurrections
Un film de Lana Wachowski (É-U, 2h28) avec
Keanu Reeves, Carrie-Anne Moss, Yahya Abdul-Mateen II…


Matrix Resurrections

De Lana Wachowski (ÉU, 2h28) Avec Keanu Reeves, Carrie-Anne Moss, Jada Pinkett Smith

De Lana Wachowski (ÉU, 2h28) Avec Keanu Reeves, Carrie-Anne Moss, Jada Pinkett Smith

salles et horaires du film


Quatrième volet de la saga "Matrix", lancée en 1999.

Matrix Resurrections est à  l'affiche dans 11 salles le mercredi 12 janvier

Le Scénario

Place Charles Ottina 69800 Saint-Priest
Mer 11h-20h15, jeu 17h45-20h, ven 16h30, sam 17h30, dim 14h-20h, lun 17h-20h, mar 20h15

Pathé Bellecour

79 rue de la République 69002 Lyon
(en V0) TLJ sauf ven 14h30, TLJ sauf mar 21h25

UGC Ciné-Cité Internationale

80 quai Charles de Gaulle 69006 Lyon
(en V0) Mer-dim 10h45-13h45-16h55-19h55, jeu-lun-mar 13h45-16h55-19h55, ven 14h-17h10-20h15, sam 10h50-14h-17h10-20h15

Cinéma Le Toboggan

14 avenue Jean Macé 69150 Décines-Charpieu
(en V0) Mer 15h30, sam 16h30, mar 20h15

Pathé Vaise

43 rue des Docks 69009 Lyon
TLJ 14h-18h (sauf jeu-sam-lun), jeu-sam-lun 13h30-17h30, ven-dim-mar 21h, mer 21h15, dim 10h40
(en V0) TLJ sauf jeu-sam-lun 17h15, jeu 14h, jeu-sam-lun 21h

Pathé Carré de soie

2 rue Jacquard 69120 Vaulx-en-Velin
TLJ sauf jeu 13h45, TLJ sauf mer-mar 20h30
(en V0) Mer-mar 20h30, jeu 13h45, sam 10h15

UGC Part-Dieu

CC Part-Dieu niveaux 2 & 4 69003 Lyon
(en V0) TLJ 11h15-14h15-17h30-20h45
TLJ 10h45-17h-20h15

UGC Ciné-Cité Confluence

121 cours Charlemagne 69002 Lyon
(en V0) TLJ 10h45-14h-17h-20h
Matrix Resurrections est à  l'affiche dans 10 salles le jeudi 13 janvier

Le Scénario

Place Charles Ottina 69800 Saint-Priest
Mer 11h-20h15, jeu 17h45-20h, ven 16h30, sam 17h30, dim 14h-20h, lun 17h-20h, mar 20h15

Pathé Bellecour

79 rue de la République 69002 Lyon
(en V0) TLJ sauf ven 14h30, TLJ sauf mar 21h25

UGC Ciné-Cité Internationale

80 quai Charles de Gaulle 69006 Lyon
(en V0) Mer-dim 10h45-13h45-16h55-19h55, jeu-lun-mar 13h45-16h55-19h55, ven 14h-17h10-20h15, sam 10h50-14h-17h10-20h15

Pathé Vaise

43 rue des Docks 69009 Lyon
TLJ 14h-18h (sauf jeu-sam-lun), jeu-sam-lun 13h30-17h30, ven-dim-mar 21h, mer 21h15, dim 10h40
(en V0) TLJ sauf jeu-sam-lun 17h15, jeu 14h, jeu-sam-lun 21h

Pathé Carré de soie

2 rue Jacquard 69120 Vaulx-en-Velin
TLJ sauf jeu 13h45, TLJ sauf mer-mar 20h30
(en V0) Mer-mar 20h30, jeu 13h45, sam 10h15

UGC Part-Dieu

CC Part-Dieu niveaux 2 & 4 69003 Lyon
(en V0) TLJ 11h15-14h15-17h30-20h45
TLJ 10h45-17h-20h15

UGC Ciné-Cité Confluence

121 cours Charlemagne 69002 Lyon
(en V0) TLJ 10h45-14h-17h-20h
Matrix Resurrections est à  l'affiche dans 10 salles le vendredi 14 janvier

Le Scénario

Place Charles Ottina 69800 Saint-Priest
Mer 11h-20h15, jeu 17h45-20h, ven 16h30, sam 17h30, dim 14h-20h, lun 17h-20h, mar 20h15

