Il était une fois New York avec Woody Allen

Manhattan
De Woody Allen (ÉU, 1h24) Woody Allen, Diane Keaton...

La Cinémathèque de Grenoble propose de (re)voir "Manhattan", l'un des chefs-d'œuvre de Woody Allen. Une programmation en lien avec l'expo du Musée de Grenoble consacrée à Georgia O’Keeffe.

En résonance avec Georgia O’Keeffe et ses amis photographes, l’exposition actuelle du Musée de Grenoble consacrée à cette peintre américaine (1887-1986) qui sut notamment sublimer les lignes géométriques de New York, la Cinémathèque a trouvé LE film capable de rivaliser avec ses toiles dans la célébration de la Grosse Pomme : Manhattan (1979) de Woody Allen. Sa seule ouverture sur le Rhapsody in blue de Gershwin, tandis qu’en voix-off le narrateur peine à trouver les mots pour exprimer son amour inconditionnel pour sa ville, et que défile à l’écran une succession de scènes discontinues appartenant au quotidien new-yorkais, figure dans le panthéon du 7e art.

Quant à la suite, elle est un condensé du cosmos allenien : le cinéaste y campe un quadra un brin névrosé, entre deux (ou trois) femmes – dont évidemment un tendron (la juvénile Mariel Hemingway) –, qui tombe amoureux de la copine de son meilleur ami, Diane Keaton. Et ce, alors qu’elle avait tout pour l’agacer, dont une façon snobinarde bien à elle de prononcer le nom de Van Gogh !

Cette promenade chez les bobos de New York à l’orée des années 1980 est aussi une grande escapade romantique au cœur d’une ville désormais promise à l’éternité, grâce à la photo en noir et blanc et en scope de Gordon Willis, chef-opérateur de la trilogie du Parrain et de nombreux autres Allen. Enfin, miracle suprême du cinéma, aucun couple ne peut plus voir le Queensboro Bridge sans chercher le banc à ses pieds afin de reproduire l’affiche du film

Manhattan, vendredi 4 décembre à 20h à la Cinémathèque

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 11 mai 2016 Le 47e opus de Woody Allen-réalisateur semble avoir été taillé sur mesure pour effectuer l’ouverture de la 69e édition du festival de Cannes : glamour, artifices et nostalgie des vieilles bobines s’y bousculent. On passe un charmant moment, sans...
Mercredi 18 septembre 2013 Aussi surprenant que "Match point" en son temps dans l’œuvre du cinéaste, "Blue Jasmine" de Woody Allen est le portrait cruel, léger en surface et tragique dans ses profondeurs d’une femme sous influence, une Cate Blanchett géniale et...
Mardi 27 août 2013 Alors que la rentrée cinéma est dominée par des cinéastes entre 40 et 60 ans, deux octogénaires vont surprendre par la vigueur de leurs derniers opus, aussi inattendus que flamboyants de maîtrise : Woody Allen avec "Blue Jasmine" et Roman Polanski...
Mercredi 30 janvier 2013 Chouette idée que ce cycle "Égérie" organisé durant tout le mois de février par le Centre Culturel Cinématographique… L’idée est simple : le job de réalisateur s’étant (...)
Vendredi 6 juillet 2012 Poursuivant son exploration des métropoles européennes après Londres, Barcelone et Paris, Woody Allen se montre bien peu inspiré face à Rome, se contentant d’un poussif récit multiple où tout sent la fatigue et le réchauffé, à commencer par sa...
Mercredi 29 septembre 2010 Crise matrimoniale, peur de la vieillesse, stérilité créative, folie douce et raison forcenée : Woody Allen retrouve le plaisir des récits gigognes dans cette excellente comédie hantée par la gravité. Christophe Chabert

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X