Le voyage du directeur des ressources humaines

ECRANS | D’Eran Riklis (Israël-Fr-Roumanie, 1h43) avec Mark Ivanir, Guri Alfi…

François Cau | Jeudi 9 décembre 2010

Depuis son beau La Fiancée syrienne, le cinéma d'Eran Riklis semble avoir complètement glissé dans les abîmes du cinéma Télérama, ces films-dossiers qui contiennent en eux leur propre commentaire pédagogique, flattant à peu de frais l'intelligence du spectateur. Après Les Citronniers, il raconte ici comment un DRH dépressif et misanthrope va devoir trimballer dans toute l'Europe de l'Est le cercueil d'une employée roumaine dont le décès a été négligé par son entreprise. Si le premier quart d'heure fonctionne sur une mise en scène pince-sans-rire d'un monde du travail absurde et cruel, la suite n'est qu'un road movie lourdingue, folklorique et surtout neurasthénique. Riklis pense que l'humanisme suffit pour faire du cinéma ; il se trompe car les bonnes intentions sont avant tout des intentions. CC

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter