Le rab du futur

Spot resto | La Fabuleuse Cantine est une réussite bien stéphanoise. La structure qui met en avant la cuisine anti-gaspi et zéro-déchet vient de prendre ses nouveaux quartiers dans le Bâtiment des forces motrices au coeur de la cour de l'ancienne Manufacture d'armes de Saint-Etienne. Une belle histoire qui continue et qui se propage.

Nicolas Bros | Mardi 6 octobre 2020

Photo : © DR


C'est un lieu un peu hors du temps, situé juste derrière la Cité du design. Un espace où l'on fait de la récup' la base d'un travail de qualité. Ça s'appelle La Fabuleuse Cantine et c'est un projet 100% fièrement stéphanois, initié par Boris Fontimpe, chef de cuisine et Julien Morel, artiste plasticien. Ces deux amis, partis du constat que « chaque minute en France, 20 tonnes de produits alimentaires sont jetées » ont décidé de lancer en 2017 cette « cantine » en forme de lieu de vie, plutôt qu'un énième resto. Installé tout d'abord dans le bâtiment 244 de l'ancienne Manufacture d'armes de Saint-Étienne, la Fabuleuse Cantine vient de s'installer dans “les Forces motrices”, au centre de la cour des “H”. « Un lieu chargé d'histoires et de souvenirs » comme l'explique l'équipe du projet qui sied comme un gant à cette « cantine de quartier ».

Un lieu « caméléon »

Côté cuisine, la Fabuleuse Cantine propose une cuisine qui s'inscrit plus que jamais dans cette volonté anti-gaspi et zéro déchet, tout en favorisant le bien manger, mieux manger et manger local « pour pas trop cher ». Le chef travaille des produits de saison, bio ou issus d'agriculture raisonnée, qui peuvent être issus du « rachat d'invendus auprès de producteurs locaux et de partenaires identifiés ». La cuisine est ouverte sur la salle qui peut accueillir une centaine de convives. Ce côté restauration sur place est ouvert du lundi au vendredi pendant la pause méridienne. Mais La Fabuleuse Cantine ne s'arrête pas à ce repas du midi et s'avère être un véritable lieu « caméléon ». D'un côté, l'offre « Le Bocal » propose des plats à emporter sous forme de bocaux plat préparé, tapas et dessert, de l'autre l'épicerie-bar Le Transfo permet de siroter un verre rempli de boissons 100% françaises et souvent locales. Enfin La Cantine propose une programmation événementielle entre cuisine et culture avec concerts, marchés de créateurs, repas solidaires… ainsi qu'une possibilité de privatisation du lieu.

La Fabuleuse cantine fait des petits

Si la version stéphanoise de la Fabuleuse grandit sereinement avec l'investissement humain de salariés et bénévoles, le projet commence à faire des émules hors des frontières stéphanoises. Depuis 2019, une Cantine a vu le jour en Charente-Maritime, du côté de La Rochelle intégrant formule cantine du midi, bar, le Bocal et une programmation culturelle et sociale. Parallèlement, d'autres expérimentations de cette « franchise créative » devraient voir le jour en 2021 à Lyon, Paris ou encore Clermont-Ferrand. Affaire à suivre…

La Fabuleuse Cantine, Quartier Manufacture – Cité du Design / Bâtiment Les Forces Motrices

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Siddhant Malviya reçoit le 2nd prix international recherche design Jacques Bonnaval

Distinction | Il a été choisi parmi 21 candidats. L'ingénieur-designer indien Siddhant Malviya vient d'être désigné lauréat du second Prix international recherche design (...)

Nicolas Bros | Vendredi 9 juillet 2021

Siddhant Malviya reçoit le 2nd prix international recherche design Jacques Bonnaval

Il a été choisi parmi 21 candidats. L'ingénieur-designer indien Siddhant Malviya vient d'être désigné lauréat du second Prix international recherche design Jacques Bonnaval. Créé en 2019 sous l'impulsion de Gaël Perdriau, président de Saint-Etienne Métropole, cette récompense rend hommage au créateur de la Biennale du design stéphanoise, Jacques Bonnaval. Le jury de cette deuxième édition de ce prix a particulièrement apprécié « la double démarche de biodesign et de design participatif, ainsi que les qualités sensibles produites par les images présentes dans le dossier de candidature de Siddhant Malviya, "Now, a performance of the biofuture". » La création du designer indien correspond à « une compilation de créations théâtrales ou cinématographiques qui simulent et interprètent un avenir possible après l’ère du plastique, après l’ère du changement climatique, et représentent une réalité imaginée à travers des actes démocratiques de design discursif. » Siddhant Malviya va désormais pouvoir bénéficier de plusieurs récompenses telles qu'une résidence de trois mois à la Cité du design, la possibilité de mener une expérimentation sur le territoire stéphan

Continuer à lire

La recette du succès

Théâtre | Sur scène, un fourneau, une batterie de cuisine, des poireaux, des patates, des condiments, des bols… Ce soir, c’est Marguerite Duras qui régale. La (...)

Cerise Rochet | Mercredi 4 mars 2020

La recette du succès

Sur scène, un fourneau, une batterie de cuisine, des poireaux, des patates, des condiments, des bols… Ce soir, c’est Marguerite Duras qui régale. La cuisine, l’écrivaine adorait ça. Une source de bonheur partagé, un plaisir simple de la vie. Entre les dizaines de pages noircies par les mots, elle prenait souvent le temps de s’enfermer dans sa cuisine, inventant même des recettes pour ses convives… Qu’elle avait d’ailleurs pris soin de consigner dans un carnet. Pour monter La Cuisine de Marguerite, Corinne Mariotto a ainsi délicieusement combiné ces recettes à des passages de La Maison, extrait de La Vie Matérielle de l’auteure. La cuisine, la maison… Ou comment en revenir aux thématiques légèrement obsessionnelles de Duras. Femme nourricière au beau milieu de ses casseroles, Marguerite explore ici les questions de l’enfance, de la maternité, des rapports hommes/femmes, de la condition féminine à travers l’histoire. Il doit être temps de se mettre à table. La cuisine de Marguerite, le 13 mars à la Passerelle à Saint-Just Saint-Rambert, et le 14 mars au Centre culture Le Sou à la Talaudière

Continuer à lire

La biennale fermée ce samedi

ACTUS | Le Préfet de la Loire, M. Evence Richard, a annoncé des mesures exceptionnelles en vue de « divers mouvements de contestations annoncés le samedi 30 et le (...)

Nicolas Bros | Vendredi 29 mars 2019

La biennale fermée ce samedi

Le Préfet de la Loire, M. Evence Richard, a annoncé des mesures exceptionnelles en vue de « divers mouvements de contestations annoncés le samedi 30 et le dimanche 31 mars 2019 ». Par conséquent, outre l'interdiction de manifester dans deux zones (l'hypercentre de Saint-Étienne et le quartier Cité du design/Verney-Carron), le site principal de la Biennale design (Cité du design et bâtiments H) sera fermé au public ce samedi 30 mars. Pour en savoir davantage sur les mesures prises par la préfecture de la Loire, rendez-vous sur cette page. D'autre part, la Ville de Saint-Étienne a également annoncé différentes décisions : - le Musée d’art Moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole, le Musée de la Mine, les médiathèques et les bibliobus municipaux seront fermés ce samedi 30 mars - Le Musée d’art et d’industrie sera fermé le samedi et le dimanche. - La visite guidée de Ville d'Art et d'Histoire prévue ce samedi 30 mars à 14 h 30 (rende

Continuer à lire

En freestyle !

Festival sports et arts urbains | Skateboard, BMX, WCMX, graph, tremplin de hip-hop, danse, dj's, drone, jeux vidéos rétro, expositions, performances, vidéos et musiques... Voilà le programme (...)

Nicolas Bros | Vendredi 14 septembre 2018

En freestyle !

Skateboard, BMX, WCMX, graph, tremplin de hip-hop, danse, dj's, drone, jeux vidéos rétro, expositions, performances, vidéos et musiques... Voilà le programme du week-end à l'occasion de la cinquième édition du Festival Sainté Street. Sur le site du parc Manufacture / Plaine Achille, à la FABuleuse Cantine mais aussi au Fil (pour une soirée spéciale avec des battle MC End Of The Weak et des démos samedi soir), Saint-Étienne devient la capitale des sports et arts urbains grâce à cet événement qui prend de plus en plus d'importance chaque année. À noterl a présence de Jérôme Elbrycht, skieur freestyle et spécialiste du wakeboard qui présentera son documentaire X-Trem Access vendredi soir à la FABuleuse Cantine. Sainté Street Festival, du 14 au 16 septembre Programme complet à retrouver sur cette page

Continuer à lire

Thierry Mandon, nouveau directeur de la Cité du design

Design | Thierry Mandon vient d'être nommé nouveau directeur de la cité du design de Saint-Étienne. Ex-homme politique, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, (...)

Nicolas Bros | Mardi 28 août 2018

Thierry Mandon, nouveau directeur de la Cité du design

Thierry Mandon vient d'être nommé nouveau directeur de la cité du design de Saint-Étienne. Ex-homme politique, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, membre du Parti socialiste, il fut entre autres Secrétaire d'État chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche de 2015 à 2017 sous François Hollande. En 2018, il devient directeur de la publication du magazine Ebdo qui ne connut pas le succès escompté et s'arrêta au bout d'une poignée de numéros. Il s'engage aujourd'hui dans une autre aventure professionnelle en prenant les rennes de l'établissement public de coopération culturelle (EPCC) Cité du design de Saint-Étienne à seulement quelques mois de la prochaine Biennale design qui se déroulera du 21 mars au 22 avril 2019. Une mission parmi d'autres selon le maire de Saint-Étienne Gaël Perdriau. « Je me réjouis de ce recrutement de très haut niveau qui va permettre à la cité du design de Saint-Étienne de prendre une nouvelle dimension, explique l'édile dans un communiqué. L'enjeu est important et nous pouvons compter sur les compétences et l'expérience de Thierry Mandon, pour développer, encore davantage, la cité du design de Sa

Continuer à lire

La Girafe invite la bistronomie chez les Chanoines

GUIDE URBAIN | Piermic Fatet et ses 3 associés redonnent vie à un lieu emblématique de la ville de Saint-Chamond, la Maison des Chanoines. Visite guidée des lieux.

Marion Dubanchet | Mercredi 27 décembre 2017

La Girafe invite la bistronomie chez les Chanoines

Après nous avoir fait voyager à dos de Chien et d’Eléphant (dans leurs jeux de quilles respectifs), Piermic Fatet nous présente aujourd’hui la petite dernière de la famille : une grande et jolie Girafe. Franck Debreil est aussi de la partie pour mener à bien ce projet dans la ville qui l’a vu naître. Ils désirent redonner vie à ce lieu chargé d’histoire et se refusent à laisser un si bel édifice à l’abandon. Dès que l’on ouvre la porte, on sent qu’un vent de modernité a soufflé chez les Chanoines. Guillaume Buisson, designer stéphanois, a travaillé sur un décor alvéolaire qui orne délicatement l’accueil. Il se prolonge derrière vous pour vous présenter la belle sélection de vins qui vous sera proposée. Le reste de l’établissement a été repensé conjointement avec un architecte des bâtiments de France pour respecter les contraintes imposées par le statut de la bâtisse, classée monument historique en 1983. Un compagnon du devoir a retapissé et patiné les chaises d’origine. Votre r

Continuer à lire

Eclosion, gastronomie décalée

Restaurant contemporain | La maturité ne requiert pas forcément le poids des années. Le (très) jeune chef Pierre Carducci propose une cuisine inventive et osée dans son hôtel-restaurant Eclosion, situé au sein du Château Morel à Saint-Paul-en-Jarez. Nous l’avons rencontré pour discuter de son parcours.

Marion Dubanchet | Mercredi 8 novembre 2017

Eclosion, gastronomie décalée

Le restaurant Eclosion a ouvert ses portes en octobre 2016 à Saint-Paul-en-Jarez, dans l’élégant château Morel entièrement rénové, après vingt-cinq ans à l’abandon, niché au milieu d’un joli parc arboré. C’est Pierre Carducci, vingt-deux ans, qui en investit la cuisine, accompagné de son second, Juan Felipe Palacios. Pierre Carducci finit major de la promotion 2014 à l’Institut Paul Bocuse. Il fait ses armes au restaurant éponyme à Collonges au Mont D’Or. Il officie ensuite chez Christian Têtedoie à Lyon puis aux côtés de Julien Rocheteau à la Table du Lancaster sur les Champs-Elysées. Le retour aux sources Désireux de voler de ses propres ailes, il décide de revenir dans la région stéphanoise pour monter sa propre affaire. Son choix est grandement influencé par sa volonté de collaborer avec son père, maraîcher biologique. Il ne trouve pas son bonheur à Saint-Étienne, et tombe sur ce lieu atypique, qui jouit d’un accès pratique et d’un cadre privilégié. Le propriétaire des lieux, Raphaël Micieli, charmé par le projet du jeune chef,

Continuer à lire

La prouesse culinaire de Chevalier

Bistrot de cuisine française | Hervé Chevalier revient à ses premières amours et ouvre son restaurant éponyme il y a quelques mois à Saint-Étienne. Rencontre avec ce personnage plein de bagout.

Marion Dubanchet | Mercredi 27 septembre 2017

La prouesse culinaire de Chevalier

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Hervé Chevalier a roulé sa bille ! Accrochez vos ceintures, il en a fait de la route... Cuisinier de formation, il débute sa carrière au restaurant du Grand Moulin à Saint-Étienne avant de partir en saison pendant quelque temps. Il parfait ensuite son savoir-faire en Suisse à Fribourg, dans un restaurant 4 étoiles. Il quitte alors les fourneaux, et intègre le groupe Casino dans lequel il assure la direction de plusieurs restaurants de l’enseigne Blue Grill. Cette expérience lui permettra de développer ses compétences en gestion et management. Il ouvre ensuite sa première affaire, le premier restaurant Tex-Mex de Saint-Étienne qu’il gardera 5 ans. Après cette aventure mexicaine, il débarque dans le monde de l’audiovisuel et réalise des reportages en immersion dans l’équipe des Verts. Il passera quelques années dans ce milieu avant de ressentir de nouveau l’appel de la cuisine.

Continuer à lire

Une nouvelle direction à l'ESADSE

Nouvelle tête | Claire Peillod, directrice de l'École d'art et design (ESAD) de Reims de 2006 à 2016, a été désignée nouvelle directrice de l'École supérieure d'art et de design (...)

Nicolas Bros | Lundi 19 décembre 2016

Une nouvelle direction à l'ESADSE

Claire Peillod, directrice de l'École d'art et design (ESAD) de Reims de 2006 à 2016, a été désignée nouvelle directrice de l'École supérieure d'art et de design de Saint-Étienne. Elle duccède ainsi à Yann Fabès. Cette Lyonnaise de naissance suit une formation en lettres modernes et histoire de l'art dans sa ville natale avant de débuter sa carrière professionnelle dans la presse culturelle. Elle devient ensuite professeur et intervient notamment à l'École des Beaux-Arts de Saint-Étienne. Elle crée également un espace de diffusion d'art contemporain à Lyon, la BF15. De 2002 à 2004, elle assure la direction de la Fête des Lumières de la capitale des Gaules puis arrive à Reims. Elle se déclare « heureuse de poursuivre [son] expérience de direction d'un établissement supérieur artistique à Saint-Étienne. » Selon elle « les Écoles sont les institutions artistiques les plus préservées du marché, l'utopie y semble encore possible ! »

Continuer à lire

Une nouvelle dircom à la Cité du Design

ACTUS | Après le départ de Marielle Gobron en novembre 2015, devenue directrice de la communication de l'École des Mines de Saint-Étienne, la Cité du design ne (...)

Nicolas Bros | Lundi 18 avril 2016

Une nouvelle dircom à la Cité du Design

Après le départ de Marielle Gobron en novembre 2015, devenue directrice de la communication de l'École des Mines de Saint-Étienne, la Cité du design ne possédait plus de "dircom". C'est une autre femme qui prendra la succession dès le 2 mai prochain, en la personne de Valérie Busseuil. Cette dernière occupait, depuis 2002, le poste de responsable de la communication et des relations publiques des théâtres, au sein de la direction de la culture de la ville et de la métropole de Strasbourg, après être passée par l’Espace des Arts à Châlon sur Saône, le groupe USINOR-SACILOR et le MEDEF Saône et Loire. D'autre part, elle est intervenue régulièrement dans les domaines de la communication et de la culture publique à l’université de Franche-Comté et l’université de Strasbourg. La Cité du design a indiqué dans un communiqué que Valérie Busseuil aura notamment pour mission de développer « une stratégie de communication globale et cohérente pour l’ensemble des activités de l’établissement » tout en précisant qu' « elle sera accompagnée au quotidien par une équipe de six personnes, travaillant en transversalité sur les différents p

Continuer à lire