Cabaret frappé – jour 3 : branchées les guitares

Un duo déconcertant, un trio séduisant, un juste retour au blues originel américain et un Burger fidèle à lui-même : on a eu droit à quatre groupes survoltés en ce troisième jour de Cabaret frappé. Le tout avec des guitares savamment exploitées. Eloi Weiss

« Secouer la lune » : c'est ainsi que se fait nommer le duo Heymoonshaker programmé ce mercredi 24 juillet, en plein milieu de la troisième soirée du Cabaret frappé. Deux mauvais garçons –  Andrew Balcon, guitariste et chanteur, et Dave Crowe, beatboxer surprenant – qui ont habité la scène avec une constance impressionnante. Bières en main, cigarettes au bec, le pantalon à peine remonté : leur entrée fut singulière. Provocants, mais plein d'enthousiasme donc, les deux Anglais au style blues décharné et rock électrique étaient deux et bien plus à la fois. En guise d’instruments : une seule guitare, tenue par un Andrew Balcon à la voix rauque très poussée. Et c’est tout. Enfin, presque... Car il y a Dave Crowe : le beatboxer hors pair, seulement armé d’un micro, se transforme à chaque concert en une incroyable batterie humaine. Il incarne les lignes de basse, son corps traçant dans l'air un semblant de partition. Il est un groupe de musiciens à lui tout seul, comme le sont les meilleurs beatboxers.

Sur scène, Heymoonshaker, c’est donc deux voix qui s'affrontent : l'une profonde et intériorisée, l'autre poussée à bout, comme la guitare, éreintant leurs cordes (vocales ou non) jusqu'à leur paroxysme. Fusion organique.

Pour info, c'est son passé de musicien de rue qui aura rendu célèbre Dave Crowe. Des vidéos de lui prisent à la volée ont atteint sur internet des taux de vues impressionnants.

La surprise de leur fin de concert : avoir spontanément invité à venir jouer en leur compagnie le précédent trio féminin, Theodore Paul & Gabriel : deux guitares, une basse (plus un batteur), programmées en ouverture de la soirée. Une étonnante improvisation. Le beatboxer fusionne avec la batterie tandis que le quatuor à cordes s'harmonise avec hargne.

Le pop-folk des trois guitaristes-chanteuses fut d'autant plus mis en valeur après un concert vibrant. Theodore Paul & Gabriel, c’est un univers oscillant entre le ton fougueux de Janis Joplin (dont elles reprennent le titre Mercedes Benz) et l'univers folkeux de Bob Dylan. Avec une leader au charisme évident sur scène.

La soirée se termina enfin avec le Velvet de Rodolphe Burger, dont on a déjà dit beaucoup de bien, ce concert étant passé de nombreuses fois à Grenoble. Et terminer une soirée avec Lou Reed, Nico & co, même réincarnés, c’est sympa !

Et sous le kiosque ?

À 19h, pour le concert gratuit, c'est le blues du groupe français Catfish qui a envahi le Jardin de ville. Un rock intimiste, alternatif, façon années 1920, qui fonctionne bien. Une seule guitare encore, une batterie réduite à une grosse caisse et deux cymbales qu'utilise par alternance la chanteuse à la voix granuleuse et puissante. Ici aussi ils habitent généreusement le plateau et donnent l'impression d'être beaucoup plus. Leur nouvel album Make Me Crazy illustre bien leur univers : tapisseries de grand-mère, bretelles et rouflaquettes.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Dimanche 5 juin 2022 Rodolphe Burger, Loïc Lantoine et Isabel Sörling (entre autres), qui jouent gratuitement dans le cadre ultra intimiste d’une cour d’immeuble : c’est la quatrième édition du Grand Rendez-vous du 10, festival imaginé par l’association Osez Chenoise. 
Mardi 4 décembre 2018 Le génial compositeur, guitariste et chanteur français sera  à la MC2 mardi 11 décembre pour un concert qui promet. Et la veille au cinéma le Méliès pour présenter un documentaire le concernant.
Mardi 14 novembre 2017 Voix de stentor, tempo au bord de l'arrêt cardiaque : le guitariste et chanteur français continue, avec son énième album en date, à distiller son blues velvetien. Ou devrait-on dire burgerien, comme on s'en rendra compte jeudi 16 novembre sur la...
Lundi 5 août 2013 Une soirée globalement calme pour ce dernier concert au Jardin de ville. Épique avec Get well soon, lyrique avec F.M, platonique avec Mineral... Deux réussites donc, qui se doivent à des innovations très riches au niveau instrumental. Eloi Weiss
Samedi 27 juillet 2013 Sous le chapiteau, ce vendredi 26 juillet, c’était un peu le choc des générations. D’un côté les Grenoblois de Contratakerz ; de l’autre les Britanniques de (...)
Vendredi 26 juillet 2013 Soirée cosmopolite jeudi au Cabaret frappé, avec un concert sous le chapiteau aux couleurs du reggae et un autre sous le kiosque plus oriental... et décevant. Aurélien Martinez (sur Riff Cohen) et Eloi Weiss (sur le reste !)
Mercredi 24 juillet 2013 Le Cabaret frappé, ce n'est pas seulement une scène musicale intense. « Autour des concerts » ils appellent ça. Des lectures, un bus à l'arrêt très mouvementé, un after infatigable : une multitude d'événements modestes et variés. On vous en parle...
Mercredi 24 juillet 2013 C’était la soirée la plus attendue du festival, la seule à afficher complet depuis des semaines. Elle a tenu toutes ses promesses, avec un Lescop à l’aise et – surtout – un collectif Fauve électrique. Aurélien Martinez
Vendredi 12 juillet 2013 Tout se passe à Grenoble entre la poire et le fromage et entre kiosque (pour les concerts gratuits programmés à 19 h ou à minuit) et chapiteau. Avec néanmoins (...)
Mardi 2 avril 2013 Pour la troisième édition du festival, l’équipe des Détours de Babel a choisi de se pencher sur la question de la religion et de son traitement par les différentes musiques d’ici et d’ailleurs. Un axe passionnant tant l’histoire musicale est...
Vendredi 11 janvier 2013 Les Détours de Babel est un festival qui porte plutôt bien son nom : les partisans de l'étiquetage musical y perdent, comme au pied de la biblique tour, leur (...)
Lundi 16 janvier 2012 On a usé nos disques de Kat Onoma. Dévoré les albums solo de Rodolphe Burger en solitaire. On a été foudroyé par la beauté de ses collaborations avec Alain (...)
Lundi 12 octobre 2009 Rodolphe Burger, ancien leader (chanteur-guitariste) du feu groupe de rock expérimental Kat Onoma, débarque à Grenoble pour un ciné-concert dont on attend (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X