"L'un des nôtres" : Très chère chair de notre chair

Vincent Raymond | Mercredi 9 juin 2021

Photo : ©2020 Focus Features, LLC All Right Reserved


Montana, fin des années 1950. Après la mort accidentelle de leur fils, Margaret et George voient leur bru épouser le très discret Donnie, et quitter la ville du jour au lendemain avec leur petit-fils Jimmy. Bien décidés à le récupérer, ils partent à sa recherche, sans imaginer le calvaire à venir…

Signé par un réalisateur n'ayant jamais connu la gloire et doté titre français bancal, L'un des nôtres sort presque en catimini, mais ne vous y trompez pas : il pourrait figurer dans la filmographie de Clint Eastwood ou de Cassavetes. Avec son couple formé d'un shérif retraité mutique (Kevin Costner, parfait dans la mesure et le non-dit) et d'une cow-girl obstinée (Diane Lane, nouvelle Gena Rowlands), ce néo western glissant d'un déchirant drame familial vers un glaçant thriller ne cesse de surprendre par la richesse de ses motifs secondaires et de sa justesse. Sobriété d'interprétation, réalisation au cordeau, tension permanente avec en filigrane, l'évocation d'une société rurale en apparence bien propre sur elle, mais corrompue et pratiquant l'acculturation forcée des native Americans… En d'autres temps, ce film aurait été couvert d'Oscar.

★★★★☆ De Thomas Bezucha (É.-U., avec avert. 1h55) avec Kevin Costner, Diane Lane, Lesley Manville…

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter