Jordi Gali, un chorégraphe en Lumière aux Subs

Fête des Lumières | Le chorégraphe Jordi Galí est programmé aux Subs lors de cette Fête des Lumières.

Nadja Pobel | Mardi 30 novembre 2021

Photo : © Julien Penichost


C’est une illustration du chemin que cherche à prendre cette première Fête des Lumières de la nouvelle mandature : accorder de la place à de grands artistes qui ne sont pas spécialistes de la lumière, mais qui ont une capacité de l’intégrer à leur créativité.

C’est le cas de Jordi Galí qui présente aux Subs 20 Watts pendant et au-delà des quatre jours de festivités. Le danseur catalan (auprès de Maguy Marin, Anne Teresa De Keersmaeker, excusez du peu) a fondé en 2007 la compagnie Arrangement Provisoire qu’il co-dirige désormais avec Vania Vaneau.

Habitué aux constructions monumentales dans l’espace public conçues avec des habitants ou occupants du territoire, il s’est ici allié, depuis septembre, à des artisans menuisiers, designers et à une trentaine de personnes en parcours d’insertion professionnelle pour construire un assemblage de bois et de cordages. Dans chacun des éléments qui constituent ce grand module sont insérés des dispositifs lumineux qui, toutes les vingt minutes, seront activés manuellement. Une façon pour le Catalan de faire œuvre et donner du sens à ceux avec qui il l’élabore.

20 Watts
Aux Subs du mecredi 8 au samedi 11 décembre (activée, éclairée) puis du 14 au 18 décembre de 18h à 22h (non activée) ; puis du 28 au 30 décembre de 18h à 22h ; le 31 décembre toute la nuit (éclairée et non activée)


20 Watts

Par Jordi Galí
Les Subs 8 bis quai Saint-Vincent Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

On a tout vu de la Fête des Lumières : on vous raconte

Fête des Lumières | Avant qu’elle ne débute officiellement ce soir, la Fête des Lumières a livré ses installations en avant-première mardi, à l’exception de "La Vague" sur la place Bellecour restée inactive en raison de la météo. Les installations les plus artisanales séduisent : Jordi Gali aux Subs, les "Visions" de verre à côté du palais de justice. Très belle surprise aussi place des Célestins avec "Synergetics". Passage en revue.

Nadja Pobel | Mercredi 8 décembre 2021

On a tout vu de la Fête des Lumières : on vous raconte

Parc Blandan : Jeux d’enfants Le collectif LAPS a gardé ses bonshommes de néons pour présenter les jeux taille XXL plantés dans ce parc utilisé pour la première fois. Les enfants sont invités à jouer au Snake ou à Puissance 4 en mettant leurs pieds sur un "dance pad". Interactif, très amusant et simple à la fois. Pari réussi. Parc de la Tête d’Or : Ricochets Trois installations dans ce parc dont celle de Jérôme Donna qui défriche une fois de plus un nouveau lieu. Face à la roseraie du Parc de la Tête d'Or, celui qui œuvre toute l'année à la Direction de l'Éclairage Urbain de la Ville déploie ses Ricochets, des anneaux posés sur le lac. Et il utilise aussi des projections d'animaux et de végétaux sur la forêt. Immense espace pour une boucle somme toute assez classique mais qui produit un bel effet, dans les tons b

Continuer à lire

La vague de Sébastien Lefèvre déferle sur Bellecour

Fête des Lumières | Il avait déployé des oriflammes pont Lafayette, hissé un homme digital au sommet de l’antenne de Fourvière, Sébastien Lefèvre s’apprête à faire déferler une gigantesque "Vague" sur Bellecour. Entretien.

Nadja Pobel | Jeudi 2 décembre 2021

La vague de Sébastien Lefèvre déferle sur Bellecour

Bien avant de participer à la Fête des Lumières, vous avez commencé votre métier de créateur lumière en travaillant pour des compagnies d’arts vivants…Sébastien Lefèvre : J’ai fait des études de chimie et biologie, fait des stages en entreprise et ce milieu ne correspondait pas du tout à ma projection dans la vie. Je me suis formé à la technique du spectacle et j’ai découvert la lumière puis j’ai été diplômé de la Rue Blanche [NdlR : devenue l’ENSATT]. J’ai tout de suite travaillé avec des compagnies : les Trois-Huit, Philippe Delaigue, Claire Rengade, Émilie Flacher, Yuval Pick,

Continuer à lire

Pour la Fête des Lumières, une année de transition

Fête des Lumières | C'est la première Fête des Lumières de l’ère post-Collomb, qui l’aura événementialisée au maximum. Toujours flamboyante sous la municipalité verte, l’édition 2021 s’ouvre à de nouveaux artistes et tente de pousser les barrières de son périmètre de sécurité imposé, du côté de Blandan.

Nadja Pobel | Mardi 30 novembre 2021

Pour la Fête des Lumières, une année de transition

À première vue, lors de l’annonce début novembre de la programmation 2021, il n'y avait pas de grands changements pour cette Fête des Lumières. Toujours ramassée en Presqu’île pour cause de périmètre de sécurité post-attentats 2015, toujours sur quatre jours avec les mêmes édifices et espaces mis en lumières. Pourtant, à y regarder de plus près, exit les noms des mastodontes qui régnaient sur la ville : Yves Caizergues, Skertzò, Damien Fontaine (qui était dans la cathédrale Saint-Jean ces dernières semaines) ou encore les Theoriz Crew et Benedetto Bufalino. Les reverra-t-on ? « La porte est ouverte à tous, nous confie Romain Tamayo, chargé de projet Fête des Lumières à la Ville de Lyon, on choisit chaque année les meilleurs projets ». Avec 60% de

Continuer à lire

Fête des Lumières 2021 : une nouvelle ère à bas-bruit

Fête des Lumières | Du 8 au 11 décembre la Fête des Lumières version élus EELV ressemblera aux précédentes avec les mêmes sites éclairés. Mais elle renouvelle en revanche grandement les artistes conviés pour plus de proximité et s'adresse aux petits dans le parc Sergent Blandan.

Nadja Pobel | Lundi 8 novembre 2021

Fête des Lumières 2021 : une nouvelle ère à bas-bruit

Il se dit « tellement content de pouvoir enfin parler de la Fête des Lumières ». Après y avoir cru jusqu'au bout l'an dernier et avoir dû l'annuler pour cause de crise sanitaire, Grégory Doucet présente enfin sa première Fête en tant qu'édile, le « premier grand événement culturel et festif gratuit et dans l’espace public de l'ère post-Covid » dit-il avec des pincettes sachant que les contaminations font encore des vagues — oubliant en route que le Tour de France (culturel en un sens) est déjà passé par Lyon en 2020. À première vue, cette Fête ne diffère pas des éditions menées sous les mandatures de Gérard Collomb et pilotées de main de maître par Jean-François Zurawik, dont le nom n'a pas été prononcé ce lundi matin lors de la conférence

Continuer à lire