"La Belle au bois dormant" revisitée par le chorégraphe Marcos Morau à l'Opéra

La Belle au bois dormant

Opéra de Lyon

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Danse / Marcos Morau crée avec le Ballet de l’opéra une nouvelle version du ballet La Belle au bois dormant. Une relecture contemporaine tant dans la gestuelle que dans les nouveaux enjeux du conte d’origine.

C’est une belle surprise : le chorégraphe espagnol Marcos Morau s’empare du célèbre ballet de Tchaïkovski, La Belle au bois dormant, pour le plonger, le déconstruire et le distiller dans son propre univers. Un univers que l’on sait particulièrement froid d’apparence, mais où l’intensité et la sauvagerie sourdent toujours.

à lire aussi : Les obscurs désirs de Don Luis

Sa gestuelle ciselée, voire clinique, confronte la géométrie et l’abstraction à l’organique, la narration aux peurs et aux angoisses. Le chorégraphe compose des images peuplées de fantômes, traversées de flashs de lumière blanche, qui versent souvent dans l’inquiétante étrangeté… Que deviendra la "Belle" entre ses mains chirurgicales et ambivalentes, en compagnie de treize danseurs du Ballet de l’Opéra ? Telle est la question de cette première création de Morau avec le ballet lyonnais. Il est annoncé que le conte y sera épuré jusqu’à l’os et reflètera notre propre temps, le chorégraphe indiquant dans le dossier de presse : « voilà l’espace que nous laisse cette légende, celui d’imaginer notre propre sommeil de cent ans qui est, en fin de compte, notre propre vie ».

Danse ouverte

Né près de Valence en Espagne en 1982, Macos Morau a déjà plus de vingt-cinq pièces à son actif, explorant l’inconscient et les parties irrationnelles de la condition humaine. Deux de ses œuvres ont été directement influencé par son compatriote, le cinéaste surréaliste Luis Buñuel.

À la danse, Marcos Morau ajoute aussi une dose de théâtralité et de références aux arts plastiques. Lui-même formé à la danse, au théâtre et à la photographie, il ne cesse de naviguer et d’entrecroiser les univers artistiques. En 2005, il a créé La Veronal, un collectif rassemblant artistes de la danse, du théâtre, du cinéma et de la photographie. Un déplacement dans les disciplines que le chorégraphe doublera ici d’un déplacement parmi les temporalités : celles d’un conte ancien, de costumes d’époque, de gestuelles contemporaines et d’enjeux subjectifs et actuels.

Marcos Morau + Ballet de l’Opéra de Lyon, La Belle au bois dormant
À l'Opéra de Lyon jusqu'au jeudi 24 novembre

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Scènes...

Lundi 10 octobre 2022 Le spectacle vivant est un des rares moment où l’on ne fait qu’une chose à la fois. Pour le public, du moins... Car Les Rois Vagabonds, eux, jonglent entre les disciplines durant plus d'une heure. Leur "Concerto pour deux clowns" est joué au Grand...
Lundi 5 septembre 2022 Impossible d’attaquer la saison 2022-23 sans regarder dans le rétroviseur de la saison précédente qui a permis de constater que les spectateurs ne sont pas tous revenus dans les salles et encore moins démultipliés face à l’offre exponentielle. De...
Mardi 26 avril 2022 Sur les planches ou au cinéma (Au poste, Problemos…), Marc Fraize est un artisan. Auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire, il porte le rire loin des standards et  de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité. Son...
Mardi 12 avril 2022 Non labellisé Scènes Découvertes, mais enfin aidé par la Ville, le Théâtre de l’Uchronie, au cœur de la Guill’, défend depuis 2014 des récits imaginaires et oniriques. Les pieds beaucoup plus sur terre que satellisés.
Mardi 29 mars 2022 Dans un spectacle dérangeant et éblouissant, Alice Laloy renverse les codes du roman de Pinocchio et s’attache au moment de sa transformation. Un des grands spectacles du dernier Festival d’Avignon ; de surcroît accessible aux enfants.
Mardi 15 mars 2022 Après son premier one-man-show dans lequel le prince des potins, Tristan Lopin, nous comptait ses déboires amoureux, l’humoriste revient avec un seul en scène brut, décapant et authentique, le 1er avril, à la Bourse du Travail.
Mardi 15 mars 2022 Pas simple de restituer Pialat au théâtre tant il a éclaboussé le cinéma de son génie à diriger les acteurs. Dans ce spectacle énamouré adossé à À nos amours, Laurent Ziserman parvient à saisir l’infinie justesse qui émanait des films du...
Mardi 1 mars 2022 Avant de présenter Un Sacre aux Célestins en mai, Lorraine de Sagazan propose au Point du Jour une plus petite forme, La Vie invisible, conçue avec le même auteur Guillaume Poix. Où il est question de la perception d’une pièce par un malvoyant....

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !