Damien et Emeric Chazal, génération Nippon

Portrait / Manga forézien / Les deux créateurs montbrisonnais du manga Head Trick sortiront le onzième tome de la saga, le 11 novembre prochain. Entre enthousiasme, anecdotes, parcours jalonné de surprises et sacré grain de folie, les frères Chazal ne seraient-ils pas eux-mêmes tout aussi aventuriers que les personnages qu’ils façonnent ?

Montbrison, un soir de semaine. Dans leurs locaux, les frères Chazal sont débordés. Des centaines de cartons, de grosses machines, des étagères, des figurines, des mangas… Et, au milieu de l’apparente pagaille - en réalité très organisée -, un petit bureau où Damien, le plus grand des frères, griffonne quelques notes sur un petit cahier. « Comme toujours, on est bien occupés en ce moment », s’excuse Emeric, son cadet. Depuis sept ans qu’Head Trick existe, les deux créateurs du célèbre manga ‘’made in Le Forez’’ n’ont jamais trouvé le temps de prendre ne serait-ce qu’une semaine de vacances. « Mais ce qu’on fait nous passionne tellement qu’on ne vient jamais ici en traînant les pieds » lancent-ils, l’œil pétillant. Cet œil, c’est celui de deux adultes qui se sont construit un véritable rêve de gosse, au talent et au culot. Avec bonheur et enthousiasme, ils racontent leur histoire complètement dingue, en détails. Comme si, par moment, ils devaient encore se pincer pour réaliser que ce qui leur arrive est bien réel.

à lire aussi : La "success story" du manga ligérien Head Trick continue

Imagination débordante

Pour Damien et Emeric, la grande aventure démarre il y a 25 ans. Encore gamins, les deux frères sont, comme des milliers de gamins de cette époque, totalement fascinés par les mangas que matraque Le Club Dorothée du matin au soir. D’une fascination pour l’écran, l’univers manga devient bientôt une obsession. Car, chez les Chazal, lorsque la télé s’éteint, l’histoire se poursuit. « On avait pas mal d’imagination, donc on inventait la suite des dessins animés qu’on voyait à la télé et on la dessinait, se rappelle Damien. Tous les soirs, on créait aussi une histoire pour la raconter à notre petit frère, Jimmy. Et puis, un jour, on a découvert qu’avant d’être un dessin animé, un manga, c’est surtout un livre. Et qu’en trouvant les livres, on pourrait connaître la suite de l’histoire bien plus vite qu’en attendant que les épisodes soient diffusés. »

Le temps passe, et, après avoir disséqué les mangas des autres en long en large et en travers, les deux frangins s’essaient à leur propre univers. Jusqu’à ce fameux jour où, alors qu’ils ont tous deux la petite vingtaine et qu’ils étudient en STAPS à Saint-Étienne, ils décident, sur un coup de tête, de faire un voyage au Japon, pour les vacances de Pâques. « Nous venons d’une famille modeste, ce qui fait que jusqu’ici, nous n’étions jamais vraiment allés plus loin que Saint-Étienne ! Quand on a dit ça à nos parents, ils nous ont pris pour des fous. » Mais, loin de les en dissuader, le père se souvient alors qu’Évelyne, sa cousine, vit au Japon. Un coup de fil à l’autre bout du monde, et les deux rêveurs sont invités à loger chez elle, à Tokyo, durant une dizaine de jours.

Déclic japonais

Et là… deuxième déclic. Au Japon, Damien et Emeric visitent bien-sûr les temples du manga, admiratifs, époustouflés. Mais ils découvrent surtout un autre monde, très codifié, une culture qui les séduit immédiatement. De retour en France, en pleine session de partiels, les frangins comprennent qu’ils ne deviendront pas profs de sport. Que leur vie tournera autour de ce qui les passionne, ou ne tournera pas. Damien file alors à Toulouse, pour intégrer une école d’infographie. Emeric, lui, entre en fac de Japonais, à Lyon. Dans ce nouvel avenir qu’ils sont en train de se construire, les frères Chazal se révèlent. Tant et si bien qu’Emeric sort de son DEUG major de promo, et décroche une bourse pour étudier un an au Japon.

En 2002, le cadet décolle donc, direction Kyoto. Profitant de cette présence sur place, le duo se lance alors dans l’import-export amateur, sur fond de réédition de figurines des Chevaliers du Zodiaque. Grâce à cette petite activité, ils font la connaissance de Mika, un Normand lui aussi fou de manga, et dessinateur de son état. Entre les trois, germe une idée folle : travailler ensemble à quelques planches, et les présenter à une maison d’édition japonaise. « J’ai pris rendez-vous dans la plus grande maison d’édition du Japon, Shueisha, qui édite DBZ, Naruto, One Piece, raconte Emeric. Quand je suis allé présenter notre travail, l’éditeur a adoré. Il ne voulait pas croire que nous étions tous français. Et il a fini par nous commander un pilote. » Incrédules mais fous de joie, les trois compères se remettent alors au travail et, quelques temps plus tard, retournent voir l’éditeur. « Il a trouvé ça très bon. Mais il a néanmoins refusé le projet, grogne Damien. Plus tard, on a appris qu’en fait, l’édition dans laquelle il voulait la publier avait été totalement remaniée, et que notre manga ne pouvait pas y trouver sa place. »

Internet, l’étude de marché

Rentrés en France, les deux frères, un peu refroidis, décident de relancer leur affaire d’import-export de produits dérivés japonais, mais cette fois-ci, de manière professionnelle. Pourtant, l’idée du manga est toujours là. Et puis, surtout, l’histoire qu’ils auraient envie de raconter commence à prendre forme. « On s’est rendu compte qu’il n’existait pas de mangas mêlant le sport et l’aventure. C’est comme ça qu’on a commencé à conceptualiser Head Trick. L’histoire d’un type, Ed, qui va rejoindre une équipe de foot, et à qui il va arriver des tas d’histoires. »

Et puis… rebelotte. Grâce à leur activité professionnelle, les frangins font la connaissance de K’Yat, un dessinateur belge à qui ils présentent le synopsis d’Head Trick. Ensemble, le trio lance le manga, exclusivement sur Internet, en guise d’étude de marché. En quelques mois, le site compte 20 000 abonnés. Assez pour que les trois compères croient en leur chance. En février 2011, ils créent leur maison d’édition, dans les locaux de Montbrison. Le premier tome est édité à 18 000 exemplaires. Sept ans plus tard, le onzième s’apprête à sortir. Entre temps, les Chazal ont définitivement laissé tomber l’import-export et sorti leurs propres produits dérivés. En 2017, Hachette est devenu leur distributeur. Les dix précédents tomes ont donc été réédités, en milliers d’exemplaires. Au lancement d’Head Trick, Jimmy, le petit frère, a quant à lui rejoint l’aventure, en tant que directeur éditorial. Et aujourd’hui, c’est toujours à lui, que les deux plus grands racontent leurs histoires avant de les coucher sur le papier.


Repères :

1992-1997 : Adolescents, Damien et Emeric découvrent les mangas avec Le Club Dorothée.
2000 : "Décision historique" : les 2 frères font leur 1er voyage au Japon. Damien a 21 ans, Emeric, 19.
2002 : Emeric s’envole pour passer un an à Kyoto
2004 : Les 2 frères proposent un projet de manga à la plus grande maison d’édition japonaise. Il est refusé, mais l’éditeur est bluffé par leur talent.
2009 : Rencontre avec le dessinateur K’Yat, lancement d’Head Trick sur le net.
2011 : Lancement de la maison d’édition, et du 1er tome d’Head Trick sur papier.
2017 : Hachette devient le distributeur d’Head Trick.
Novembre 2018 : Sortie du onzième tome

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 26 avril 2022 On évolue tous avec le temps. On grandit, on comprend, on change. Qu’en est-il de notre débarras ? Lieu de la cachette par (...)
Lundi 3 janvier 2022 « Si vous n’aimez pas la mer, si vous n’aimez pas la montagne, si vous n’aimez pas la ville, allez vous faire (...)
Mardi 21 décembre 2021 Vingt ans et des poussières après que les Wachowski ont anticipé le principe du métavers en extrapolant les babils d’Internet et les écrits de Philip K. Dick, Lana W. remet le couvert en solo pour un nouvel opus tenant à la fois du palimpseste,...
Mardi 30 novembre 2021 Pour être capitaine du navire Petit-Bulletin, il faut : de la réactivité, du sérieux, un brin de culot, un téléphone qui marche bien parce qu’il sonne tout (...)
Mardi 30 novembre 2021 Festival ripagérien entièrement dédié à la bande dessinée, BD'ART s’apprête à vivre sa (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Dans le cadre des projections Films Cultes soutenues par le GRAC, le Rex de Montbrison propose de voir ou de revoir La Fille à la valise. L’histoire (...)
Mardi 5 octobre 2021 Barouf : nom masculin, familier, issu de l'italien baruffa, désigne le bruit, le vacarme, le tapage. Synonymes : boucan, raffut, tintamarre. "Cette année, le Rhino Jazz(s) va faire un barouf du tonnerre à Saint-Étienne." Vous...
Mardi 5 octobre 2021 Marquée par la féminisation des palmarès internationaux (qu’on espère plus structurelle que conjoncturelle), cette année cinéma 2021 donne à voir une vaste galaxie de personnages féminins dans des œuvres d’autrices comme d’auteurs. C’est cela aussi,...
Mardi 5 octobre 2021 La jeune Melba donne l’impression d’avoir déjà une belle expérience derrière elle. Après son premier EP au titre la décrivant si bien - Cœur Combattant - en (...)
Mardi 5 octobre 2021 Un vaisseau spatial, au beau milieu d’un immense rien, dans un univers dont il ne reste plus que des trous noirs qui fusionnent et s’évaporent. A bord, (...)
Lundi 20 septembre 2021 À la fois suite,  reboot et extension de l’univers du Candyman originel de Bernard Rose (1992), ce nouveau chapitre signé Nia DaCosta utilise avec intelligence et efficacité les codes du genre, pour s’emparer d’un thème toujours...
Lundi 13 septembre 2021 A Montbrison, le bar/cave V&B s’associe avec les Stéphanois du 1909 Escape Game le temps d’une soirée événement pleine de surprises. Prêts à tourner en bourrique ?
Mardi 7 septembre 2021 Venir écouter Raphaële Lannadère en concert, c'est se prendre une claque auditive. « L » (son nom à la scène, NDLR) possède un timbre de voix qui ne (...)
Mardi 7 septembre 2021 Les Clermontois de Mustang ont commis Memento Mori, un quatrième album qui s’est fait attendre – sept ans tout de même – et un album tout en (...)
Jeudi 24 juin 2021 Ils partirent quatre, mais par un prompt renfort, ils se virent quatre de plus. Le collectif de photographes stéphanois Parallax au format complet (...)
Vendredi 26 mars 2021 Originaire de Saône-et-Loire, la jeune photographe Emilie Fontaine vient d’ouvrir les portes d’un nouveau lieu dédié à l’image fixe, au cœur de l’hyper-centre stéphanois. Rencontre avec une femme passionnée qui fait fi d’un contexte morose en mal de...
Lundi 14 décembre 2020 C’est l’histoire d’un papi, qui, tout seul dans son EHPAD, va tenter de remonter le chemin de sa mémoire. La photo d’un jeune couple. Quelques mots, (...)
Mardi 6 octobre 2020 Isabelle et Régis sont comédiens, et, à partir d’une photo de classe projetée sur un écran, ils nous entrainent dans les méandres de leur adolescence, de leur (...)
Mardi 6 octobre 2020 Présentée pour la première fois en 2018 à l’occasion du Rhino Jazz(s), l’exposition-hommage Bowie Odyssée avait reçu plus de 3 000 visiteurs. C’est (...)
Mercredi 15 juillet 2020 Le Théâtre des Pénitents prend les devants. Rompue à l'exercice de l'organisation d'un festival avec les fameux Poly'Sons qui se déroulent en janvier/février (...)
Mercredi 8 juillet 2020 Après avoir parcouru et photographié un nombre presque incalculable de pays, le photographe Hervé Nègre pose ses valises à Saint-Étienne. Fraîchement installée aux pieds du Crêt de Roch, la Galerie A témoigne du riche parcours artistique mais aussi...
Mercredi 8 juillet 2020 Ce ne sont pas moins de douze expositions à ciel ouvert que propose la 8e édition de Portrait(s), le festival photo de Vichy (03). On y retrouve d'un côté, (...)
Mercredi 8 juillet 2020 Cinq jours pour cinq représentations d'affilée dans le Forez. C'est la Ballade des Poly'Sons. La chanteuse franc-comtoise Marion Roch, ayant sorti (...)
Mardi 9 juin 2020 Illustratrice de littérature jeunesse et formatrice tous azimuts, amoureuse éperdue de l’Afrique, Véronique Vernette est une Stéphanoise d’adoption bien dans ses baskets qui dessine et colorie avec un talent continuellement mis au service de...
Mercredi 4 mars 2020 Figure emblématique des nuits stéphanoises, il est sans doute davantage connu sous le surnom Ness du Bul, barman pendant près de trois décennies dans la plus ancienne boîte de nuit de la ville, aujourd'hui en vente. Désormais retiré des affaires,...
Mercredi 5 février 2020 Ancien directeur de la MJC Beaulieu, actuel programmateur du festival des Arts Burlesques et meneur de multitudes de projets, Farid Bouabdellah est un engagé sans rage, un cultureux sans costume, un homme sans entrave. Itinéraire de cet enfant de la...
Mercredi 8 janvier 2020 Parallèlement à ses deux concerts au festival Les Poly'sons de Montbrison (4 et 5 février prochains), Vincent Delerm en profite pour présenter, au cours de (...)
Mercredi 8 janvier 2020 Un peu plus de deux ans après après son arrivée à la direction du Musée d'Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne Métropole, Aurélie Voltz a résolument pris ses nouvelles marques, loin de Paris, sa ville-racine. Rencontre avec une femme de...
Mercredi 8 janvier 2020 Le festival Les Poly'Sons de Montbrison propose comme chaque année son lot de découvertes et de valeurs sûres dans la chanson francophone. La cuvée 2020 donne une belle part à quelques pépites à écouter de très près mais aussi à des "anciens" que...
Mercredi 4 décembre 2019 Nous sommes là dans du pur théâtre de divertissement. Du comique de situation et de répliques, des rires appuyés… Du jeu au profit de l’humour, du boulevard (...)
Mercredi 4 décembre 2019 Directeur du théâtre des Pénitents depuis près de trois ans, Henri Dalem coule goutte à goutte sa vision du spectacle vivant,  avec précaution et délicatesse. Portrait d’un théâtreux attentif à l’Autre et à ce qui l’entoure.
Lundi 18 novembre 2019 Après une première édition couronnée de succès (sept auteurs présents, deux tables rondes organisées et une soixantaine de visiteurs), le rendez-vous du polar (...)
Mardi 5 novembre 2019 Le Collectif 7 entame une tournée régionale avec "Un Fil à la Patte", grand classique du vaudeville signé Feydeau.
Mardi 5 novembre 2019 Il est rappeur, il est vêtu de vert de la tête aux pieds en hommage à son équipe préférée, il est de retour avec un nouvel album,  Sur le Banc de touche, qui sortira à la fin du mois. Durant une heure, il y a peu, on a joué son jeu, il...
Mardi 3 septembre 2019 Elle s'appelle Zélia, elle est collégienne, et elle est déterminée. Après avoir suivi une session de sensibilisation à l'écologie, la jeune fille n'en démord (...)
Mercredi 4 septembre 2019 de Michela Occhipinti (It., 1h34) avec Sidi Mohamed Chinghaly, Verida Beitta Ahmed Deiche, Aichetou Abdallahi Najim…
Vendredi 19 juillet 2019 Ingénieur industriel, tenancier de galerie d'art et éditeur indépendant, Daniel Damart a porté bien des casquettes. Il dirige aujourd'hui la maison d'édition Le Réalgar et, avec l'Association des Éditeurs Stéphanois dont il a la présidence,...
Lundi 24 juin 2019 16 clichés qui dressent le portrait d'une ville au travers de ceux qui travaillent à la rendre plus propre. Le photographe Brice Leclert a reçu carte (...)
Jeudi 6 juin 2019 Le Festival du Forez, emmené par les frères Adrien (altiste) et Christian-Pierre (violoncelliste) La Marca, aborde une septième édition tout feu tout flamme avec toujours de grands noms de la musique classique & jazz mais aussi davantage de...
Jeudi 2 mai 2019 Le Musée d'Allard à Montbrison nous propose une plongée dans les liens qui unissent la nature et plus particulièrement les arbres et les hommes. À travers une (...)
Jeudi 2 mai 2019 Organisé depuis onze ans déjà par l’association Maraudeurs d’images en partenariat avec la ville de Saint-Genest-Lerpt et le club Roche Photographie, (...)
Mardi 2 avril 2019 Un apprenti scénariste palestinien peu imaginatif se fait dicter les rebondissements de la série politico-sentimentale sur laquelle il trime par un gradé israélien. Sameh Zorabi répond à l’absurdité ambiante par une comédie qui ne l’est pas moins… À...
Mardi 2 avril 2019 « Je me lève à 6 heures, j’avale vite un café puis je fais la traite des vaches. » « Je me lève à 5h30, pour faire le café que je bois avec mes (...)
Mardi 2 avril 2019 Gamin, il rêvait de raconter une histoire de famille, tandis qu’il se cachait derrière des montagnes de bouquins. Devenu grand, le Stéphanois Sabri Louatah s’est inspiré de la sienne, pour écrire une saga en quatre tomes aujourd’hui adaptée à...
Mardi 5 mars 2019 Cette maladie fait encore horriblement peur. Celles et ceux qui la contractent doivent vivre d'une part avec les difficultés qu'elle provoque mais (...)
Mercredi 6 février 2019 Depuis janvier 2011, Arnaud Meunier dirige La Comédie de Saint-Étienne. Avec pour ligne de mire permanente la création et la transmission, le metteur en scène poursuit son travail mêlant ouverture du théâtre au plus grand nombre, mise en avant...
Mardi 8 janvier 2019 Si loin, si proche, c’est l’histoire d’une famille d’immigrés algériens et de leurs enfants installée à Saint-Étienne, qui embarque à bord d’une (...)
Mercredi 9 janvier 2019 Le festival montbrisonnais consacré à la chanson, les Poly'Sons, entame un nouveau cycle avec une 16e édition comportant plus de vingt dates, certains concerts doublés (dont celui de Juliette ou d'Amélie-les-Crayons), une journée pro le 9...
Mercredi 9 janvier 2019 Le musée d'Allard de Montbrison nous convie à prendre le large avec son exposition "Voyages" proposant une sélection d'oeuvres originales de 16 artistes.
Mardi 4 décembre 2018 Un décor épuré, des portés acrobatiques virtuoses, le spectacle Reflets dans un œil d'homme exploite le thème du désir et invite le spectateur à partager les (...)
Mardi 30 octobre 2018 Le festival d'histoire de Montbrison a repris vie en 2016 sous l'impulsion de la Diana,  société historique et archéologique  du Forez. Après avoir exploré l'histoire alimentaire, c'est sur le thème "Eau, Source de Vie" que l'événement se...
Mercredi 31 octobre 2018 Depuis la création de sa compagnie Nomade in France, Abdel Sefsaf ne cesse de donner naissance à des spectacles alliant brillamment musiques métissées, (...)
Mercredi 12 septembre 2018 Les 35e journées européennes du patrimoine se déroulent les 15 et 16 septembre 2018, autour du thème : "L'art du partage". Au-delà des jeux à gratter ou des opérations de sauvegarde du patrimoine, ce week-end est l'occasion de...
Mardi 4 septembre 2018 Avec une bonne dose de provoc', un humour (très) gras et des textes ciselés, les Joz' dynamitent quotidiennement le groupe Facebook stéphanois La Jozerie. Un succès symbolisé par un personnage haut en couleurs : Jason Chicandier, l'archétype du "bon...
Mardi 4 septembre 2018 Le Musée d’Allard pose un regard sur sa propre histoire en consacrant une exposition au fondateur de ses collections, Jean-Baptiste d’Allard. Archives, (...)
Jeudi 26 juillet 2018 Niché au centre de Montbrison, l’Apicius, restaurant d'Audrey et Jean-Christophe Berthet, vous ouvre ses portes. Un lieu qui laisse s'exprimer la cuisine délicate et créative du chef.
Mercredi 2 mai 2018 C’est l’histoire d’une heureuse reconversion. Celle d’un Français, Cyril Hubert, installé en Suisse depuis plus de dix ans et qui, après quinze années passées chez des grands noms du luxe et de la restauration, a décidé de tout plaquer pour devenir...
Mercredi 4 avril 2018 Passionné au grand cœur, Pierre Thivillon a forgé de ses mains un parc unique et à taille humaine au fil des années : l'espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine. À 74 ans, l'homme, à la sensibilité débordante, continue de vivre tous les...
Mercredi 4 avril 2018 Créée en 2002 par le compositeur Jean-Pierre Goudard, la compagnie KOTEKAN rassemble dix-huit musiciens autour d’un gamelan balinais, que viennent (...)
Mercredi 14 mars 2018 Après Much Loved, Nabil Ayouch poursuit son auscultation des fractures du Maroc contemporain. Derniers instants avant le cataclysme dans un Casablanca qui n’a plus rien à voir avec l’image idéalisée par Curtiz.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter