Distingués

Édito / L'édito du PB 1202 du 30 novembre 2022.

C’est émouvant, les remises de médailles ; un rien désuet, délicieusement protocolaire. Elles mettent en lumière des personnalités qui travaillent dans l’ombre et la discrétion. On s’invite dans la vie personnelle d’inconnus tout surpris d’être soudain honorés. On est témoin de leur vive émotion. C’est une reconnaissance, une fierté, et l’occasion d’une photo-bilan de sa vie, en public qui plus est.

Deux Grenoblois viennent d’être élevés au rang de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite : Isabelle Westeel, directrice de la bibliothèque municipale, et Pascal Decorps, responsable des publics au Muséum. On apprend que la première, pupille de la Nation, a passé son enfance dans une maison pleine de livres, dans les Flandres. Elle cite Jacques Brel, insiste sur le « pouvoir émancipateur » des bibliothèques. On note le beau remerciement d’Isabelle Westeel à son époux, « quelqu’un qui me laisse divinement libre, et de ce fait m’oblige à être qui je suis ».

On découvre le caractère bien trempé et le cœur visiblement d’or de Pascal Decorps, Grenoblois pur jus, qui travaille entre les murs du Muséum depuis 1988. « Certains y voient un manque d’ambition, j’y vois une marque de persévérance et d’obstination. » Engagé syndical et associatif, il a dit « non » à Haroun Tazieff qui lui proposait de l’accompagner sur l’Etna, en 89. Regret.

Certains diront que les distinctions républicaines sont distribuées à tout va, à renfort de copinages et de stratégies politiques. Ça existe, c’est certain, mais on retiendra ces anonymes, chez qui le sens du service public n’est pas un concept vain.  

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 18 mars 2022 « S’il vous plaît, parlez de nous. » C’est par ces mots que le Ballet de Saint-Pétersbourg, conclut son mail. En tournée en France jusqu’en avril, (...)
Mardi 1 mars 2022 L'édito du n°1186 du 2 mars 2022.
Mardi 15 février 2022 L'édito du n°1185 du 16 février 2022.
Lundi 31 janvier 2022 Pour être francs, on n’est pas spécialement fans de l’œuvre. Le dessin de Goin graffé (il y a des mois) sur un (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter