"L'Insoumis" : un portrait un peu gauche de Jean-Luc Mélenchon


de Gilles Perret (Fr, 1h35) documentaire

Au soir du premier tour de l’élection présidentielle de 2017, on s’étonnait de ne pas avoir dès 20h de déclaration à chaud ni d’images de Jean-Luc Mélenchon. Cette absence médiatique du bouillonnant candidat, si présent durant la campagne, était-elle consécutive à la stupéfaction, la déprime ou une bouderie de se retrouver classé quatrième à l’issue du scrutin ? Près d’un an plus tard, cet instant d’actualité, devenu fragment d’histoire immédiate, nous parvient grâce à la "caméra embarquée" exclusive d’une production privée (le paradoxe s’avère pour le moins étrange concernant le champion de La France Insoumise) ; celle du documentariste Gilles Perret, alors en train de tourner son portrait.

à lire aussi : Gilles Perret : « Un film sur la Sécu n’est pas forcément chiant »

Las, on devrait parler d’hagiographie tant le film du bon camarade Perret, partageant les idées de Mélenchon, s’emploie à renvoyer du candidat un reflet flatteur, visant à rectifier la caricature de loup-garou ordinairement diffusée par ses adversaires. D’un côté comme de l’autre, il s’agit pourtant de propagande, et aucune n’est donc recevable...

Proche idéologiquement de son sujet, Perret peut difficilement adopter une distance critique comme avait su le faire Depardon avec Giscard dans son fameux 50, 81% (1974), devenu 1974, une partie de campagne, documentaire (pourtant de commande !) où le cinéaste capte le réel et se garde bien de converser à la bonne franquette avec VGE. Le résultat, très nuancé et loin d’être complaisant, avait valu au film une censure de 28 ans.

Perret, qui a jadis su mettre son militantisme au service de causes justes et progressistes (La Sociale), donne l’impression ici de succomber à la pire des courtisaneries rétrogrades avec cette production inutile. Pas vraiment révolutionnaire comme geste cinématographique…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 3 décembre 2021 Dans la ville de Memphis, touchée comme de nombreuses métropoles américaines par une violence endémique dans ses quartiers les plus déshérités, la Stax Music (...)
Mardi 19 octobre 2021 Alors comme ça on ne causerait plus périples et destinations exotiques au Grand Bivouac, premier festival de France consacré au voyage ? La question se (...)
Mardi 11 juin 2019 En parallèle de la Coupe du monde de football féminin est organisé partout en France ce festival de cinéma sous-titré « dribbler la différence ». On s'est penchés sur sa déclinaison grenobloise.
Mardi 8 novembre 2016 Le documentariste Gilles Perret rappelle la paternité du ministre communiste Ambroise Croizat dans la création de l’Assurance maladie, et légitime la préservation de ce système solidaire participant du progrès social. Un film méritant d’être...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X