Textes en l'air : la fête (artistique) au village

Festival | « 5 jours et 5 nuits de fête autour des mots pour découvrir, rencontrer, échanger, vibrer, rire, danser » : voilà comment se présente le festival Textes en l’air, qui a lieu chaque été dans le magnifique village médiéval de Saint-Antoine-l'Abbaye. On présente la 15e édition prévue du mercredi 25 au dimanche 29 juillet.

Aurélien Martinez | Mardi 19 juin 2018

Photo : O Molero


La Vie devant soi est l'un des romans les plus forts de Romain Gary, qui lui valut le prix Goncourt en 1975 (mais sous le nom d'Émile Ajar, comme l'auteur avait déjà été sacré 19 ans auparavant). « La première chose que je peux vous dire c'est qu'on habitait au sixième à pied et que pour Madame Rosa, avec tous ces kilos qu'elle portait sur elle et seulement deux jambes, c'était une vraie source de vie quotidienne, avec tous les soucis et les peines. Elle nous le rappelait chaque fois qu'elle ne se plaignait pas d'autre part, car elle était également juive. Sa santé n'était pas bonne non plus et je peux vous dire aussi dès le début que c'était une femme qui aurait mérité un ascenseur. »

Soit l'histoire d'un gamin prénommé Momo qui vit avec d'autres « dans une pension sans famille pour les gosses qui sont nés de travers », et qui évoque son quotidien à hauteur d'enfant. C'est ce roman culte bourré de phrases qu'on aimerait connaître par cœur que la jeune metteuse en scène Heidi​ Folliet a décidé de porter au plateau. Avec, forcément, un seul comédien (Maxime Ubaud, d'une grande justesse) face au public, qui offre le texte dans son plus simple appareil, faisant pleinement confiance à sa force intrinsèque.

L'art devant soi

Un spectacle, créé ce printemps à Grenoble dans le cadre des Envolées, proposé en début de ce festival comme chaque année pluridisciplinaire. Pendant 5 jours, on pourra ainsi se frotter à du théâtre, de la musique, du clown, du jeune public grâce à des artistes variés, entre débutants à qui le festival offre une chance et confirmés de chez confirmés qu'on est ravis de retrouver.

Citons par exemple le fameux Turak Théâtre et ses marionnettes déglinguées, ou encore la metteuse en scène Chantal Morel avec la reprise de son spectacle Ce quelque chose qui est là d'après un texte d'Antoine Choplin.

Textes en l'air
À Saint-Antoine-l'Abbaye du mercredi 25 au dimanche 29 juillet

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Galette artistique

Théâtre | L'espace 600 organise l'un de ses "platOs" pour ouvrir l'année 2020 avec plusieurs découvertes théâtrales.

Aurélien Martinez | Mardi 7 janvier 2020

Galette artistique

Et si on allait manger la galette des rois et des reines vendredi 10 janvier à 18h30 à l’Espace 600 ? Surtout que la salle de spectacle grenobloise, située à la Villeneuve, propose de coupler ça avec une soirée culturelle dans le cadre de ses événements lancés l’an passé et baptisés "platOs" – des moments qui ont pour vocation de « faire cohabiter temps de partage et temps de spectacle ». Pour ce nouveau, troisième de la saison, on a rendez-vous avec une jeune compagnie (Les Raccrocheurs) qui reviendra à Grenoble avec un spectacle de la metteuse en scène Heidi Folliet dont on a déjà dit beaucoup de bien dans ces pages : La Vie devant soi, d’après le fameux roman de Romain Gary. Une adaptation très juste portée seul sur scène par le comédien lui aussi très juste Maxime Ubaud (photo), qui sera suivie lors de la même soirée par une veillée contée animée par le comédien bien connu à Grenoble Ali Djilali

Continuer à lire

Heidi Folliet ("La Vie devant soi") : « J’ai eu un coup de cœur immédiat pour ce texte »

Théâtre | Seul-en-scène interprété par Maxime Ubaud d’après le texte culte du romancier Romain Gary, "La Vie devant soi" est une réussite créée en 2018 dans le cadre des Envolées, dispositif grenoblois qui a pour but de rendre visible le premier geste théâtral d’artistes en devenir. Alors que le spectacle est repris jeudi 17 et vendredi 18 octobre à Eybens, on a posé quelques questions à sa metteuse en scène Heidi Folliet.

Aurélien Martinez | Mardi 15 octobre 2019

Heidi Folliet (

Pourquoi avoir décidé de mettre en scène ce roman de Romain Gary ? Heidi Folliet : C’est un texte que j’ai lu il y a plusieurs années de ça : j’ai eu un coup de cœur immédiat. J’ai eu très vite envie d’en faire quelque chose, même si je n’ai pas tout de suite su comment. Je l’ai alors gardé en tête, jusqu’à ce que je pense à Maxime Ubaud. J’ai imaginé le spectacle avec lui qui interpréterait les deux rôles de Momo et Madame Rosa [qui a ouvert « une pension pour les gosses qui sont nés de travers » comme le dit Momo dans le roman – NDLR]. C’est à partir de là que j’ai vraiment concrétisé le projet. Le choix d’un seul acteur au plateau a donc dû contraindre votre adaptation ? Je me suis vraiment concentrée sur les personnages de Momo et Madame Rosa et leur relation. Pour passer ça sur un plateau, j’ai forcément été obligée de faire pas mal de coupes, il y a donc un certain nombre de personnages qui n’existent plus dans l’adaptation. Par contre, tout le contexte du quartier de Belleville, là où a grandi le personnage de Momo, je l’ai conservé puisqu'il était très important pour moi.

Continuer à lire

Théâtre : quinze pièces pour une saison parfaite

Panorama de rentrée culturelle 2019/2020 | Des créations très attendues, des succès enfin à Grenoble, des découvertes... Suivez-nous dans les salles grenobloises et de l'agglo.

La rédaction | Mardi 17 septembre 2019

Théâtre : quinze pièces pour une saison parfaite

La Buvette, le tracteur et le curé Et voici la nouvelle pièce de l’inénarrable humoriste dauphinois Serge Papagalli, qui sera créée début octobre et tournera ensuite dans pas mal de villes autour de Grenoble. Avec toujours cette fameuse famille Maudru, dont Aimé, le chef de famille (Papagalli lui-même, parfait), et Désiré, le neveu un peu attardé (Stéphane Czopek, grandiose). Où cette fois, visiblement, il sera question d’une énième reconversion de cet agriculteur à la retraite, mais aussi d’un curé un peu strict nouvellement venu. Vivement les retrouvailles ! À partir d’octobre dans de nombreuses villes de l’Isère Tournée complète sur www.papagalli.fr Incertain Monsieur Tokbar

Continuer à lire