Beginners

ECRANS | De Mike Mills (ÉU, 1h44) avec Ewan MacGregor, Christopher Plummer, Mélanie Laurent…

François Cau | Vendredi 10 juin 2011

Pour son premier film, Mike Mills tente de contourner la relative banalité de son argument (les hésitations d'Oliver, presque quadragénaire endeuillé et amoureux) par deux moyens. Le premier est peu concluant : il s'agit de multiplier les gimmicks (les photos racontant les années, le chien qui parle en sous-titres, les dessins sur «l'histoire de la tristesse») et de déconstruire temporellement l'histoire. Mills s'enfonce alors dans le cliché que les Américains se font du cinéma européen (le casting franco-anglais en est une autre preuve) : un mélange sophistiqué entre légèreté de ton et gravité des sujets abordés. En revanche, le film est assez beau quand il laisse ses acteurs prendre le contrôle. Une spontanéité très «nouvelle vague» irrigue les scènes entre Oliver et son père, et plus encore celles avec Anna, partiellement improvisées. MacGregor, Plummer et même Mélanie Laurent (si !) sont tous trois excellents, et contribuent grandement au petit charme de Beginners. Christophe Chabert

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter