De Féline : « Je suis un plasticien de la musique »

De Féline

Musée de l'Ancien Évêché

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Concert / Jeudi 18 et vendredi 19 octobre, De Féline, alias Delfino, artiste aux multiples casquettes cofondateur du fameux collectif grenoblois Les Barbarins fourchus, dévoilera son premier album solo "High Down Kisses" à la Salle noire. On l'a rencontré en amont.

Tantôt chanteur, poète, écrivain, conteur, illustrateur, céramiste… Pas simple de mettre De Féline (François de son prénom) dans une case tant il est multigenre. Cette fois-ci, le membre fondateur de la compagnie Les Barbarins fourchus, regroupant des artistes de tous bords, se produira en mode musicien à la Salle noire, lieu original du quartier Bouchayer-Viallet que le collectif a repris en 2011. L’artiste de 54 ans, habitué au travail de groupe, livrera alors pour la première fois son album solo High Down Kisses sorti le mois dernier.

à lire aussi : Les Barbarins fourchus : « On est des résistants »

« C’est un travail que je n’avais jamais fait ! Avec Les Barbarins, on est toujours très nombreux à prendre des décisions. Là, on était que deux. » En effet, bien que 19 musiciens aient participé à l’album (« des amis issus de différents groupes croisés sur ma route ») et qu’il sera, lors des concerts, accompagné de trois musiciens, côté production, il ne s’est entouré que d’une personne : Guillaume Asseline, producteur multi-instrumentiste.

à lire aussi : 30 concerts (oui, 30) pour un automne musicalement parfait (et varié)

« Ne pas foncer tête baissée »

Et si cela fait quatre ans que les deux amis ont écrit les premiers textes, l’album n’a vu le jour qu’en 2018. « On voulait faire évoluer les chansons, qu’elles prennent forme petit à petit et surtout ne pas foncer tête baissée. » Avec les moyens du bord (« on a fait ça dans un tout petit studio, chez mon pote Guillaume ») et l’expérience acquise sur le tas.

« Je viens des groupes punk et rock'n'roll mais je n’ai pas de formation musicale. Je ne sais ni lire ni écrire la musique, c’est tout à l’oreille et en discutant avec des artistes. En fait, je dirais que je suis un plasticien de la musique. Je vois la musique comme la peinture, avec différentes couches, des strates, des traits, des couleurs qu’on va agencer, qu’on va modifier d’une certaine manière. C’est ce qu’on fait dans les arrangements par exemple. »

« Mes tripes, mes émotions, mon corps, ma voix »

Plasticien de la musique, mais pas que. Le chanteur, à l’origine des œuvres sur les murs de la Salle noire, a également réalisé le graphisme de la pochette de son album. En tout, onze dessins correspondent chacun à une chanson. « Certains font l’ode à la femme, d’autres à l’amour, des thématiques simples mais essentielles que j’aborde dans mes chansons. C’est important pour moi de rendre hommage à l’amour réussi, celui qui nous tient sur nos jambes, mais aussi à l’amour raté. Les textes parlent également de la notion d’animalité que je trouve étroitement liée à l’amour. Car si on pense et réfléchit beaucoup, on est tous des animaux. »

Tout cela, De Féline l’évoque sur une musique pop moderne aux accents électro-folk, un brin mélancolique, avec une voix très grave mais tout en douceur. « Je voulais passer par la douceur, sans doute pour aller à l’encontre de notre époque, une époque que l’on perçoit comme étant assez violente... » Par ses musiques, son attitude, son univers, De Féline nous ferait presque penser à un Serge Gainsbourg grenoblois… Même si le chanteur insiste sur l’aspect unique de ses réalisations. « Elles sont très personnelles. Je voulais que ce soit fait avec mes tripes, mes émotions, mon corps, ma voix. Libre à chacun de recevoir cela avec sa propre sensibilité. »

De Féline
À la Salle noire jeudi 18 et vendredi 19 octobre à 20h30

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 16 novembre 2021 Après quatre années d’absence, le Cinéma de quartier des Barbarins Fourchus revient à la Salle Noire pour deux séances exceptionnelles, le temps de mettre en lumière deux œuvres hors-normes et insensées venues respectivement de Hong Kong et du...
Lundi 29 janvier 2018 Jeudi 1er et vendredi 2 février, les Barbarins fourchus vont proposer un drôle de spectacle autour du film culte qu'est le "Rocky Horror Picture Show". Voilà qui donne très envie...
Lundi 24 avril 2017 Les fameux Barbarins fourchus, du nom de ce collectif artistique bien connu à Grenoble, seront jeudi 27 avril à la Nef pour un cinéma de quartier atypique et bien d'actualité. Avec notamment sur l'écran, un film du bien barré Jean-Pierre...
Mardi 20 décembre 2016 Il y a mille façons de célébrer la nouvelle année. Si vous êtes adepte des boums dans le salon d’un ami ou de repas en petit comité dans la salle à manger d’un autre, on vous laisse vous débrouiller. Par contre, si l’envie vous prenait de vous...
Mardi 8 mars 2016 De Détours (de Babel) en Salle (noire), Urban Shaman poursuit son voyage musical au cœur d'une transe urbaine à plusieurs mains. Dans le cadre des Détours (...)
Mardi 19 janvier 2016 Ce dimanche, si vous restez en robe de chambre pour le concert proposé par les Barbarins fourchus, ce n'est pas si grave. Car l'essentiel est de venir afin de (re)découvrir cette proposition décalée centrée sur la musique classique. Pour l'occasion...
Mardi 22 décembre 2015 Si cette période de l’année n’est pas la plus riche culturellement parlant (doux euphémisme), il y a tout de même moyen de s’occuper intelligemment. Le PB vous propose un programme jour par jour, fait de visites, de cinéma, de musique, de...
Mardi 9 décembre 2014 Chaque année avant Noël, on a droit au sympathique petit festival Noël au balcon du collectif Mann’art(e), toujours guidé par un souci de convivialité et de (...)
Mardi 3 juin 2014 Les filles sont douces, belles et sveltes, adeptes de crudités et de cocktails colorés ; alors que les garçons, eux, sont bourrus, virils et casse-cou, fans (...)
Mardi 4 février 2014 L’histoire se raconte de parents à enfant le soir au coin du feu, et de musiciens à journaliste l’après-midi dans une Salle noire enfumée : en 1993, alors que (...)
Jeudi 21 novembre 2013 Viens voir le toujours génial cinéma de quartier des Barbarins fourchus (il y en aura un la semaine prochaine d’ailleurs), viens écouter de la musique (...)
Vendredi 15 février 2013 On est d’accord, l’appellation « musique locale » ne veut pas dire grand-chose ! Ce label sert tout juste à regrouper des groupes aux identités différentes (...)
Jeudi 1 novembre 2012 Nos Barbarins fourchus locaux préférés sortent un nouvel opus tout frais tout beau. Un album qu’ils présenteront dans leur Salle noire ces vendredi 9 et (...)
Lundi 15 octobre 2012 Cela fait maintenant un an que les incontournables Barbarins Fourchus ont quitté le Théâtre 145 pour la Salle noire. Ils entament aujourd’hui leur deuxième saison dans leur nouvelle maison qu’ils souhaitent la plus ouverte possible. État des lieux...
Lundi 19 mars 2012 Depuis deux ans, les Barbarins Fourchus et le Conservatoire de Grenoble ont mis en place une nouvelle façon d’appréhender en concert la musique classique. Aperçu sur cette démarche riche d’échanges. RLR
Lundi 21 novembre 2011 Les Barbarins Fourchus fêtent ce week-end l’inauguration de la Salle Noire, clôturant ainsi le feuilleton à rebondissements des négociations de leur départ du Théâtre 145. Sur place, on a rencontré Delfino, voix et âme barbarine. Propos recueillis...
Lundi 15 novembre 2010 Pour leurs 18 ans, c’est décidé, les Barbarins Fourchus vont aller en boîte de nuit, faire la tournée des rades, boire de l’alcool, fumer des cigarettes, et apporter leur contribution à la vie politique. Comme avant, en somme, mais mieux. FC
Lundi 12 avril 2010 Théâtre / Enjeu décisif de l’orientation de la ville en termes de politique culturelle, le devenir du Théâtre 145 ne manque pas de centraliser toutes les inquiétudes quant à la sauvegarde d’une certaine conception de la démocratisation culturelle…...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X