Henhouse Prowlers : les positions des missionnaires

The Henhouse Prowlers

Kraspek Myzik

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Bluegrass / Missionnaires du bluegrass aux quatre coins du monde, les chicagoans d'Henhouse Prowlers, habitués aux grands écarts géographiques et musicaux, viennent transformer pour un soir le Kraspek Myzik en ambassade des États-Unis de la country.

Né dans le Kentucky au cœur des montagnes des Appalaches, ce bandeau de montagnes contre lequel sont venus se fracasser les chariots et les rêves de nombreux pionniers, le bluegrass, mélange de blues et de musique traditionnelle anglo-irlandaise, n'avait guère vocation à quitter cette région. Pourtant, grâce à quelques autres pionniers et passeurs, musicaux ceux-là, il a essaimé dans l'Amérique entière, sans jamais que l'on puisse renier sa provenance.

à lire aussi : Ainsi soit Thile !

Les Henhouse Prowlers de Ben Wright en savent quelque chose, qui, depuis Chicago, en sont devenus de vaillants ambassadeurs, rôdant chaque jour que Dieu fait dans le grand poulailler musical américain. Mais aussi en Europe et, plus surprenant, en Afrique, puisqu'on les a vu tourner au Congo, Ouganda, Rwanda, Nigéria et en tout une dizaine de pays du continent, à la demande du programme American Music Abroad du Département d'État Américain, mêlant diplomatie, échange culturel et jam au débotté avec les musiciens locaux.

Chop my money

Attachés à dépoussiérer ce genre beaucoup plus souple à l'usage que ses prédicats pourraient l'indiquer, les Henhouse Prowlers sont tout aussi enclins – comme Chris Thile, à l'honneur dans ces pages cette semaine – à reprendre le Fire de Jimi Hendrix, le Mr Charlie des hippies épiques de Grateful Dead que du Bill Monroe on the rocks.

à lire aussi : Le Kraspek Myzik met l'underground en lumière

Pas étonnant que ce soit justement en Afrique qu'ils soient allés chercher l'un de leurs plus grands tubes : un soir, sur scène au Nigéria, ils reprennent Chop My Money du duo hip-hop local P-Square. L'un des membres du groupe monte sur scène avec eux pour un "duo" en anglais et en yoruba, le principal dialecte local.

Le feu est mis, la reprise est un tube en Afrique, au moins presque autant que l'original (sur lequel figure Akon). Et clôt le dernier album du groupe, le cavalant Still on that Ride, ramenant un peu du Nigéria aux États-Unis et prouvant que le bluegrass, tout traditionnel qu'il soit, est bien plus universel qu'un morceau de country joué à 200 à l'heure au coin d'un bivouac appalachien. Le Kraspek Myzik comme souvent, mais sûrement un peu plus que d'habitude, aura donc un peu le temps d'un soir, des allures d'ambassade américaine.

Henhouse Prowlers
Au Kraspek Myzik
le samedi 20 mars

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 4 novembre 2021 La Ville de Lyon a décidé de remettre en jeu le label des huit Scènes découvertes de la cité. Pour chacune d'entre elles, l'enjeu est important tant l'aide financière et la mise en réseau bénéficient à ces structures souvent fragiles mais au travail...
Mardi 14 janvier 2020 Par tous les Saints, comme le temps file. Voilà déjà qu'arrive la 10e édition du festival Plug & Play initié par le Kraspek Myzik, ce nid d'aigle de (...)
Mardi 10 janvier 2017 « Atteindre une espèce de transe, même quelques secondes, comme quand tu baises ou tu danses… c’est ça mon kiff ! » clame Julia, guitariste du groupe garage (...)
Mardi 15 septembre 2015 Prononcez les mots "folk" et "finger-picking", ajoutez vaguement quelque allusion à la mélancolie, même vague, et une propension au lyrisme discret et (...)
Mardi 5 mai 2015 Depuis le début de l'année, le Kraspek Myzik fête son dixième anniversaire. L'occasion de revenir en compagnie de Nicolas Tiran, l'un de ses fondateurs, sur l'histoire de ce singulier «espace de diffusion et de création de musique indépendante»....
Vendredi 6 janvier 2012 La vocation de Plug & Play, festival sis dans le microscopique Kraspek Myzik (60 places en bourrant bien) : «organiser un festival intra-muros (...)
Vendredi 28 janvier 2011 Festival / En marge d'une programmation déjà enthousiasmante, le Kraspek Myzik fait son festival en février. Ca s'appelle Plug & Play. Le principe : brancher son instrument et jouer. Ben ouais. Stéphane Duchêne.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X