Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

Balladur on the beach

Balladur + Teknomom + Churros Batiment...

Le Maïly's

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

La pop new wave façon années 1990 du groupe villeurbanno-grenoblois est à découvrir sur son nouvel album "Plage Noire, Plage Blanche". Ou en concert ce mardi.

Dans le film Libre et assoupi de Benjamin Guedj, trop librement adapté du roman presque éponyme du Lyonnais Romain Monnery, il y a cette scène inutile mais drôle où le héros interprété par Baptiste Lecaplain se réveille en sursaut d'un rêve en marmonnant : « Tu nous manques Balladur ! » Et c'est vrai que ce n'est pas faux. C'est sans doute inconsciemment très exactement pour cette raison (ou pour tout à fait une autre) que le groupe villeurbanno-grenoblois Balladur a choisi de se baptiser ainsi plutôt que Wauquiez ou The Nadine Moranos.

C'est un détail car, en dehors d'une certaine langueur monotone qui n'est pas sans rappeler Verlaine, certes, mais aussi l'ancien premier ministre de François Mitterrand donc, Balladur a autant à voir avec Balladur que la new wave avec la réforme du CPE. Surtout, Balladur est bien plus sexy que Balladur et cela, on le sait depuis la publication de leur maxi sur... cassette (non, la nostalgie n'a pas de limites), Dream Baby, nanti d'un fort beau scopitone, comme on disait sous De Gaulle.

Il s'est passé deux ans mais revoilà ce groupe qui, à l'instar de son homonyme, ne fait pas de promesses mais les tient – c'est du moins l'une de ces plus célèbres déclarations avec « Il fait chaud ». Alors, certes, il ne fait pas très chaud sur ce Plage Noire, Plage Blanche de nouvel album. La preuve : Moe, titre balancé en éclaireur évoquant du Echo and the Bunnymen poussé au Suicide. Mais de chaleur, on sent celle d'une déclaration d'amour à une "synthpop" qui, sous leurs doigts et leurs voix, rime avec Sainte Pop. La vérité, tu nous as manqué Balladur.

SD

Balladur, mardi 6 octobre à 20h au Maïly's

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 21 septembre 2021 « Tu nous manques Balladur ! », tel le Sébastien du film Libre et Assoupi de Benjamin Guedj incarné par Baptiste Lecaplain, voici les mots (...)
Lundi 5 décembre 2016 Mercredi 7 décembre, on a rendez-vous au Bauhaus Bar avec un groupe de rock "underground" au drôle de nom. Mais à l'écoute de sa musique, on ne lui demande pas de s'arrêter, bien au contraire.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter