Laurent Poncelet : « Nous avons une démarche militante »

Manger

TMG - Théâtre 145

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Festival International de Théâtre Action / Sept pays se retrouvent pour onze spectacles durant le Festival International de Théâtre Action (Fita), à Grenoble et dans l’agglo. On en parle avec Laurent Poncelet, de la compagnie Ophélia Théâtre qui le porte.

Avec le Fita, on rit, on danse, on joue, on parle. Tout cela en même temps. Laurent Poncelet, metteur en scène de la compagnie Ophélia Théâtre et organisateur de l’événement, n’a jamais voulu se cantonner à un seul domaine artistique. « Il y a de la danse, du théâtre, des récits et puis des arts mêlés » énumère-t-il. Un festival qui aborde des thèmes variés venant du monde entier, avec un fil reliant le tout : « l’engagement ». Les pièces traitent ainsi des questions de société, de la nourriture (avec Manger, pièce burlesque qui revient sur les modes de consommation actuels comme la malbouffe), de la Syrie (Les deux réfugiés, où deux frères racontent leur quotidien en France) ou encore du racisme (Blue's-cat, spectacle pluridisciplinaire de Côte d’Ivoire et du Burkina Faso).

Cet engagement est aussi visible par les liens qu’entretient la compagnie Ophélia avec le monde associatif. « À Grenoble, il y a un réseau associatif très riche qui nous permet de faire un travail de fond. On travaille avec 60 partenaires. » Le festival, pour cette 8e édition, propose ainsi des projections de films ainsi que divers temps musicaux. Les participants à Exil, par exemple, s’allongeront dans un transat, et écouteront les voix de comédiens narrant l’exil de réfugiés vivant aux quatre coins du monde.

Brasser les publics

Cette programmation aux multiples facettes autorise les rencontres de publics divers, les spectacles se déroulant principalement dans le sud de Grenoble (l’Espace 600, l’Auditorium Prémol ou encore le Prunier Sauvage), avec aussi une ouverture au nord de la ville (au Théâtre 145) et à d’autres communes de l’agglo. « Nous avons une démarche militante. Rien en soi ne nous pousse à faire ce festival si ce n’est le brassage des publics que l’on retrouve à chaque spectacle. »

Bien plus que de l’art donc, le festival propose du lien social, grâce aux questions soulevées par les spectacles. Ainsi, Présence pure, qui est programmé au Théâtre 145 (et joué par Laurent Poncelet lui-même), va traiter de la maladie d’Alzheimer. « C’est la création 2016 de notre compagnie. En lien avec des associations ou des maisons des habitants, nous organisons des choses simples. » Et, dans ce cas précis (nous avons vu le spectacle en fin de saison passée), assez touchantes grâce aux mots de l'auteur Christian Bobin.

Fita
Dans divers lieux, du mardi 15 au dimanche 27 novembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 22 avril 2022 Avec "Roda Favela", le metteur en scène Laurent Poncelet s’attaque à Jair Bolsonaro, ce président d’un Brésil qu’il aime depuis quinze ans. Au plateau, douze artistes multifacettes invitent le spectateur dans leur favela, un condensé d’énergie brute...
Jeudi 28 janvier 2021 Le spectacle vivant, c'est leur métier : à défaut de pouvoir se produire en public, les compagnies de théâtre et de danse réfléchissent à leur avenir, continuent parfois de travailler et attendent impatiemment un retour à la normale. Nous sommes...
Vendredi 5 mai 2017 Le metteur en scène grenoblois Laurent Poncelet (compagnie Ophélia Théâtre) a de nouveau conçu un spectacle bondissant et énergique avec de jeunes interprètes venus des quatre coins du monde, de ses bords. Nous avons assisté à une générale quelques...
Mercredi 12 novembre 2014 Trois questions à Laurent Poncelet, organisateur du Fita et directeur de la compagnie Ophélia Théâtre. Propos recueillis par Aurélien Martinez
Mardi 20 mai 2014 Après la claque "Magie noire" en 2010, le chorégraphe Laurent Poncelet (compagnie Ophélia Théâtre) a dévoilé la semaine dernière à Crolles "Le soleil juste après" : une nouvelle création bondissante toujours conçue avec des jeunes artistes des...
Jeudi 1 novembre 2012 - La biennale, centrée sur le théâtre-action, propose de nombreuses formes artistiques : du théâtre donc, mais aussi du clown, des marionnettes, de la poésie, (...)
Jeudi 1 novembre 2012 Le Fita, biennale de théâtre engagée invitant des compagnies du monde entier, fête cette année ses dix ans. On a donc interrogé son directeur Laurent Poncelet, un insatiable promoteur de la rencontre entre art et citoyens. Propos recueillis par...
Vendredi 6 mai 2011 THÉÂTRE/ Le metteur en scène Laurent Poncelet (compagnie Ophélia Théâtre, organisatrice du Festival Théâtre Action) a l’habitude de livrer des spectacles hors (...)
Mercredi 24 novembre 2010 THÉÂTRE / Ça y est, nous avons découvert ce fameux Ticket, présenté dans le cadre du Fita. Une proposition jouant sur les ressentis du spectateur tout en lui laissant le soin d’utiliser ses neurones. Intelligent en somme. AM
Lundi 8 novembre 2010 THÉÂTRE / Cinquième édition pour le Festival international de théâtre action organisé par la cie Ophélia Théâtre. Avec cette année une proposition hypothétiquement forte : Ticket, du collectif Bonheur intérieur brut. Soit un parcours...
Vendredi 7 novembre 2008 Depuis sa création en 2002, le Festival International Théâtre Action a pris de l’ampleur, investissant maintenant les quatre coins de l’agglo. A l’occasion de la quatrième édition, rencontre avec Laurent Poncelet, metteur en scène de la compagnie...
Mercredi 1 novembre 2006 Rencontre avec Laurent Poncelet, de la compagnie Ophélia Théâtre, initiateur du Festival International de Théâtre Action de Grenoble. Propos recueillis par Damien Grimbert

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X