Vues d'en face, fidèle au poste

Festival / Ouvrant la saison des festivals de cinéma grenoblois, Vues d’en face tient sa 22e édition en 2022, avec une programmation éclectique et quelques pépites à ne surtout pas manquer.

Si la 22e édition du Festival international du film LGBTQIA+ de Grenoble couvre plus de deux semaines, ses projections sont en réalité concentrées sur six jours – d’autres événements festifs et culturels s’intercalant entre les séances. Mais durant ces six jours, il y a de quoi voir : une douzaine de séances (dont deux de courts-métrages), quelques documentaires, des avant-premières et surtout des œuvres récentes – la plus "ancienne" date de 2018 –  traitant de sujets plus près des problématiques du quotidien.

La preuve avec Famille tu me hais de Gaël Morel, évoquant la situation des jeunes adultes rejetés par leurs proches du fait de leur orientation sexuelle, diffusé en partenariat avec Le Refuge 38. Il faut également noter la projection de Au cœur du bois de Claus Drexel – qui n’est jamais aussi bon que dans le documentaire –, édifiant portrait multiple des prostitué(e)s travaillant au Bois de Boulogne, ainsi que la mise en regard des deux premiers films de Lukas Dhont, Girl et Close , le premier (racontant le calvaire d’une ado transgenre pour devenir danseuse étoile) étant plus percutant que le second, présenté en clôture, et narrant une amitié amoureuse entre deux ados tragiquement trahie. S’il est en revanche une œuvre à ne surtout pas manquer, c’est la Queer Palm 2022 pakistanaise signée Saim Sadiq, Joyland : il s’agit là d’un monument de beauté visuelle au service d’une histoire d’amour (d)étonnante entre un homme au foyer et un danseur travesti.

Bougies et feu

2022 marquant le 40e anniversaire de la dépénalisation de l’homosexualité en France, Vues d’en face se devait de prévoir une forme de commémoration ; elle s’effectue en compagnie de Didier Roth-Bettoni, éminent spécialiste de la représentation de l’homosexualité à l’écran, via une conférence jeudi 13 à 20h à La Source (Fontaine) – conférence naturellement enrichie d’extraits de films. On ne saurait conclure sans signaler l’écho (involontaire ?) offert au festival par le ciné-club du Belvédère à Uriage qui place à l’affiche de sa séance du mardi 18 Portrait de la jeune fille en feu (2019) de Céline Sciamma. Racontant l’irrésistible attirance réciproque d’une peintre pour son modèle, il avait lui aussi conquis la Queer Palm à Cannes.

Vues d'en face du 6 au 22 octobre dans différents lieux de Grenoble et l'agglo, programme détaillé sur www.vuesdenface.com

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 14 décembre 2022 La romance entre un homme au foyer marié et une danseuse de cabaret, contrariée par le contexte culturel pakistanais et sublimée par la réalisation virtuose de Saim Sadiq. Queer Palm et Prix du Jury Un certain regard largement mérités pour ce...
Mardi 8 septembre 2020 Festival / Sorti des radars au printemps, Vues d'en face est de retour dans quelques jours. Heureuse nouvelle !
Mardi 12 décembre 2017 Vues d'en face, le festival du film gay et lesbien de Grenoble, propose mardi 19 décembre, dans le cadre de ses séances mensuelles au Club, l'avant-première d'un documentaire sur la communauté transexuelle cubaine.
Lundi 3 avril 2017 Zoom sur la nouvelle édition (un brin réduite par rapport aux précédentes) du festival international du film gay et lesbien de Grenoble prévue principalement au cinéma Le Club. Une manifestation on ne peut plus nécessaire.
Mardi 8 avril 2014 Alors que s’ouvre cette semaine la quatorzième édition du festival international du film gay et lesbien de Grenoble, zoom sur quelques pans de la programmation à découvrir au cinéma le Club. 

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X