"Zibilla ou la vie zébrée" : Rayons les différences !

Animation dès 3 ans | De Martina Svojikova, Marjolaine Perreten & Isabelle Favez (Fr.-Sui.-Bel., 0h49)…

Vincent Raymond | Mercredi 13 novembre 2019

Photo : ©Gebeka Films


Un girafon de passage dans la forêt découvre qu'il n'est pas le bienvenu en tant qu'étranger ; des animaux se livrent à une course en vélo à l'approche de l'hiver ; adoptée par une famille de chevaux, Zibilla est la seule zèbre de son école et sujette à une cruelle exclusion…

Si l'on met entre parenthèses Le Dernier jour d'autonme — transition poétique comme du Prévert et ayant la finesse d'un haïku —, Tout là-haut et Zibilla forment un très intelligent diptyque permettant d'évoquer avec les tout-petits la question du racisme et de la xénophobie. Pourquoi certains ont-ils des préjugés liés à la différence ? Que ressent celui ou celle que le groupe rejette ? Racontées sans mièvrerie, pouvant se transposer de manière concrète dans leur quotidien, ces historiettes sont aussi enthousiasmantes pour leur qualité d'animation et leur audace graphique — qui rappelle le goût pour les compositions asymétriques des productions DePatie-Freleng. Un programme lumineux, généreux et bien pensé, signé au passage par trois réalisatrices — tant que cela continuera à être rare, il conviendra de le souligner.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter