Roland Orépük, place au jaune

Couleur / Avec Yellow Collection, l’espace Vallès ne nous trompe pas sur la marchandise : l’artiste Roland Orépük y expose une série de tableaux dont la géométrie minimale est intégralement construite à partir d’aplats jaunes.

Le peintre Pierre Bonnard (dont on espère que vous n’avez pas loupé l’expo au musée de Grenoble…) disait « on ne met jamais trop de jaune ». Il semblerait bien que l’artiste Roland Orépük l’ait pris au pied de la lettre puisque non seulement il en met beaucoup (du jaune), mais en plus il ne met que ça – par endroits seulement, restent quelques zones d’une blancheur éclatante. Posé en aplats uniformes, ce jaune joue de toutes les manières possibles avec la toile sur laquelle il est apposé.

Par ailleurs, intégrés aux compositions, toutes sortes d’instruments de mesure et de construction (des règles, des équerres, des mètres, des fils à plomb…) viennent interagir avec ce débordement monochromatique et le contraignent de manière parfois assez amusante. En effet, en dépit d’une approche conceptuelle dont la mise en forme minimale peut paraître parfois austère, la pratique d’Orépük est sous-tendue par l’idée que la création est un jeu. Un jeu qui se joue à partir des éléments de vocabulaire propres à la peinture de chevalet : la toile, le châssis, la couleur. A cela, Orépük adjoint donc les différents outils évoqués plus haut, affirmant ainsi à quel point la peinture est avant tout pour lui un art de la construction même s’il lui arrive de démonter ses toiles : il les scie, les retourne, les emboite, les fend à coups de cutter… On pense alors à Fontana, mais aussi au groupe Supports/Surfaces et à tous les artistes de la seconde moitié du XXe siècle qui ont disséqué la peinture dont on avait annoncé un peu prématurément la mort. Les premières décennies du XXIe siècle nous ont prouvé qu’il n’en était rien, une nouvelle génération d’artistes semblait résolue à ne pas célébrer l’oraison funèbre de ce médium… Orépük, lui, est resté attaché à la tradition formaliste de la fin du siècle dernier.

Yellow Collection, Roland Orépük à l'Espace Vallès, jusqu’au 10 mars 2022

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 5 octobre 2021 La fascination que le peintre Nicolas Marciano voue aux ambiances forestières est au moins égale à celle qu’il éprouve à l’égard du monde de l’enfance. C’est (...)
Lundi 1 mars 2021 À l’occasion de ses trente ans d’existence, l’équipe de l’espace Vallès, à Saint-Martin-d’Hères, nous invite à découvrir une exposition qui réunit trente artistes accueillis depuis la création de l'établissement, en 1990. Un accrochage rétrospective...
Mardi 23 juin 2020 En réunissant Philippe Calandre et Sylvie Réno dans une exposition intitulée "Dédoublement(s) de réalité", plus que la simple question de la représentation, c’est celle de la reproduction que nous propose d’explorer l’espace Vallès.
Mardi 21 janvier 2020 Situé à Saint-Martin-d’Hères, l’Espace Vallès fête ses trente ans d’existence. À l’occasion de cet anniversaire, le centre d’art contemporain présentera tout au long de l’année une programmation spéciale, conçue en collaboration avec de nombreux...
Mercredi 27 novembre 2019 Le processus et la vie créative de l'artiste transparaissent au travers de ces dessins géométriques à la dimension parfois carcérale. Une inspiration à découvrir à l'Espace Vallès jusqu'au 21 décembre.
Mardi 28 octobre 2014 Alors que ces derniers mois les intermittents du spectacle manifestaient pour sauvegarder un régime toujours plus instable, les artistes plasticiens, eux, ne se sont pas montrés. Pour cause : en plus de pâtir de la précarité et de difficultés...
Lundi 9 décembre 2013 Mac, Frac ou encore Cnac sont autant d'acronymes qui définissent des lieux d’exposition pour la création contemporaine. Mais en quoi sont-ils différents ? (...)
Mardi 10 janvier 2012 La photographe Delphine Balley qui avait notamment été sélectionnée lors de l’Exposition de Noël du Magasin en 2008, revient dans l’agglo pour une exposition (...)
Lundi 19 décembre 2011 L’award de l’expo blockbusterLe hors-les-murs du fameux et parisien Centre Pompidou sur Chagall et l’avant-garde russe (il ne fallait pas oublier la (...)
Vendredi 12 novembre 2010 L’Espace Vallès a fêté ses vingt ans cette année, et perd dans la foulée celle qui a donné son identité artistique à la galerie : Anne Abou, dont les talents de (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X