"Mamacita" : la mamatriarche

Mamacita
De Jose Pablo Estrada Torrescano (Mex-All, 1h15) documentaire

Documentaire de Jose Pablo Estrada Torrescano (Mex., 1h15)

Bientôt centenaire, la Mexicaine Mamacita n’a rien d’une grand-mère gâteau. Partie de rien, cette femme à poigne, ayant réussi à monter une chaîne de salons de beauté, avait fait promettre à son petit-fils parti étudier le cinéma en Allemagne qu’il lui consacrerait un film. Le voici…

Impressionnante, irritante et attachante à la fois… Au fil de ses images, Jose Pablo Estrada Torrescano révèle sans filtre une maîtresse-femme assumant fièrement sa coquetterie et son autorité (voire, son autoritarisme), mâtinée d’une redoutable mauvaise foi chronique. Mais cet aplomb d’acier, conjugué à son tempérament baroque, apparaît comme le pilier de sa résilience, Mamacita ayant eu à dépasser les revers de fortune de ses parents.

Bien que volontiers rudoyé par son aïeule, Jose Pablo Estrada Torrescano va parvenir à force de présence et de bienveillance à lui arracher des confidences très intimes sur son rapport à ses "fantômes" et lui faire fendre l’armure pour la première fois de sa tumultueuse vie. Mamacita aurait-elle livré toutes ces vérités sans l’interface artéfactuelle de la caméra et donc la certitude d’une part de postérité ? Rien n’est moins sûr. Ce qu’elle livre, elle le livre en conscience et contribue à entretenir son aura de splendeur : le film, dans une révélatrice mise en abyme, s’achève sur elle en train de se contempler visionnant le documentaire.

S’il marque la naissance d’un cinéaste, ce film marque aussi celle d’une structure de distribution grenobloise, Plátano films, issue du festival Ojo Loco. Ces heureuses nouvelles étant trop rares, surtout en province, il aurait été dommage de ne pas le signaler.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 3 décembre 2021 Dans la ville de Memphis, touchée comme de nombreuses métropoles américaines par une violence endémique dans ses quartiers les plus déshérités, la Stax Music (...)
Mardi 19 octobre 2021 Alors comme ça on ne causerait plus périples et destinations exotiques au Grand Bivouac, premier festival de France consacré au voyage ? La question se (...)
Mardi 14 janvier 2020 C’est sur une hausse bien timide de la fréquentation dans les cinémas grenoblois que 2019 s’est achevée : avec 1 865 831 spectateurs, soit +1% par rapport à 2018, on devrait même parler d’une étonnante stabilité quand l’ensemble de l’Hexagone...
Mardi 11 juin 2019 En parallèle de la Coupe du monde de football féminin est organisé partout en France ce festival de cinéma sous-titré « dribbler la différence ». On s'est penchés sur sa déclinaison grenobloise.
Mardi 15 mars 2016 de Ayat Najafi (All./Fr., 1h31) avec Sara Najafi, Parvin Namazi, Sayeh Sodeyfi…
Mardi 23 février 2016 Jusqu’alors peu connu du grand public, le journal alternatif "Fakir" s’offre un splendide coup de pub en divulguant son opération de flibuste victorieuse contre la deuxième fortune française Bernard Arnault. De l’extorsion de fonds ? Non ; de justes...
Mardi 26 janvier 2016 De Jacques Perrin & Jacques Cluzaud (Fr., 1h37) documentaire

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X