Une semaine de fête pour les 50 ans du Ciné-Club de Grenoble

Événement / L'institution grenobloise va célébrer cet anniversaire particulier avec une semaine de fête dans le cinéma Juliet-Berto qu'elle occupe chaque semaine. On détaille le (savoureux) programme.

Pour célébrer son demi-siècle d’existence, le fameux Ciné-Club de Grenoble aurait eu grand peine à se limiter à une seule projection événementielle ; aussi a-t-il opté pour une semaine de festivités sur grand écran.

à lire aussi : Ciné-Club de Grenoble : putain, 50 ans !

Tout commence ce mardi 14 mars sur un ton pop avec le fameux Blow Up de Michelangelo Antonioni, pour se poursuivre le lendemain avec Un crime dans la tête (1962), thriller politique méconnu du trop mésestimé John Frankenheimer dans lequel Sinatra tente de démasquer un communiste infiltré aux portes de la Présidence des États-Unis – Jonathan Demme en tournera un remake homonyme en 2004.

Suivra le jeudi un morceau de choix avec Les Producteurs (1968). Première réalisation de Mel Brooks, ce monument d’absurde et de burlesque décalé met en scène Gene Wilder et Zero Mostel dans la peau de margoulins s’arrangeant pour monter la pire comédie musicale possible à Broadway afin de tirer profit du fiasco. Hélas pour eux, leur scandaleux Springtime for Hitler (!) sera un immense succès.

Le vendredi, on aura droit à un péplum du plus bel qui nous conduira sur les rivages du muet grâce à Cecil B. DeMille et sa première version des Dix Commandements (1923), dotée d’un accompagnement musical créé pour l’occasion par Arnaud Petit, en partenariat avec le festival les Détours de Babel.

Enfin, ce n’est pas Belle de jour de Buñuel, initialement prévu, qui conclura la semaine le samedi soir (l’éditeur StudioCanal gardant jalousement l’exclusivité de sa prochaine ressortie restaurée), mais un pétaradant road movie de hors-la-loi : Bonnie and Clyde (1967). Arthur Penn y dirigeait un couple de stars légendaires qui, cinquante ans plus tard, ont conservé intact leur pouvoir subversif, jusqu’à la cérémonie des Oscars. Leurs noms ? Faye Dunaway et Warren Beatty…

50 ans du Ciné-Club de Grenoble
Au Cinéma Juliet-Berto jusqu’au samedi 18 mars

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 24 avril 2023 On dit de l’humour qu’il est « la politesse du désespoir » ; il est aussi un formidable remontant autant qu’une incomparable récompense lorsque le moral a subi des effets yoyo. Parfait, donc, pour conclure cette saison du Ciné-Club. 
Mardi 21 septembre 2021 Retour aux activités pour le Ciné-Club de Grenoble, qui ouvre sa saison avec un cycle dédié au road movie, inauguré par deux projections au cinéma Juliet Berto. (...)
Lundi 13 mai 2019 Troisième édition déjà pour ce festival dédié au passionnant collectif d’art politique slovène Neue Slowenische Kunst. L’occasion d’explorer cette fois son intervention en 1995 à Sarajevo, en plein cœur d’une ville exsangue car assiégée depuis trois...
Mardi 20 septembre 2016 En plein centre-ville de Grenoble, place Saint-André, se cache le cinéma Juliet Berto. Une très belle salle occupée par la Cinémathèque, mais aussi par le Ciné-Club de Grenoble, association qui fêtera ses cinquante ans en 2017. On est allés...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X