Artistes de compet'

Exposition / Intitulée "L’art du sport", l’exposition du Centre du graphisme nous convie à une sorte de match où artistes et graphistes rivalisent de créativité pour servir la communication d’événements sportifs. Un magnifique accrochage qui réunit des ensembles d’affiches historiques et dévoile le travail méconnu de la création de logotypes.

Lorsque les organisateurs d’un événement sportif s’adjoignent les services d’un artiste renommé pour la création de leurs affiches, c’est généralement autant pour tirer parti de ses talents de créateur que pour bénéficier de sa notoriété. C’est en effet ce dont attestent plusieurs corpus présentés dans l’exposition du Centre du graphisme, à commencer par les affiches de la Coupe du monde de 1982 organisée par l’Espagne. Commandées à des grands noms du monde de l’art de l’époque (Miró, Tapiès, Topor, Folon…), ces affiches avaient pour ambition de donner de la péninsule ibérique une image nouvelle. Vitalité culturelle et démocratie retrouvée s’y affirment dans des réalisations d’une liberté affolante, parfois déconcertante – inimaginable aujourd’hui pour un événement aussi populaire.

Plus loin, la série d’affiches réalisée pour le tournoi de Roland Garros témoigne du même désir de valoriser un événement sportif en y associant des artistes de renom. Une sélection dont la faible représentation féminine est compensée par une interview de la peintre Fabienne Verdier, qui démontre qu’en peinture, vitesse et spontanéité nécessitent anticipation et concentration. Autant de qualités qui sont souvent celles attendues des sportifs. Et ce n’est pas un hasard...

Graphisme, militantisme et logotypes

Du côté des graphistes on trouve, disséminées dans l’exposition, plusieurs affiches militantes qui attestent du besoin que ressentent certains d’entre eux de profiter de la visibilité qu’offrent ces grands événements internationaux pour faire usage de leur art à des fins politiques. Plus loin, c’est au contraire sur une facette du graphisme éminemment liée au commanditaire que l’exposition se penche : la création de logotypes. On y découvre les esquisses et calibrage du logo du PSG réalisé par Étienne Robial, ainsi qu’un carnet dévoilant les croquis nécessaires à la création du dernier logo de la Juventus de Turin qu’accompagne un poster consacré à l’évolution de logo du club de 1905 à 2017.

Enfin, dans cette même salle sont présentées deux revues sportives remarquables qui valent autant pour la qualité de leur contenu que pour l’inventivité de leur mise en forme graphique. Parmi celle-ci, l’Entorse, une toute jeune revue qui donnerait envie de se mettre au basket au moins athlétique d’entre nous. Avec un peu de pot, cette expo donnera également envie aux plus sportifs de se mettre au graphisme...

L’art du sport
Au centre du graphisme d'Echirolles jusqu’au 17 mai

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 13 mars 2023 Avec "Boogy Show", le typo-calligraphiste Julien Priez investit l’espace du Centre du graphisme avec un projet d’ampleur qui met en avant la dimension exploratoire de son approche. Un travail graphique qui redonne aux lettres leur noblesse.
Mardi 6 décembre 2016 Sortir des sentiers battus et apporter un regard sensible sur la création visuelle, tels sont les leitmotivs du Mois du Graphisme organisé par le Centre du graphisme d’Échirolles depuis 1990. Placée sous le signe du Japon, cette nouvelle...
Mardi 15 novembre 2016 Dans les cartons depuis de nombreuses années, le Centre du graphisme d’Échirolles va officiellement voir le jour ce samedi 19 novembre, jour du lancement de la nouvelle édition du Mois du graphisme, pour mener des actions tout au long de...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X