Au théâtre demain

FESTIVAL/ Les sbires de Troisième Bureau défendent toujours avec passion un théâtre contemporain exigeant et novateur. La preuve encore une fois au Théâtre 145 pour la onzième édition de Regards croisés. AM

L’intérêt d’une manifestation comme Regards croisés ne saute pas forcément aux yeux au premier abord : des théâtreux assis autour d’une table lisant des textes de théâtre, de surcroît d’auteurs pas très connus, on a connu plus funky. Grossière erreur de jugement : le festival joue un rôle important dans le monde du spectacle vivant, contribuant à le régénérer de l’intérieur. Car, comme on le déplore souvent dans ces colonnes, le théâtre, ce n’est pas seulement monter vingt fois les mêmes auteurs ; c’est aussi savoir dénicher de nouvelles plumes, porteuses de nouvelles approches : un travail mené intelligemment à l’année par le collectif Troisième bureau, qui s’attelle chaque printemps depuis dix ans à l’aventure Regards croisés.

Au programme

Pour cette onzième édition, l’équipe organisatrice s’intéresse à « L’Europe dans sous ses états » ; et il faut bien l’admettre, les textes choisis sont d’excellente facture, transgressant souvent genres et formes. Acte politique évident en début de festival déjà : la lecture de trois textes courts du Turc Berkun Oya (mardi 24), qui posent différentes situations sans emphase, ne demandant qu’à être défendus sur scène. Le lendemain, on découvrira Contre le temps de la Québécoise Geneviève Billette : une œuvre phénoménale tant par son sujet (les affres du mathématicien Évariste Galois, mort à tout juste 20 ans suite à un duel) que par sa forme (l’auteure fait s’entremêler différents temps de récit en un) ; notre coup de cœur de cette année. Le jeudi, on se confrontera à L'accueil d'Ismael Stamp, du Belge Pieter de Buysser : une pièce (un brin naïve) d’une poésie évidente, évoquant le sujet des migrants, critique en creux d’un Occident replié sur lui-même. Le vendredi, détour vers la Sicile avec À l’air libre de Tino Caspanello : une fable charnelle et vivante sur deux ouvriers confrontés à la présence mystérieuse d’une femme, qui devra être portée (la fable) par d’excellents comédiens. Et enfin, le dernier soir sera consacré à Transitions, l’œuvre dense et intense du Polonais Artur Palyga évoquant le douloureux passage du communisme au capitalisme dans la Pologne contemporaine, le tout vu par des personnes handicapées qui furent en marge de cette transformation. Voilà, vous savez tout. Il ne manque plus qu’à vous souhaiter un bon voyage théâtral, en espérant que les auteurs les plus forts se retrouveront bientôt joués sur les planches.

REGARDS CROISÉS

Du lundi 23 au samedi 28 mai, au Théâtre 145 Programme en pages agenda

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 12 mars 2021 Le comité de lecture du collectif artistique grenoblois a publié, fin février, la liste des textes qu’il a retenus pour cette année. L’occasion pour nous de solliciter Bernard Garnier, coordinateur artistique, afin de faire un point complet sur son...
Lundi 13 mai 2019 Dix-neuvième édition pour le festival grenoblois Regards croisés dédié au théâtre qui s’écrit aujourd’hui. Avec, pendant cinq jours dans le Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-bas, des lectures en scène de textes contemporains choisis par le collectif...
Vendredi 18 mai 2018 C’est parti pour la 18e édition du festival Regards croisés consacré aux nouvelles écritures théâtrales. Rendez-vous au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d'en-Bas de Grenoble pour, pendant une semaine, découvrir le théâtre qui s’écrit aujourd’hui.
Mardi 17 mai 2016 Revoici Regards croisés, festival organisé par le collectif Troisième bureau et dédié aux écritures théâtrales contemporaines. Huit journées pour, notamment, rencontrer des auteurs et, surtout, écouter leurs pièces. À la veille de la seizième...
Mardi 12 mai 2015 Comme chaque printemps, le festival Regards croisés est de retour au Théâtre 145. Une semaine de lectures théâtralisées pour défendre les écritures théâtrales d’aujourd’hui et les auteurs qui les font. Rencontre avec l’un d’eux : Guillaume Poix,...
Vendredi 16 mai 2014 Chaque année, le festival Regards Croisés propose de découvrir des textes de dramaturges contemporains méconnus du public français, au cours de soirées lectures. Pour sa quatorzième édition, le festival fait la part belle aux femmes et aux auteurs...
Mardi 13 mai 2014 C’est parti pour dix jours de Regards croisés, festival pendant lequel le Théâtre 145 va se transformer au sens propre comme au figuré en agora dédiée aux (...)
Lundi 29 avril 2013 Le théâtre tourne toujours autour des mêmes auteurs – souvent morts depuis des années d’ailleurs. Le collectif grenoblois Troisième bureau n’est pas d’accord avec ça, et essaie de changer la donne, en mettant en avant de nouvelles écritures...
Vendredi 11 mai 2012 "Regards croisés", le traditionnel festival grenoblois consacré au théâtre contemporain, revient pour la douzième fois. Avec une sélection très jeune et homogène. AM
Jeudi 14 octobre 2010 DANSE / Ils sont vingt-quatre, et ont entre 10 et 22 ans. Ils font partie de la compagnie grenobloise Les Mutins, menée par la chorégraphe Jackie (...)
Vendredi 21 mai 2010 ZOOM / Le festival Regards croisés fête ses dix ans, avec une édition diablement intéressante au vu des auteurs et des textes retenus. Avant de vous en dire plus sur les différents artistes, on est allés questionner Bernard Garnier, le maître de...
Vendredi 15 mai 2009 Pendant une semaine, chaque soir, un texte de théâtre contemporain sera lu avec soin par le collectif grenoblois Troisième bureau. L’occasion de découvrir des univers et des auteurs passionnants, autour du thème de la désertion. Aurélien Martinez
Mercredi 18 avril 2007 Le délégué général de Vues d’en Face, Jean Dorel, revient avec nous sur les particularités de cette édition. Propos recueillis par FC

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter