Lyon : cinq expos à voir en mars 2023

Bons plans / Une sélection 100% art contemporain ce mois-ci, avec des artistes venus du Danemark, du Maroc, d'Argentine... Ou même de Lyon, mais avec des œuvres pas moins singulières.

Jesper Just et les émotions

Le Musée d’Art Contemporain présente trois expositions autour de la thématique du corps. Parmi elles, c’est le film Interfears (16 minutes) du Danois Jesper Just qui a le plus retenu notre attention. On y voit l’acteur Matt Dillon passer une IRM cérébrale tout en écoutant une symphonie de Mahler. Un dispositif assez simple, mais ce film, au très beau rendu hypnotique, amorce une réflexion plus profonde sur l’expression de nos émotions et notre capacité à les appréhender : à travers la musique, les mots, les images artistiques ou scientifiques…

Au Musée d’Art Contemporain jusqu’au 9 juillet


Flora Castiglia et l’entre-deux

La peintre argentine Flora Castiglia reprend des questions picturales chères à Matisse : la frêle limite sur une toile entre extérieur et intérieur, surface et profondeur, motif décoratif et réalité… Flora Catiglia y ajoute une confrontation à de multiples figures ou trames géométriques, et aime aussi entremêler les motifs plastiques aux mots écrits. La galerie Slika lui consacre une exposition monographique que nous avons hâte de découvrir.

À la galerie Slika jusqu’au 25 mars


Manifesta invite Laurent Godin

Diplômé des Beaux-Arts de Lyon, directeur de feu le centre d’art Le Rectangle à Lyon de 2000 à 2005, Laurent Godin est ensuite parti à Paris ouvrir une galerie d’art contemporain, défendant aujourd’hui quelque 25 artistes. Une sélection d’entre eux présente des œuvres dans le bel écrin de Manifesta, dont notamment Alain Séchas, Claude Closky, Wang Du, Philippe Durand, Alexandre et Florentine Lamarche-Ovize…

À Manifesta du 8 mars au 12 mai


Amina Benbouchta l'électron libre

À travers ses photographies, ses installations, et, surtout, ses peintures l’artiste franco-marocaine Amina Benbouchta (née en 1963 à Casablanca) développe un univers singulier explorant tout à la fois les limites de la peinture, la représentation de la femme, les frontières entre les cultures, la réinterprétation de références livresques (contes de fée, pièces de théâtre…). On peut découvrir son univers à la galerie Ceysson & Bénétière qui expose des œuvres récentes.

À la Galerie Ceysson & Bénétière jusqu’au 25 mars


L'énigmatique Pierre Allain

Tout juste diplômé des Beaux-Arts de Lyon, Pierre Allain présente sa première exposition personnelle à la galerie Tator et à Bikini (deux espaces voisins). Une exposition dont on ne comprend pas toujours le sens ni la cohérence, mais qui a le bon goût de nous surprendre : avec une œuvre sonore qui ne se déclenche qu’en notre absence ou une autre enfermée entre quatre murs, des sculptures minimalistes à la "peau" sensible, une série de dessins d’évier en inox, un guide d’exposition sous forme de notice pharmaceutique !

À la Galerie Roger Tator et à Bikini jusqu’au 24 mars

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Expos...

Mercredi 13 septembre 2023 Pour sa 5e édition, le festival de street-art Peinture fraîche quitte la halle Debourg pour investir sa voisine aux anciennes usines Fagor-Brandt. Du 11 octobre au 5 novembre, 75 artistes s'exposent sur 15 000m2.
Lundi 12 juin 2023 Le musée à l’architecture déconstructiviste accueille, jusqu’au 18 février, "Afrique, mille vies d’objets". Ces 230 objets africains, principalement datés du XXe siècle, collectés par le couple d’amateurs et marchands d’arts Ewa et Yves Develon,...
Mercredi 5 octobre 2022 Kashink détonne dans le paysage du street art depuis une quinzaine d’années. Sa pratique engagée se met au service d’un discours sur l’identité. À travers ses peintures de masques, elle nous raconte notre complexité, nous invite à l’embrasser avec...
Mardi 30 août 2022 Cinq belles expositions à découvrir en galeries ce mois-ci, pour s’échauffer le regard avant (ou pendant) le grand événement artistique de la saison, la 16e Biennale d’art contemporain, qui débutera mercredi 14 septembre.
Mercredi 27 avril 2022 Un mois de mai exceptionnel pour les amateurs d’expositions, avec des photographes qui sortent de leur zone de confort, une belle collection particulière d’art contemporain au MAC, un abstrait baroque, et un Jean-Xavier Renaud qui...
Mardi 12 avril 2022 Zoom sur Elie Hammond, tatoueuse nouvelle génération qui a débuté sous l'égide de Dimitri HK avant de se forger son propre style et de devenir l'une des artistes les plus en vue du moment : la globe trotteuse sera présente à la...
Dimanche 3 avril 2022 Voici notre sélection de cinq expos à découvrir ce mois-ci gratuitement en galeries, qui ose le choc des générations et des styles : de l’école lyonnaise de peinture au street-art, en passant par la photographie de William Klein. Un point...
Mardi 15 mars 2022 Enfant terrible du monde de la photographie, William Klein n’a eu de cesse d’en bousculer les codes et les pudeurs. Jetant son corps dans la bataille du réel, ses images en conservent l’énergie, la violence, la vie. Retour sur les apports et le...
Jeudi 3 mars 2022 Mars arrive et la création contemporaine repart dans les musées et les galeries avec quelques belles affiches : William Klein, Christian Lhopital, Tania Mouraud, Thameur Mejri…
Mercredi 23 février 2022 Très loin d’être un musée de cire façon Tussaud, la nouvelle expo de La Sucrière revêt une réelle démarche artistique et permet de naviguer dans le courant de la sculpture hyperréaliste, jamais réellement structuré mais créé par des artistes...
Mardi 15 février 2022 Deux expositions personnelles, une exposition collective… Tania Mouraud connaît une forte actualité à Lyon. L’occasion de revenir sur cette figure importante de l’art contemporain.
Vendredi 4 février 2022 Du street-art australien au travail rigoureux du photographe Philippe Bazin, en passant par les espaces réinventés de Georges Rousse, on mélange tout dans notre shaker, ce mois-ci, pour vous inviter à découvrir plusieurs belles expositions à Lyon.
Mardi 1 février 2022 Pour entamer cette année qui verra la célébration de ses trente ans d’existence, le CHRD tombe le masque et offre les visages enfouis dans ses collections dont le fascinant ensemble de portraits peints au camp du Stalag en Silésie.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X