Benjamin Biolay : elles et lui

Benjamin Biolay

MC2

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Concert / Après des débuts difficiles tant avec le public que la critique, Benjamin Biolay met pas mal de monde d’accord depuis quelques années. Ce qui lui vaut d’être désigné pote de cénacle des Gainsbourg, Bashung & co. Un artiste prolifique qui diffuse aussi son venin charnel chez d’autres artistes – principalement des femmes. Petit tour d’horizon des plus emblématiques de ces couples d’un temps, avant le concert que Monsieur BB donnera cette semaine à Grenoble.

Keren Ann

Le premier album en français de la chanteuse d’origine néerlandaise voit le jour en 2000. Il est écrit en collaboration avec un Biolay qui n’a pas encore livré de production solo (Rose Kennedy sortira un an plus tard). Très Suzanne Vega et Joni Mitchell, La Biographie de Luka Philipsen est un petit bijou mélodique, sobre, gracieux, plus folk que chanson française, qui met discrètement en lumière le talent de cette souffleuse de mots constamment Sur le fil.

Fort de cette réussite (qui se réitérera sur deux autres albums), le tandem est alors invité la même année à travailler sur Chambre avec vue, le nouveau disque du vétéran Henri Salvador porté par le fameux Jardin d’hiver (déjà présent sur La Biographie de Luka Philipsen). Une réussite, et un véritable succès qui replace Salvador sur le devant de la scène (explosion des ventes, Victoires de la musique à la pelle...) – même si ce dernier tenta par la suite de minorer la participation de Biolay.

Extrait : « La vie est belle / Un peu moins belle que vue du ciel, vue d'ici / La lune est claire / Et aussi loin, que soit la mer, je la suis » (Sur le fil)


Chiara Mastroianni

Chanter avec son amoureuse, c’est sympa. Et puis ça a tout de suite un petit côté Gainsbourg-Birkin. En 2004 paraît ainsi l’album Home, rencontre musicale entre le couple Chiara Mastroianni-Benjamin Biolay. Nourri au pop-folk bluesy, ce road movie personnel (l’idée aurait germé au cours d’un voyage en voiture) alterne les duos et les solos avec fluidité. Point fort, Biolay a subtilement évité l’écueil de l’amoureux transi, composant un écrin à la mesure de la voix de la comédienne – car à cette époque, les fastes, il les garde pour lui, comme sur le titre À l'origine. Certains morceaux rappellent même sa collaboration avec Keren Ann (Quelque part on m’attend par exemple).

Mais ce Home reste malgré tout une œuvre mineure (on a connu Biolay plus inspiré niveau textes) qui peine à dépasser son concept. Pour l’histoire, le couple se sépare en 2009, avant de se retrouver en 2011 sur un hommage à Jacno, avec la reprise D’une rive à l’autre (initialement chanté par Jacno et Romane Bohringer).

Extrait : « Fume la veuve blanche / Prends-moi par les hanches / Fume une perle thaï / Prends-moi par la taille / Fais des volutes de fumées / Fais-moi du bien, fais-moi du pied » (L’Apologie)


Élodie Frégé

Quand on sort d’une téléréalité musicale, deux possibilités : soit retomber dans l’anonymat, soit se faire repêcher par un compositeur arty (ce qui n’exclut pas de retomber plus tard dans l’anonymat, ça va de soi). La diaphane Élodie Frégé, échappée d’une des premières éditions de la Star Academy, a ainsi eu la chance d’avoir un quelque chose qui a attiré Benjamin Biolay.

En ressort en 2006 Le Jeu des 7 erreurs, surprise de finesse et d’élégance. Surtout les six titres composés par Biolay, comme La Ceinture, Il en faut ou Pas là souvent, monuments qui suintent le Biolay par tous leurs pores et leurs accords. Mais d’autres chansons (de Frégé ou autres) affadissent l’ensemble.

Extrait : « M'adorais-tu vraiment ? / Prenais-tu du bon temps...? / Avec une inconnue / Dans de grands draps écrus ? / Peut-être rouge-sang... Rugissants » (Pas là souvent)


Coralie Clément

Travailler avec sa femme, c’est sympa. Avec sa sœur aussi. Et plus productif dans ce cas – trois réalisations au compteur. Dont Toystore (2008), écrit, composé et réalisé par Biolay. Pour un résultat entre mélodies enfantines nourries aux instruments proches du jouet, et textes plus sombres portant la patte Biolay. Agréable comme un bonbon acidulé.

Extrait : « Je ne sens plus ton amour / Si radieux / Et je n'ai aucun recours / Tu fais comme tu veux [...] / J'ai mal aux yeux de l'amour / Je mets ma main au feu » (Je ne sens plus ton amour, en duo avec Étienne Daho)


Vanessa Paradis

Benjamin Biolay aime les interprètes sur lesquelles il peut plaquer son univers, mais il aime aussi celles qui ont déjà une image, une histoire, un vécu. Avec Vanessa Paradis, sa « chanteuse préférée » qui l’a appelé pour réaliser et produire son tout récent Love Songs, il ne pouvait pas faire du Biolay pur jus, l’artiste trimballant aujourd’hui tout un monde (même si elle n’écrit et ne compose presque pas).

C’est qu’elle a déjà collaboré avec pêle-mêle Serge Gainsbourg, Lenny Kravitz ou encore Matthieu Chédid, sur des albums qui portaient à chaque fois l’empreinte du compositeur (surtout les deux premiers). Ce qui est moins le cas ici, Biolay jouant les chefs d’orchestre discret, ajustant les différentes partitions des autres contributeurs (Mathieu Boogaerts, Carl Bârat, Adrien Gallo des BB Brunes, Mickaël Furnon de Mickey 3D... – oui, que des hommes, et un casting assez divers).

Biolay a ainsi mis de côté ses atours sulfureux et lubriques, pour offrir à Paradis de véritables moments de grâce, comme Prends garde à moi. Ou la poignante Chanson des vieux cons, et son piano qui rappelle Ton héritage, autre titre poignant de Biolay (sur La Superbe). Les deux se permettent même un duo sur le titre Les Roses roses, rencontre amoureuse comme Biolay sait les faire.

Extrait : « Tant qu'on n'a pas brûlé le décor / Tant qu'on n'a pas toisé un jour la mort / Tant qu'on a quelqu'un qui vous serre fort / On tombe toujours un peu d'accord » (La Chanson des vieux cons)


Et les autres

La liste de celles qui ont fait appel à Biolay est impressionnante : les très respectables Juliette Gréco (pour quelques titres sur Aimez-vous les uns les autres ou bien disparaissez en 2003) et Françoise Hardy (le très beau À l’ombre de la lune sur Tant de belles choses en 2004), les plus jeunes Daphné (deux chansons sur l’album L’Émeraude en 2005) et Jeanne Cherhal (le morceau J’ai peur sur Charade en 2010) ; les surannées Elsa (Mon amour en 2004 – mouais) et Petula Clark (la sympathique ballade Ton cœur est dans le mien 2012) ; ou encore Isabelle Boulay (pour deux albums) et Judith Godrèche (pour la bande originale du film qu’elle a réalisé en 2010 – Toutes les filles pleurent). Pour l’anecdote, Biolay a aussi arrangé les cordes en 2008 sur le Comme si de rien n'était d’une certaine Carla Bruni.


Bonus : Catherine Deneuve

Dans son film Potiche, François Ozon transforme Gérard Depardieu en député communiste, et – surtout – Catherine Deneuve en Ségolène Royal qui se découvre tardivement une destinée plus grande que celle initialement envisagée. Dans la scène finale, Deneuve bat Depardieu dans les urnes, et chante alors, exaltée au milieu de la foule, le C’est beau la vie de Jean Ferrat. Un titre que Biolay reprend en duo avec Deneuve (la mère de Chiara Mastroianni – tout se tient) sur la bande originale du film, offrant sa nonchalance aux arrangements volontairement lyriques et datés de la réinterprétation – le film se passe dans les années 1970. Coup de cœur. À noter que dans Potiche, Élodie Frégé interprète Catherine Deneuve jeune (quoi, tout le monde s’en fout ?).

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 19 octobre 2021 Les affaires reprenant, Benjamin Biolay peut enfin venir défendre sur scène son "Grand Prix" publié l'an dernier, album victorieux en forme d'hommage aux fous du volant. En même temps que disque bilan aux contours rock.
Mardi 3 septembre 2019 Un seul être revient… et tout est dévasté. Cédric Kahn convoque un petit théâtre tchekhovien pour pratiquer la psychanalyse explosive d’une famille aux placards emplis de squelettes bien vivants. Un drame ordinaire cruel servi par des interprètes...
Vendredi 19 avril 2019 Une grand-mère se démène pour empêcher son petit-fils de partir en Syrie faire le djihad. André Téchiné se penche sur la question de la radicalisation hors des banlieues et livre avec son acuité coutumière un saisissant portrait d’une jeunesse...
Mardi 15 novembre 2016 Quatre ans après "Vengeance", Benjamin Biolay revient avec un album frappant d'originalité et de sincérité. Véritable renaissance après sa dépression, "Palermo Hollywood" est un pied de nez aux préjugés qui lui collaient à la peau. Il sera jeudi à...
Jeudi 15 septembre 2016 On fait quoi jusqu'à la fin de l'année ? On va écouter qui ? Voici une sélection extraite de notre panorama de rentrée culturelle sorti le 14 septembre. Mais allez fouiller aussi sur notre site, dans le coin "les choix de la rédaction" ; vous...
Mardi 1 septembre 2015 De Jaco van Dormael (Be/Fr/Lux, 1h50) avec Pili Groyne, Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau, François Damiens, Catherine Deneuve…
Mardi 12 mai 2015 Portrait d’un adolescent en rupture totale avec la société que des âmes attentionnées tentent de remettre dans le droit chemin, le nouveau film d’Emmanuelle Bercot est une œuvre coup de poing sous tension constante, qui multiplie les points de vue...
Mardi 3 mars 2015 De Brice Cauvin (Fr, 1h40) avec Laurent Lafitte, Agnès Jaoui, Benjamin Biolay, Nicolas Bedos…
Mardi 16 décembre 2014 De Sophie Letourneur (Fr, 1h27) avec Lolita Chammah, Benjamin Biolay, Félix Moati…
Mardi 22 avril 2014 Rencontre dans une cour d’immeuble entre un gardien dépressif et une retraitée persuadée que le bâtiment va s’effondrer : entre comédie de l’anxiété contemporaine et drame de la vie domestique, Pierre Salvadori parvient à un équilibre miraculeux et...
Jeudi 21 novembre 2013 Retour au sommet cette année pour Vanessa Paradis, grâce à un album produit et réalisé par Benjamin Biolay. Un duo gagnant qui confirme que l’interprète est une subtile pâte à modeler pour des auteurs-compositeurs capables de révéler ses multiples...
Jeudi 12 septembre 2013 D’Emmanuelle Bercot (Fr, 1h50) avec Catherine Deneuve, Camille…
Vendredi 7 juin 2013 Compte-rendu énamouré de concerts. Nadja Pobel
Jeudi 11 octobre 2012 Passant après le calamiteux épisode Langmann, Laurent Tirard redonne un peu de lustre à une franchise inégale en misant sur un scénario solide et un casting soigné. Mais la direction artistique (affreuse) et la mise en scène (bancale) prouvent que...
Mardi 12 juillet 2011 De Christophe Honoré (Fr, 2h15) avec Catherine Deneuve, Chiara Mastroianni, Ludivine Sagnier…
Mercredi 8 juin 2011 De Katia Lewkowicz (Fr, 1h39) avec Benjamin Biolay, Emmanuelle Devos, Nicole Garcia…
Lundi 16 mai 2011 C’est tout auréolée de la réussite de son dernier album 101 que Keren Ann viendra nous rendre visite à la Maison de la Musique de Meylan cette semaine. Regard sur le parcours de cette chanteuse à l’irrésistible fragilité. François Cau
Vendredi 18 mars 2011 De Thierry Klifa (Fr, 1h45) avec Catherine Deneuve, Nicolas Duvauchelle…
Jeudi 4 novembre 2010 Acteurs / Le cinéma de François Ozon affiche ouvertement son fétichisme cinéphile ; chez lui, la citation doit être littérale, incarnée, et les acteurs doivent (...)
Jeudi 4 novembre 2010 Cinéma / Pour son déjà douzième long-métrage, l’insaisissable François Ozon s’empare d’une pièce de boulevard signée Barillet et Grédy, pour en tirer une adaptation très libre, politique, drôle et mélancolique, au casting parfait et à la mise en...
Jeudi 22 mai 2008 Avec cette tragi-comédie familiale aux accents mythologiques, Arnaud Desplechin démontre à nouveau qu’il est un immense cinéaste, entièrement tourné vers le plaisir, le romanesque et le spectacle. Christophe Chabert

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter