U-Roy, défricheur reggae

Damien Grimbert | Mardi 27 janvier 2015

De son vrai nom Ewart Beckford, U-Roy a joué un rôle déterminant dans l'évolution du reggae jamaïcain. Il est en effet le premier à avoir popularisé le style "deejay" né dans l'univers des sound-systems, au point d'en faire un incontournable de la petite île des Caraïbes. Mais revenons au commencement…

Né en 1942 à Kingston au sein d'une famille pieuse déjà très portée sur la musique, U-Roy commence sa carrière professionnelle dès 1961 au sein de différents sound-systems locaux. Fortement influencés par le "jive talk" des animateurs des émissions de radio rhythm'n'blues américaines, qui parlaient entre et sur les morceaux qu'ils diffusaient, ces derniers incluaient en effet en leur sein un toaster ou "deejay" au micro, chargé de tenir le public en haleine en parlant et chantant sur les versions instrumentales de morceaux déjà existants. Précédé par quelques pionniers comme Count Matchukie, King Stitt ou Sir Lord Comic, U-Roy a su, grâce à son style vocal reconnaissable entre tous, faire évoluer la discipline au point de la rendre incontournable, et d'enregistrer en 1970 les deux premiers gros tubes du genre, Wake The Town et Wear You to the Ball. Une évolution majeure qui donnera ensuite naissance au raggamuffin ou dancehall, et influencera également les premiers MCs du hip-hop américain. Mais ceci est une autre histoire…

DG

U-Roy, Big Youth, Prince Fatty & Winston Francis, jeudi 29 janvier à 20h30, à la Belle électrique


U Roy + Big Youth + Prince Fatty & Winston Francis


La Belle Électrique 12 esplanade Andry-Farcy Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Avec "Smile Jamaica", la Belle électrique se met en mode jamaïcaine

Semaine thématique | Rendez-vous du mercredi 6 au samedi 9 juin pour tout un tas d’événements alléchants.

Damien Grimbert | Lundi 4 juin 2018

Avec

Après avoir proposé en février une semaine d’événements culturels autour du mouvement punk, la Belle électrique remet le couvert cette semaine avec cette fois en ligne de mire le riche univers des musiques populaires jamaïcaines. Point d’orgue de la manifestation, le concert du samedi 9 juin qui réunira sur scène le légendaire U-Roy aux côtés de Mad Professor ainsi que le chanteur d groupe Groundation Harrison Stafford aux côtés de Brain Damage, et qui sera précédé d’un blind test thématique le jeudi, d’une initiation aux chorégraphies envoûtantes du dancehall le vendredi (suivie d’une discussion et d’un show de la compagnie Dance Addict) et d’une vente de disques vinyles jamaïcains d’occasion du mercredi au samedi. Enfin, pour celles et ceux qui souhaiteraient découvrir plus en profondeur la culture reggae, deux projections sont également programmées : le mercredi avec le film culte de 1972 de Perry Henzell The Harder They Come (sans doute l’un des meilleurs métrages de fiction sur le sujet avec le Rockers de Ted Bafaloukos) et

Continuer à lire

Au Cabaret !

MUSIQUES | Tout se passe à Grenoble entre la poire et le fromage et entre kiosque (pour les concerts gratuits programmés à 19 h ou à minuit) et chapiteau. Avec néanmoins (...)

Stéphane Duchêne | Vendredi 12 juillet 2013

Au Cabaret !

Tout se passe à Grenoble entre la poire et le fromage et entre kiosque (pour les concerts gratuits programmés à 19 h ou à minuit) et chapiteau. Avec néanmoins une exception le 28 juillet avec un concert final de Dark Dark Dark qui méritera bien de monter jusqu'au Ciel pour l'occasion. Et puisqu'on parle d'occasion, Le Cabaret frappé est toujours l'occasion de (re)découvrir dès le premier soir de bien étranges créatures comme le Big Ukulele Syndicate qui reproduit l'esprit de l'Ukulele Orchestra of Great Britain, fameuse formation de reprise tous horizons au Ukulele donc (d'où le nom). Le même soir, le métissage musical se poursuivra avec le folk hybride de la canadienne d'origine haïtienne Melissa Laveaux et le soul man casqué Cody Chesnutt.   Le mardi, on se refait un coup de 14 juillet avec neuf jours de retard. Au programme : l'électro-rock de Pan en gu

Continuer à lire

Cabaret Frappé 2013 : un début de prog

ACTUS | La vitrine de la vitalité musicale de Grenoble qu'est le Cabaret Frappé (cette année du 22 au 27 juillet) a commencé à lever doucement le voile sur sa (...)

Stéphane Duchêne | Dimanche 14 avril 2013

Cabaret Frappé 2013 : un début de prog

La vitrine de la vitalité musicale de Grenoble qu'est le Cabaret Frappé (cette année du 22 au 27 juillet) a commencé à lever doucement le voile sur sa programmation 2013. Et notamment, on cite, les « couleurs chaudes » de ce qui sera la 15e édition : on ne fera à personne l'affront de présenter Cody ChesnuTT, le king du R'n'B premium et de la soul cool.   Auteur d'une double carrière, la première en Jamaïque, la seconde en France depuis les années 2000, le reggae man Winston McAnuff revient avec Fixi, accordéoniste de Java, groupe de rap-musette avec lequel le Jamaïquain avait déjà collaboré.   Jamaïque en force toujours avec U-Roy, référence incontournable du dancehall et du raggamuffin. Rien que de très solide et référencé donc.

Continuer à lire