Bonne année classique avec l'Orchestre national de France

Concert | Rendez-vous jeudi 3 janvier à la MC2.

La rédaction | Mercredi 19 décembre 2018

Photo : Mat Dunlap


Si, contrairement à de nombreuses grandes villes françaises (Lyon par exemple) et internationales (Vienne, forcément), il n'est pas possible à Grenoble de passer le 31 décembre ou le 1er janvier en compagnie d'un orchestre de musique classique, cette année la MC2 entame tout de même la nouvelle année dès le jeudi 3 janvier avec l'Orchestre national de France et son chef grenoblois Emmanuel Krivine.

L'illustre phalange interprétera pour ce bal, outre les traditionnelles valses viennoises, quelques sucreries de Georges Gershwin mises en bouche par la soprano Measha Brueggergosman. Une personnalité nord-américaine du monde lyrique dont la célébrité fit un triple axel en 2010 à Vancouver lorsque, devant un milliard de téléspectateurs, elle éleva la voix en même temps que le drapeau de la cérémonie olympique d'hiver. Et une artiste que les grands cousins d'outre-Atlantique redoutent régulièrement comme juge de l'émission de télé-réalité Canada's got talent. Grand spectacle assuré.


Orchestre national de France

Dir. Emmanuel Krivine, avec Measha Brueggergosman (voix)
MC2 4 rue Paul Claudel Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Musique classique : les temps forts de la saison

Saison 2016 / 2017 | Les prochains mois, les amateurs de belles sonorités pourront se rendre à la MC2, à la Rampe, à l'Odyssée, à l’Église Saint-Martin de Seyssins ou encore au Musée de Grenoble. On vous explique pourquoi.

Régis Le Ruyet | Jeudi 22 septembre 2016

Musique classique : les temps forts de la saison

Insula orchestra En 2014, vingt ans après les succès de l'ensemble vocal Accentus qui explorait sur instruments d'époque le répertoire des Lumières et des romantiques, la cheffe de chœur et d'orchestre Laurence Equilbey fondait Insula Orchestra (photo). Il n’y aura donc rien de surprenant à ce choix de "lieder" de Schubert, sinon leur interprétation peu commune dans une forme orchestrale. Un concert de transcriptions où les illustres Liszt, Brahms, Strauss, Berlioz et Britten s'accorderont à la mélancolie autrichienne et où brilleront le ténor allemand Maximilian Schmitt et la mezzo-soprano croate Renata Pokupić. À la Rampe (Échirolles) jeudi 3 novembre ________ La Compagnie de poche – Don Giovanni Après avoir relu avec brio L'Enlèvement au sérail et Les Noces de Figaro, le mince équipage de la Compagnie de poche poursuit sa route singulière et livre sa

Continuer à lire

Musique classique : les cinq temps forts de la saison

MUSIQUES | Où l'on cause notamment des Musiciens du Louvre Grenoble, de la Chambre Philharmonique ou encore de l'Orchestre des Pays de Savoie.

Régis Le Ruyet | Vendredi 18 septembre 2015

Musique classique : les cinq temps forts de la saison

Chopin, Rachmaninov – Emmanuelle Swiercz Originaire de Douai, la pianiste Emmanuelle Swiercz débute le piano à l'âge de neuf ans au conservatoire national de région avant de rejoindre à seize ans le CNSM de Paris. Elle écume ensuite les différents concours internationaux où elle est primée et remarquée. Elle publie alors en 2007 son premier disque consacré à Serge Rachmaninov. Doté d'une folle énergie, l’enregistrement est encensé par les magazines Pianiste et Classica, et la jeune femme ne tarde pas à faire ses débuts au Festival de La Roque d’Anthéron. Elle est dès lors l'invitée des plus grands événements, nationaux comme internationaux. Il serait donc dommage de la rater dans l'écrin intimiste de l'église de Seyssins, son récital Chopin, Rachmaninov annonçant un moment rare. Jeudi 8 octobre à l’église Saint Martin (Seyssin) Mozart, Gossec – Les Siècles Dirigé avec une précision métronomique

Continuer à lire

Sympa et symphonique

MUSIQUES | Pour la rentrée classique, le Petit Bulletin vous propose un premier tour d'horizon sélectif des grandes formations programmées dans vos salles d'octobre à décembre. Régis le Ruyet

Aurélien Martinez | Jeudi 5 septembre 2013

Sympa et symphonique

C'est sur les berges du Rhin, le jeudi 10 octobre, qu'Emmanuel Krivine et La Chambre Philharmonique entameront la saison classique de la MC2. Un florilège lyrique pioché parmi les seize heures de la tétralogie de Richard Wagner et accordé aux voix parfaites d'Alexandra Lubchansky, de Cécile Perrin, de la mezzo Nora Gubisch et du baryton Oliver Zwarg. Plus tard, le mercredi 6 novembre, toujours à la MC2, honneur à la musique fine et finnoise par l'Orchestre national de Lyon sous la direction d'Hannu Lintu, le futur chef de l'Orchestre de la Radio de Finlande. Il invitera le public à une immersion en terres scandinaves et baltiques à travers les musiques de Jean Sibelius, Kaija Saariaho et un Concerto pour piano de Sergueï Prokofiev parfaitement calibré au sens musical de Nikolaï Lugansky. De retour à la MC2 mais cette fois à la tête du Philharmonique du Luxembourg, Emmanuel Krivine déclinera le jeudi 14 décembre un menu varié fait d'une viennoiserie de Strauss fils et de deux œuvres concertantes, tout d'abord une architecture de Béla Bartók qui fait appel à toute la virtuosité des pupitres et le Concerto pour piano en

Continuer à lire