"Une vie cachée" : celui qui croyait au Ciel et à la terre

Une vie cachée
De Terrence Malick (EU, 2h53) avec August Diehl, Valerie Pachner, Maria Simon

Cinema / L’inéluctable destin d’un paysan autrichien objecteur de conscience pendant la Seconde Guerre Mondiale, résistant passif au nazisme. Ode à la terre, à l’amour, à l’élévation spirituelle, ce biopic conjugue l’idéalisme éthéré avec la sensualité de la nature. Un absolu de Malick, en compétition à Cannes en 2019.

Sankt Radegund, Autriche, à l’aube de la Seconde Guerre mondiale. Fermier de son état, Franz Jägerstätter refuse par conviction d’aller au combat pour tuer des gens et surtout de prêter serment à Hitler. Soutenu par son épouse, honni par son village, il sera arrêté et torturé…

Il convient d’emblée de dissiper tout malentendu. Cette "vie cachée" à laquelle le titre se réfère n’évoque pas une hypothétique clandestinité du protagoniste, fuyant la conscription en se dissimulant dans ses montagnes de Haute-Autriche pour demeurer en paix avec sa conscience. Elle renvoie en fait à la citation de la romancière George Eliot que Terrence Malick a placée en conclusion de son film : « Car le bien croissant du monde dépend en partie d’actes non historiques ; et le fait que les choses n’aillent pas aussi mal pour vous et moi qu’il eût été possible est à moitié dû à ceux qui vécurent fidèlement une vie cachée et reposent dans des tombes que l'on ne visite plus. »

Un esprit saint

Créé bienheureux par l’Église en 2007, Jägerstätter est de ces forces tranquilles dont Malick ne pouvait que raffoler : un mixe entre la haute élévation spirituelle d’un homme capable de sacrifier son existence à ses principes, dans le respect de ses valeurs chrétiennes, et l’enracinement tellurique de ce paysan caressant les épis mûrs, fauchant les foins, battant les gerbes au fléau, aimant passionnément Frani, la mère de ses enfants. À l’instar de John Smith et Pocahontas, héros tragiques du Nouveau Monde (2005), Franz et Frani forment un couple fusionnel ayant le tort de s’épanouir hors des règles en vigueur. Leur simple existence constitue un affront à la norme puisqu’elle prouve la possibilité d’un bonheur alternatif.

Avec la figure martyre de Jägerstätter, Malick a trouvé un substrat légitime pour ses obsessions formelles : contre-plongées et grand angle à foison pour magnifier le héros, Handel et Dvořák afin d’accompagner son pastoralisme lyrique quasi sulpicien, et bien sûr voix off de Franz et Frani — un dialogue épistolaire se superposant sur les souvenirs ou les séquences montrant deux amants séparés, chacun éprouvant sa propre passion. Malick ne peut nier qu’il éprouve une sorte de fascination pour la douleur d’âme et les destins funestes. Mais il est aussi l’un des rares cinéastes à chercher à capter une essence au-delà de l’écorce, une métaphysique de l’Histoire ; à oser également donner à une existence singulière et oubliée la dimension d’une fresque opératique, réduisant le contexte du conflit à une poignée d’images d’archives disséminées de-ci de-là. Une vie cachée ne ressemble donc à rien de connu, si ce n’est à un film de Malick…

Une vie cachée de Terrence Malick (É.-U.-All., 2h53) avec August Diehl, Valerie Pachner, Maria Simon…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 12 novembre 2019 Et si le bonheur de l’humanité se cultivait en laboratoire ? Jessica Hausner planche sur la question dans une fable qui, à l’instar de la langue d’Ésope, tient du pire et du meilleur. En témoigne son interloquant Prix d’interprétation féminine à...
Jeudi 24 octobre 2019 De Marco Bellocchio (It.-Fr.-All.-Br., avec avert. 2h31) avec Pierfrancesco Favino, Maria Fernanda Cândido, Fabrizio Ferracane…
Lundi 21 octobre 2019 Un intérimaire se lance dans l’entrepreneuriat franchisé avec l’espoir de s’en sortir… précipitant ainsi sa chute et celle de sa famille. Par cette chronique noire de l’ère des Gafa, Ken Loach dézingue toujours plus l’anthropophagie libérale. En...
Jeudi 25 juillet 2019 Les coulisses de l’usine à rêves à la fin de l’ère des studios, entre petites histoires, faits divers authentique et projection fantasmée par Quentin Tarantino. Une fresque uchronique tenant de la friandise cinéphilique (avec, en prime, Leonardo...
Dimanche 2 juin 2019 Une famille fauchée intrigue pour être engagée dans une maison fortunée. Mais un imprévu met un terme à ses combines… Entre "Underground" d'Emir Kusturica et "La Cérémonie" de Claude Chabrol, Bong Joon-ho revisite la lutte des classes dans un...
Mardi 21 mai 2019 Une psy trouve dans la vie d’une patiente des échos à un passé douloureux puis s’en nourrit avec avidité pour écrire un roman en franchissant les uns après les autres tous les interdits. Et si, plutôt que le Jim Jarmusch, "Sybil" de Justine Triet,...
Mardi 4 juillet 2017 Retour à une forme plus narrative pour le désormais prolifique Terrence Malick, qui revisite ici, avec des grands noms (Natalie Portman, Ryan Gosling, Michael Fassbender,  Rooney Mara...), le chassé-croisé amoureux dans une forme forcément...
Lundi 31 octobre 2016 Marquant la réapparition – quasi résurrection – de l’ermite Terrence Malick après deux décennies de silence, La Ligne rouge (1999) est l’un des films de (...)
Mercredi 27 février 2013 L’amour naissant et finissant, la perte et le retour de la foi, la raison d’être au monde face à la beauté de la nature et la montée en puissance de la technique… Terrence Malick, avec son art génial du fragment et de l’évocation poétiques,...
Lundi 7 janvier 2013 Qu’on se le dise : les quatre prochains mois dans les salles obscures vont être riches de films attendus, de cinéastes majeurs et de découvertes passionnantes. En gros, il va falloir trouver de la place dans ses emplois du temps. Christophe Chabert

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X