L'Italie qui tremble

Evénement / Enfin débarrassée de la sinistre clique gouvernementale berlusconienne, la scène artistique italienne va-t-elle sortir du marasme dans lequel on l’a laissé pourrir ? Rien n’est moins sûr. Toujours est-il que le cinéma italien continue d’exister, même marginalisé. Et ses Rencontres grenobloises nous en défrichent annuellement les plus récents et pertinents représentants. Si cette édition revêt une nouvelle ambition dans sa forme, elle reste dans la même ligne éditoriale : (re)mise en avant de films sacrifiés par une distribution française (ou locale !) peu amène, quête de petits bijoux dans divers festivals, partenariat avec différentes structures pour faire émerger du patrimoine peu connu, suivi d’auteurs… autant d’éléments qui s’ajoutent bien évidemment à une part de subjectivité dans les goûts des programmateurs, sans orienter le regard ou privilégier tels mouvements, mais avec la volonté d’offrir un panorama éclectique de la création contemporaine. Pour ce faire, le public peut se partager entre une compétition composée de films inédits, des œuvres jeune public, des rétrospectives focalisées cette année sur les cinémas du Sud et sur deux acteurs immenses, incarnations fascinantes du meilleur du cinéma italien d’hier (Gian Maria Volonté) et d’aujourd’hui (Toni Servillo), et bien évidemment le traditionnel ciné-concert d’ouverture. Cette année, les jazzmen contrebandiers du Johnny Staccato Band se frottent au Salomé de Carmelo Bene (photo), œuvre frondeuse des années 70, pop et surréaliste à s’en éclater la rétine…  
François Cau

Rencontres du cinéma italien
Du 18 au 29 novembre, lieux divers
Détails de la programmation en pages agenda

 

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 2 novembre 2021 Après les expédients (efficaces) imaginés l’an passé pour réduire l’impact de la pandémie sur son activité, retour aux fondamentaux pour l’association Dolce Cinema. (...)
Mardi 22 novembre 2016 Le film de l'Italienne, intitulé "Vers un destin insolite sur les flots bleus de l’été" (1974), sera diffusé jeudi 24 novembre à la Cinémathèque de Grenoble, dans le cadre des Rencontres du cinéma italien. On vous explique pourquoi c'est culte.
Mardi 18 novembre 2014 L'ordre logique des choses voudrait que les Rencontres du cinéma italien de l'association Dolce Cinema célèbrent cette année leur neuvième édition. Mais faute (...)
Jeudi 7 novembre 2013 Les huitièmes Rencontres du cinéma italien organisées par Dolce cinema affichent un programme dantesque, que ce soit dans sa compétition, son panorama ou ses (...)
Lundi 28 octobre 2013 C’est la semaine des soirées de soutien. Après Hadra, on a rendez-vous le mardi 5 novembre à l’Ampérage pour celle de l’association Dolce cinema, qui organise (...)
Mercredi 22 mai 2013 L’errance estivale d’un écrivain qui n’écrit plus dans la Rome des fêtes et des excès. Derrière ses accents felliniens, le nouveau film de Paolo Sorrentino marque l’envol de son réalisateur, désormais au sommet de son inventivité visuelle et...
Dimanche 7 avril 2013 De Marco Bellocchio (It-Fr, 1h51) avec Toni Servillo, Isabelle Huppert, Alba Rohrwacher…
Lundi 12 novembre 2012 2012 restera comme une bonne année pour le cinéma italien : un ours d’or (mérité) à Berlin pour César doit mourir des frères Taviani, un Grand prix (déjà plus généreux) (...)
Lundi 15 novembre 2010 Changement de cap pour les 5e Rencontres du Cinéma Italien de Grenoble : à l’occasion du 90e anniversaire de la naissance de Federico Fellini, l’association Dolce Cinema nous propose une rétrospective foisonnante de son œuvre. FC
Vendredi 5 février 2010 Et revoilà le Johnny Staccato Band ! Le temps de quatre soirées très différentes, le Théâtre 145 va redevenir le "Syncopated Club", avec aux manettes l’émanation (...)
Mercredi 16 janvier 2008 Cela fait bientôt douze ans que le Johnny Staccato Band est en maraude, et on n’est toujours pas près de se lasser des déambulations jazz du collectif. Parce (...)
Mercredi 24 janvier 2007 Il est dans l’aventure Johnny Staccato depuis ses prémices, et en scande les compos de sa maîtrise de flûtiste aguerri. Rencontre avec Sergio Zamparo, le plus syncopé des Barbarins. Propos recueillis par FC
Mercredi 24 janvier 2007 Pour leur nouvelle apparition sur les planches du Théâtre 145, les membres du gang plus connu sous le nom de Johnny Staccato Band s’apprêtent à transformer le lieu en tripot le temps de trois soirées. Retour sur leur carrière éclatée. FC

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X