Pathé Bellecour

79 rue de la République 69002 Lyon
Ven 14h30, mar 21h25
(en V0) TLJ sauf ven 14h30, TLJ sauf mar 21h25

UGC Ciné-Cité Internationale

80 quai Charles de Gaulle 69006 Lyon
(en V0) Mer-dim 10h45-13h45-16h55-19h55, jeu-lun-mar 13h45-16h55-19h55, ven 14h-17h10-20h15, sam 10h50-14h-17h10-20h15

Pathé Vaise

43 rue des Docks 69009 Lyon
TLJ 14h-18h (sauf jeu-sam-lun), jeu-sam-lun 13h30-17h30, ven-dim-mar 21h, mer 21h15, dim 10h40
(en V0) TLJ sauf jeu-sam-lun 17h15, jeu 14h, jeu-sam-lun 21h

Pathé Carré de soie

2 rue Jacquard 69120 Vaulx-en-Velin
TLJ sauf jeu 13h45, TLJ sauf mer-mar 20h30

UGC Part-Dieu

CC Part-Dieu niveaux 2 & 4 69003 Lyon
(en V0) TLJ 11h15-14h15-17h30-20h45
TLJ 10h45-17h-20h15

UGC Ciné-Cité Confluence

121 cours Charlemagne 69002 Lyon
(en V0) TLJ 10h45-14h-17h-20h
Matrix Resurrections est à  l'affiche dans 12 salles le samedi 15 janvier

Le Scénario

Place Charles Ottina 69800 Saint-Priest
Mer 11h-20h15, jeu 17h45-20h, ven 16h30, sam 17h30, dim 14h-20h, lun 17h-20h, mar 20h15

Pathé Bellecour

79 rue de la République 69002 Lyon
(en V0) TLJ sauf ven 14h30, TLJ sauf mar 21h25

UGC Ciné-Cité Internationale

80 quai Charles de Gaulle 69006 Lyon
(en V0) Mer-dim 10h45-13h45-16h55-19h55, jeu-lun-mar 13h45-16h55-19h55, ven 14h-17h10-20h15, sam 10h50-14h-17h10-20h15

Cinéma Rillieux

81b avenue de l'Europe 69140 Rillieux-la-Pape
Sam 20h30, lun 14h, mar 18h15

Cinéma Le Toboggan

14 avenue Jean Macé 69150 Décines-Charpieu
(en V0) Mer 15h30, sam 16h30, mar 20h15

Pathé Vaise

43 rue des Docks 69009 Lyon
TLJ 14h-18h (sauf jeu-sam-lun), jeu-sam-lun 13h30-17h30, ven-dim-mar 21h, mer 21h15, dim 10h40
(en V0) TLJ sauf jeu-sam-lun 17h15, jeu 14h, jeu-sam-lun 21h

Pathé Carré de soie

2 rue Jacquard 69120 Vaulx-en-Velin
TLJ sauf jeu 13h45, TLJ sauf mer-mar 20h30
(en V0) Mer-mar 20h30, jeu 13h45, sam 10h15

UGC Part-Dieu

CC Part-Dieu niveaux 2 & 4 69003 Lyon
(en V0) TLJ 11h15-14h15-17h30-20h45
TLJ 10h45-17h-20h15

UGC Ciné-Cité Confluence

121 cours Charlemagne 69002 Lyon
(en V0) TLJ 10h45-14h-17h-20h
Matrix Resurrections est à  l'affiche dans 9 salles le dimanche 16 janvier

Le Scénario

Place Charles Ottina 69800 Saint-Priest
Mer 11h-20h15, jeu 17h45-20h, ven 16h30, sam 17h30, dim 14h-20h, lun 17h-20h, mar 20h15

Pathé Bellecour

79 rue de la République 69002 Lyon
(en V0) TLJ sauf ven 14h30, TLJ sauf mar 21h25

UGC Ciné-Cité Internationale

80 quai Charles de Gaulle 69006 Lyon
(en V0) Mer-dim 10h45-13h45-16h55-19h55, jeu-lun-mar 13h45-16h55-19h55, ven 14h-17h10-20h15, sam 10h50-14h-17h10-20h15

Pathé Vaise

43 rue des Docks 69009 Lyon
TLJ 14h-18h (sauf jeu-sam-lun), jeu-sam-lun 13h30-17h30, ven-dim-mar 21h, mer 21h15, dim 10h40
(en V0) TLJ sauf jeu-sam-lun 17h15, jeu 14h, jeu-sam-lun 21h

Pathé Carré de soie

2 rue Jacquard 69120 Vaulx-en-Velin
TLJ sauf jeu 13h45, TLJ sauf mer-mar 20h30

UGC Part-Dieu

CC Part-Dieu niveaux 2 & 4 69003 Lyon
(en V0) TLJ 11h15-14h15-17h30-20h45
TLJ 10h45-17h-20h15

UGC Ciné-Cité Confluence

121 cours Charlemagne 69002 Lyon
(en V0) TLJ 10h45-14h-17h-20h
Matrix Resurrections est à  l'affiche dans 10 salles le lundi 17 janvier

Le Scénario

Place Charles Ottina 69800 Saint-Priest
Mer 11h-20h15, jeu 17h45-20h, ven 16h30, sam 17h30, dim 14h-20h, lun 17h-20h, mar 20h15

Pathé Bellecour

79 rue de la République 69002 Lyon
(en V0) TLJ sauf ven 14h30, TLJ sauf mar 21h25

UGC Ciné-Cité Internationale

80 quai Charles de Gaulle 69006 Lyon
(en V0) Mer-dim 10h45-13h45-16h55-19h55, jeu-lun-mar 13h45-16h55-19h55, ven 14h-17h10-20h15, sam 10h50-14h-17h10-20h15

Cinéma Rillieux

81b avenue de l'Europe 69140 Rillieux-la-Pape
Sam 20h30, lun 14h, mar 18h15

Pathé Vaise

43 rue des Docks 69009 Lyon
TLJ 14h-18h (sauf jeu-sam-lun), jeu-sam-lun 13h30-17h30, ven-dim-mar 21h, mer 21h15, dim 10h40
(en V0) TLJ sauf jeu-sam-lun 17h15, jeu 14h, jeu-sam-lun 21h

Pathé Carré de soie

2 rue Jacquard 69120 Vaulx-en-Velin
TLJ sauf jeu 13h45, TLJ sauf mer-mar 20h30

UGC Part-Dieu

CC Part-Dieu niveaux 2 & 4 69003 Lyon
(en V0) TLJ 11h15-14h15-17h30-20h45
TLJ 10h45-17h-20h15

UGC Ciné-Cité Confluence

121 cours Charlemagne 69002 Lyon
(en V0) TLJ 10h45-14h-17h-20h
Matrix Resurrections est à  l'affiche dans 13 salles le mardi 18 janvier

Le Scénario

Place Charles Ottina 69800 Saint-Priest
Mer 11h-20h15, jeu 17h45-20h, ven 16h30, sam 17h30, dim 14h-20h, lun 17h-20h, mar 20h15

Pathé Bellecour

79 rue de la République 69002 Lyon
Ven 14h30, mar 21h25
(en V0) TLJ sauf ven 14h30, TLJ sauf mar 21h25

UGC Ciné-Cité Internationale

80 quai Charles de Gaulle 69006 Lyon
(en V0) Mer-dim 10h45-13h45-16h55-19h55, jeu-lun-mar 13h45-16h55-19h55, ven 14h-17h10-20h15, sam 10h50-14h-17h10-20h15

Cinéma Rillieux

81b avenue de l'Europe 69140 Rillieux-la-Pape
Sam 20h30, lun 14h, mar 18h15

Cinéma Le Toboggan

14 avenue Jean Macé 69150 Décines-Charpieu
(en V0) Mer 15h30, sam 16h30, mar 20h15

Pathé Vaise

43 rue des Docks 69009 Lyon
TLJ 14h-18h (sauf jeu-sam-lun), jeu-sam-lun 13h30-17h30, ven-dim-mar 21h, mer 21h15, dim 10h40
(en V0) TLJ sauf jeu-sam-lun 17h15, jeu 14h, jeu-sam-lun 21h

Pathé Carré de soie

2 rue Jacquard 69120 Vaulx-en-Velin
TLJ sauf jeu 13h45, TLJ sauf mer-mar 20h30
(en V0) Mer-mar 20h30, jeu 13h45, sam 10h15

UGC Part-Dieu

CC Part-Dieu niveaux 2 & 4 69003 Lyon
(en V0) TLJ 11h15-14h15-17h30-20h45
TLJ 10h45-17h-20h15

UGC Ciné-Cité Confluence

121 cours Charlemagne 69002 Lyon
(en V0) TLJ 10h45-14h-17h-20h

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

"Candyman" de Nia DaCosta : double crochet du droit

Horreur | À la fois suite, reboot et extension de l’univers du Candyman originel de Bernard Rose (1992), ce nouveau chapitre signé Nia DaCosta utilise avec intelligence et efficacité les codes du genre pour s’emparer d’un thème toujours d’actualité dans cette Amérique où suffoque George Floyd : la discrimination raciale/sociale, ainsi que les violences associées. Pointu.

Vincent Raymond | Mardi 21 septembre 2021

Chicago, de nos jours. Artiste peintre en mal d’inspiration, Anthony McCoy vient d’emménager dans le quartier de Cabrini-Green autrefois ghetto noir, désormais gentrifié. Découvrant la “légende urbaine” de Candyman, le tueur au crochet ayant jadis sévi dans les environs, il va s’en inspirer pour ses nouvelles toiles… et provoquer la résurrection sanglante de ce vengeur des Noirs opprimés… Un même titre pour une autre histoire ? Disons plutôt une prolongation offrant une lecture politique actualisée, de surcroît par des auteurs afro-américains. En cela, il ne s’agit pas d’une nouveauté : souvenons-nous du précédent récent que constitue l’excellent The Birth of a Nation (2016) de Nate Parker, ce nécessaire contrepoint au sinistre long-métrage homonyme signé Griffith en 1915. Las, Parker et son œuvre primée à Sundance se trouvent actuellement au purgatoire car une

Continuer à lire

Cloud Atlas

ECRANS | Projet épique, pharaonique et hors des formats, Cloud Atlas marque la rencontre entre l’univers des Wachowski et celui du cinéaste allemand Tom Tykwer, pour une célébration joyeuse des puissances du récit et des métamorphoses de l’acteur. Christophe Chabert

Christophe Chabert | Mercredi 13 mars 2013

Cloud Atlas

Qu’est-ce que cette «cartographie des nuages» qui donne son titre au nouveau film des Wachowski ? Stricto sensu, c’est une symphonie qu’un jeune ambitieux (et accessoirement, homosexuel) va accoucher de l’esprit d’un vieux musicien reclus qui fait de lui son assistant. Métaphoriquement, mais toujours dans le film, c’est cette comète, marque de naissance qui relie les personnages principaux par-delà les lieux et les époques, dessinant peu à peu le plan du dédale narratif qui se déroule sous nos yeux (ébahis). Plus symboliquement encore, on sent ici que Lana et Andy Wachowski ont trouvé dans le best seller qu’ils adaptent une matière à la hauteur de leurs ambitions, un film qui se voudrait total, englobant le ciel et la terre, le passé, le présent et le futur. Mégalomanes mais conscients de l’ampleur du projet, ils ont su délégué une part de la tâche à l’excellent cinéaste allemand Tom Tykwer, donnant une singularité supplémentaire à Cloud Atlas, qui n’en manquait déjà pas : celle d’une œuvre absolument personnelle signée par des personnalités extrêmement différentes.

Continuer à lire

Les Vies privées de Pippa Lee

ECRANS | De Rebecca Miller (Éu, 1h33) avec Robin Wright Penn, Alan Arkin, Keanu Reeves…

Christophe Chabert | Lundi 9 novembre 2009

Les Vies privées de Pippa Lee

Casting spectaculaire (Penn, Reeves, Maria Bello, Monica Bellucci, Julianne Moore, Winona Ryder…), Brad Pitt et sa société Plan B à la production : de bonnes fées se sont penchées sur le berceau du nouveau film de Rebecca Miller. Rien de déshonorant dans ce mélodrame propret, bien écrit (Miller adapte elle même son roman à l’écran) et bien interprété, qui a le défaut de ses qualités : il manque un peu de sel. Pippa Lee, quadragénaire mariée à un éditeur accusant vingt ans de plus qu’elle au compteur, traverse une petite dépression et se remémore son passé : mère défoncée au speed, adolescence trash, mariage-sauvetage au prix de la vie d’une autre… La construction en flashbacks fonctionne pour une fois assez bien, et le film évite de verser trop tôt dans le pathos, quelques audaces sexuelles troublant même sa surface de téléfilm luxueux. Sans être indispensables, ces 'Vies Privées de Pippa Lee' se laissent regarder. CC

Continuer à lire