"Trois Grandes Fugues" : un quatuor pour trois chorégraphes

Trois grandes fugues

MC2

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Danse / Superbe affiche de rentrée à la MC2 pour le fameux Ballet de l'Opéra de Lyon qui reprend les "Grandes Fugues" magistrales de Maguy Marin et d’Anne Teresa de Keersmaeker. Et s’approprie celle de Lucinda Childs, venue spécialement à Lyon cet été pour la créer. Jean-Emmanuel Denave et Nadja Pobel

Maguy Marin, Anne Teresa de Keersmaeker, et maintenant Lucinda Childs... Que de succès féminins pour Ludwig van Beethoven et sa Grande Fugue, l'une de ses dernières pièces musicales composée entre 1824 et 1825. Ces trois grandes dames de la danse ont, chacune dans leurs univers dissemblables, été fascinées par ce quatuor à cordes, controversé à l'époque de sa création et aujourd'hui considéré comme le sommet de l’œuvre de l’Allemand. Car Beethoven y entremêle la puissance d'expression dramatique qu'on lui connaît à une forme de composition des plus complexes : une savante combinaison de sonate, de fugue et de variation, ainsi qu'une structure contrapuntique.

Inventant sa danse au plus proche des partitions musicales qu'elle entreprend de travailler, on imagine alors la jubilation d'Anne Teresa de Keersmaeker devant un tel monstre sacré. Sa Grande Fugue, créée en 1992 et transmise au Ballet de l'Opéra de Lyon en 2006, dessine, avec huit interprètes en costumes, des lignes dansées analogues aux lignes musicales de Beethoven. Une réussite.

Bouillonnement

En 2001, c'est plutôt un cri que lançait Maguy Marin avec sa vision de la Grande Fugue. Un cri tragique où l'urgence à vivre s'y dispute avec la fatalité de la mort, les courses et les sauts fougueux avec les chutes et les effondrements. Quatre danseuses en robes rouges se jettent sur le plateau pour, comme l'indique la chorégraphe, « une intrication qui prend corps entre la vie surgissante de l'être féminin et l'état d'enthousiasme et de désespérance de cette musique. Pris dans ce bouillonnement effervescent, on avance dans une course effrénée. » Là aussi une réussite.

Quant à Lucinda Childs, papesse de la danse minimaliste américaine, sa création promettait un certain changement de registre artistique avec beaucoup d'effets lumineux sur scène (signés Dominique Drillot) et des variations continues de duos, de quatuors et de danses collectives pour douze interprètes du ballet. Hélas, elle fige les danseurs, aucun geste ne se déployant vraiment. Une bien pâle proposition au regard de ce qu'elle a fait par le passé et, surtout, en comparaison des deux séquences bouleversantes et infiniment vivantes qui suivent.

Trois Grandes Fugues
À la MC2 du mercredi 4 au vendredi 6 janvier

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 23 avril 2018 Immense danseuse et chorégraphe multiprimée, Maguy Marin, enfant d’exilés du franquisme, n'a de cesse, depuis 40 ans, de mettre son art au service de la résistance à la violence du monde. Ce qu’elle démontre une nouvelle fois avec sa dernière...
Lundi 23 avril 2018 La création culte de Maguy Marin sera reprise à la MC2 du mercredi 25 au vendredi 27 avril par la chorégraphe brésilienne Lia Rodrigues sous le nom de "De Sainte-Foy-lès-Lyon​ à Rio : May B à la Maré, une fraternité". Immanquable.
Mardi 3 mai 2016 Dans sa dernière pièce baptisée "BiT", la chorégraphe Maguy Marin tisse une frêle farandole sur le fumier de l'histoire et dans un univers sonore techno. Une ronde de nuit, aussi brève et poignante que la vie d'un groupe et celle d'un individu.
Mardi 15 avril 2014 Depuis une trentaine d’années, c’est vers la musique classique ou contemporaine que portent tous les efforts de la chorégraphe flamande Anne Teresa De (...)
Vendredi 10 janvier 2014 Le spectacle Vortex Temporum ? Un Anne Teresa De Keersmaeker mineur et trop intellectualisé qui reste tout de même un fascinant voyage dans l'univers (...)
Mercredi 11 décembre 2013 Ils transpirent, étouffent, en bavent littéralement, les danseurs du ballet de l'Opéra de Lyon derrière leurs masques à la fois poupons et étranges, trop à l'étroit (...)
Mercredi 8 septembre 2010 La chorégraphe Maguy Marin, directrice du Centre chorégraphique national (CCN) de Rillieux-la-Pape, quittera ses fonctions à l’été 2011. L’occasion de l’interroger sur ses motivations avant son passage en novembre prochain à la MC2, avec ses deux...
Mercredi 27 janvier 2010 Danse / Deux très grands rendez-vous chorégraphiques cette semaine : Turba de Maguy Marin et Kinkan Shonen de la Cie Sankai Juku. Deux pièces qui, chacune dans son style, dilatent le temps et remontent aux origines du monde... Jean-Emmanuel Denave

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X