"R.A.G.E" : les Anges au plafond ont un fil sur la langue

R.A.G.E.

La Rampe

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Depuis une quinzaine d’années, la compagnie Les Anges au plafond fait des merveilles avec ses marionnettes géantes. La preuve une nouvelle fois avec ce spectacle-puzzle centré sur la vie d’un écrivain  qui nous embarque dans une aventure folle et visuellement captivante. À découvrir à la Rampe.

C’est une histoire dont on ne peut pas dire grand-chose, la compagnie ayant demandé à tous les spectateurs de garder le secret sur l’identité du personnage principal de leur spectacle R.A.G.E. Du coup on obéit, même si bon, on ne voit pas ce que cela gâcherait d’en savoir un peu plus avant d’entrer en salle – on n’est pas sur du rebondissement à la 24 heures chrono non plus !

Surtout que cet aspect énigmatique ne doit pas masquer la force incroyable se dégageant de la dernière création des géniaux Anges au plafond, spécialisés dans le théâtre marionnettique grand format et plutôt bricolé. Une pièce-puzzle visuellement dingue, où le récit, sorte de biopic d’une figure littéraire plutôt célèbre (vous n’en saurez pas plus !), se déploie grâce à des interprètes manipulateurs de marionnettes géantes donc, mais aussi techniciens à vue d’un décor et d’une scénographie (un poil magique) sans cesse en mouvement.

Un tourbillon théâtral d’1h45 captivant et intelligemment pensé qui confirme une nouvelle fois que la compagnie de Camille Trouvé et Brice Berthoud, souvent vue dans l’agglo ces dernières années (Une Antigone de papier, Au fil d’Œdipe, Les Nuits polaires…), est, depuis seize ans maintenant, au sommet de son art.

R.A.G.E.
À la Rampe (Échirolles) mardi 6 et mercredi 7 décembre à 20h

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 21 février 2011 SPECTACLE/ Cette année, le Festival de la marionnette nous surprend avec une programmation faisant la part belle aux propositions percutantes et aux compagnies passionnantes. On valide. AM

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter