Et Le Grand son partit à la conquête du « public jeune »

Festival | 3000 participants par soir, 330 bénévoles et, surtout, 30 ans d’existence : on croit deviner le chiffre porte-bonheur du festival Le Grand son – anciennement Les Rencontres Brel. Cette année encore il convie tous les styles musicaux (Vianney, Trust, Hugues Aufray, Debout sur le zinc, La Maison Tellier...) à Saint-Pierre-de-Chartreuse, sur une semaine (du 18 au 22 juillet). Pour rester dans le thème, nous avons posé trois questions à Jean-Pierre Godefroy, président de l’Éphémère, l’association qui organise le festival.

Nicolas Joly | Mardi 27 juin 2017

Pourquoi avoir abandonné le nom de Rencontres Brel pour celui du Grand son ?

Jean-Pierre Godefroy : La principale raison est que la famille Brel nous avait donné jusqu'aux 30 ans du festival pour nous appeler Rencontres Brel. Nous avons donc mis en place un groupe de réflexion l'année dernière pour trouver ce nouveau nom [une référence au Grand Som, sommet du massif de la Chartreuse – NDLR], en accord avec le public jeune que nous souhaitons toucher.

D'autant plus que le public plus âgé, qui venait écouter du Brel, n'était pas forcément satisfait de notre programmation éclectique. Aujourd'hui, nous essayons de satisfaire tant les personnes qui souhaitent écouter de la chanson française comme Vianney, que celles qui souhaitent écouter du rock avec Trust.

Les festivals, ce n'est pas ce qui manque dans la région. En quoi Le Grand son se démarque-t-il ?

Malgré notre importance dans la sphère des festivals de l'Isère, nous ne sommes pas un gros festival. Notre jauge maximum étant de 3000 personnes par jour, nous avons une dimension bien plus intimiste. Le slogan que je donne souvent c'est "Allez à d'autres festivals et vous verrez les artistes sur un écran, venez chez nous et vous les verrez sur scène" !

De plus, nous sommes vraiment dans un cadre magique, perdu au milieu des montagnes, par rapport aux espaces dégagés d'autres festivals qui ont moins de cachet.

Le festival s'inscrit dans une démarche "écofestival". Comment cela se traduit-il concrètement ?

Au niveau de la restauration, tout d'abord, cela implique de travailler en circuit court avec les agriculteurs de Chartreuse. Ensuite, nous n'utilisons plus que de la vaisselle réutilisable, notamment les gobelets consignés qui sont maintenant en vogue dans presque tous les festivals. Nous avons également mis en place des toilettes sèches et nous encourageons le covoiturage en récompensant les voitures pleines qui viennent au festival.

Festival le Grand son
À Saint-Pierre-de-Chartreuse, du 18 au 22 juillet

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Le Grand Son : « Annuler le festival a été une décision douloureuse à prendre mais c’était sûrement la plus sage »

ACTUS | Le Grand Son tire sa révérence. Le festival, qui se tenait chaque été depuis 1988 dans la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, n’aura pas lieu du 18 au 21 juillet comme prévu. En cause : les difficultés financières de l’Éphémère, l’association porteuse de l’événement qui a tenu une assemblée générale extraordinaire samedi 22 juin. On l’a contactée, ainsi que la société grenobloise le Périscope qui coorganisait la manifestation.

Nathalie Gresset | Lundi 24 juin 2019

Le Grand Son : « Annuler le festival a été une décision douloureuse à prendre mais c’était sûrement la plus sage »

À quelques semaines du festival, la décision est tombée et en a surpris plus d’un. La 32e édition du festival Le Grand Son (Les Rencontres Brel jusqu’en 2017) n’aura pas lieu du 18 au 21 juillet à Saint-Pierre-de-Chartreuse. Pourtant, avec des artistes comme Deluxe, Cats on Trees, Jérémy Frérot, Trois Cafés Gourmands ou encore Oldelaf, le casting 2019 avait de quoi attirer un public large. Tout s’est plutôt joué en coulisse. Car depuis plusieurs mois, l’association l’Éphémère, créatrice et porteuse de l’événement, est confrontée à des difficultés financières. « En novembre, nous nous sommes engagés dans une procédure de redressement judiciaire pour essayer de sauver l’association et le festival » explique Jean-Pierre Godefroy, président de la structure. « Après six mois d’observation, nous avons eu une nouvelle audience avec la juge et le procureur de la République, qui ont constaté que notre dette était conséquente : elle s’élevait à plus de 260 000 euros. » Liquidation judiciaire de l’Éphémère Ne pouvan

Continuer à lire

Qui es-tu le Périscope ?

ACTUS | Zoom sur la société grenobloise qui organise cette première édition du festival Musée électronique.

Nathalie Gresset | Jeudi 13 juin 2019

Qui es-tu le Périscope ?

Avec l’entrée en piste de la première édition du festival Musée électronique, voilà un bon prétexte pour s’intéresser de plus près à la structure derrière la programmation de l’événement : le Périscope. Fondée en 2001 par Sylvain Nguyen et Alexandre Aujolas et aujourd’hui implantée sur le cours Berriat, la société grenobloise d’une dizaine de salariés a deux missions principales : la production de tournées d’artistes grand public et indépendants, et, depuis trois ans, l’organisation de festivals dans la région. « On ne fait pas seulement du booking. Les artistes nous confient leur activité concert du début à la fin. On les aide à développer leur spectacle, à recruter les équipes techniques et à trouver des lieux de diffusion. On construit une relation de proximité avec eux en essayant de comprendre leur essence afin de la reproduire sur scène » explique Sylvain Nguyen. Cette structure dotée « d’un fort es

Continuer à lire

Deluxe, Trois Cafés Gourmands, Cats on Trees et d'autres seront cet été au festival Le Grand Son

Festival | Le groupe Deluxe (photo), qui remplit les salles avec ses cuivres, claviers, percus et cordes on ne peut plus groovy ; les très chanson Trois Cafés (...)

La rédaction | Mardi 19 février 2019

Deluxe, Trois Cafés Gourmands, Cats on Trees et d'autres seront cet été au festival Le Grand Son

Le groupe Deluxe (photo), qui remplit les salles avec ses cuivres, claviers, percus et cordes on ne peut plus groovy ; les très chanson Trois Cafés Gourmands, dont le morceau À nos souvenirs a connu un succès dingue ; l'ex du duo Fréro Delavega Jérémy Frérot ; les sympathiquement pop-rock Cats on Trees ; le chanteur Oldelaf et sa fameuse Tristitude ; l'Argentine ultra dansante La Yegros ; la révélation Leïla Huissoud ; le groupe très rock No One Is Innocent… « Du jeudi 18 au dimanche 21 juillet, venez vivre l'expérience unique de l'écofestival qui remue les montagnes dans un cadre exceptionnel au sein du Parc naturel régional de Chartreuse » a écrit l'équipe du festival Le Grand Son (Saint-Pierre-de-Chartreuse) en annonçant une partie de la prog de sa tre

Continuer à lire

Grands enfants au Grand Son

Festival | Qu'ils soient rock, pop ou chanson, revivalistes ou novateurs, tous sont à plus ou moins grande échelle des paris sur l'avenir de la musique hexagonale. Tour d'horizon des jeunes espoirs intéressants présentés cette année par le festival Le Grand Son, prévu du jeudi 19 au dimanche 22 juillet à Saint-Pierre-de-Chartreuse.

Stéphane Duchêne | Mardi 19 juin 2018

Grands enfants au Grand Son

Dans une programmation qui se veut éclectique (Naaman, Hyphen Hyphen, Nabil Baly, Pleymo) et riche en têtes d'affiche pas follement enthousiasmantes (Gauvain Sers, Grand Corps Malade, Les Fatal Picards), Le Grand Son sera aussi l'occasion cette année de constater que non, le rock et la pop française d'avenir ne sont pas morts noyés sous Eddy de Pretto et consorts. La preuve peut-être avec une De Pretto au féminin justement. Car à qui d'autre est-ce qu'on pourrait bien comparer Suzane : sans doute à un mélange de la Christine and the Queens séminale, de Buridane et de Stromae, chanson française vivace sur fond d'électro-pop et même de dance. « Conteuse d'histoires vraies sur fond d'électro », voici comment on nous présente sa raison sociale. C'est bien vu. Dans un genre différent, on trouve un autre grand espoir, et même peut-être plus : la lumineuse Pomme. Avec son timbre folk libre comme l'air mais jamais ramenard, la jeune femme navigue comme qui rigole entre ballade boisée et petites envolées pop. À l'image de ce Pauline au refrain rongeur, comme une réponse française au Jolene

Continuer à lire

Le Grand Son dévoile sa programmation 2018

Festival | Le festival de Saint-Pierre-de-Chartreuse, ex-Rencontres Brel, vient de lâcher les seize noms que l’on pourra découvrir sous chapiteau entre le jeudi 19 et le dimanche 22 juillet.

Aurélien Martinez | Jeudi 29 mars 2018

Le Grand Son dévoile sa programmation 2018

Le Grand Son, on le rappelle pour celles et ceux qui n’auraient pas suivi, c’est la nouvelle appellation du festival Les Rencontres Brel, effectif depuis l’an passé. Un changement de nom lié à des questions pratiques (la famille Brel le détenait) qui n’a pourtant pas fondamentalement modifié l’esprit très ouvert et éclectique du festival d’été de Saint-Pierre-de-Chartreuse. Comme le prouvera la 31e édition prévue entre le jeudi 19 et le dimanche 22 juillet et dont la programmation on ne peut plus variée vient d’être dévoilée. Soit, pendant quatre soirs (et non plus cinq comme précédemment), quatre artistes à découvrir sous chapiteau, avec une alternance de genre. Le jeudi et premier jour sera ainsi plus chanson, avec la tête d’affiche Grand Corps Malade (photo), la future tête d’affiche Gauvain Sers (sorte de Renaud des années 2010) et les deux nouveaux Caruso et Pomme

Continuer à lire

Festival : les premiers noms du Grand son sont tombés

ACTUS | Pour ses 30 bougies, Le Grand Son s’offre des têtes d’affiche plutôt backables. Mais après tout, avec 30 ans d’existence et un nouveau nom (anciennement les Rencontres Brel), le rendez-vous musical de Saint-Pierre-de-Chartreuse qui se tient fin juillet peut bien se le permettre.

Charline Corubolo | Jeudi 9 février 2017

Festival : les premiers noms du Grand son sont tombés

On retrouve ainsi sur scène le très pop Vianney, avec ses ballades à la guimauve. Pour le versant fiévreux, c’est le groupe français Trust qui est convié à envoyer son hard rock teinté de métal. Un Air deux familles nous promet une bonne tambouille festive, tandis que le chanteur marseillais Jehro balancera ses accords sensibles. Dernier nom sur la liste pour le moment : Maison Tellier, qui revient sur les sentiers de la folk. La billetterie est déjà ouverte, à vos cliques : www.legrandson.fr.

Continuer à lire

Festival : Les Rencontres Brel deviennent Le Grand Son

ACTUS | Chaque été à Saint-Pierre-de-Chartreuse, et ce depuis 1988, a lieu le festival Les Rencontres Brel. Un événement musical qui va continuer l’an prochain, mais sous un nouveau nom comme l’ont annoncé les organisateurs lors de l'édition qui vient de s'achever. D'accord, mais pourquoi ?

Aurélien Martinez | Lundi 25 juillet 2016

Festival : Les Rencontres Brel deviennent Le Grand Son

En 2017, les Rencontres Brel en seront à leur trentième édition, ce qui n’est pas rien. Une date clé qui sera aussi celle du changement de nom. « Plusieurs facteurs expliquent et motivent ce changement, au premier rang desquels l’évolution de la ligne artistique du festival. L’œuvre et l’héritage de Jacques Brel y apparaissent toujours en filigrane, de même que la dimension chanson, mais l’équipe du festival a souhaité depuis quelques années faire évoluer sa grille de programmation en l’ouvrant aux musiques actuelles et aux musiques du monde. » Voilà le pourquoi du comment selon l’organisation : elle a communiqué sur cette modification pendant la 29e édition du festival qui s’est tenue du mardi 19 au dimanche 24 juillet et a rassemblé 14 000 spectateurs selon le communiqué de presse. Un communiqué qui continue ainsi : « Le nom de Brel n’est plus un marqueur majeur dans la construction et la promotion de l’événement. Si pour la jeune génération l'évocation de Brel ne s'impose pas, pour les plus anciens spectateurs du festival l’artiste et sa création n'apparaissent plus comme d

Continuer à lire

Rencontres Brel : « Ne pas courir après les têtes d’affiche »

MUSIQUES | Pour leur 39e édition prévue du mardi 19 au dimanche 24 juillet, les Rencontres Brel de Saint-Pierre-de-Chartreuse donnent une nouvelle couleur à leur programmation. Et réservent quelques surprises musicales. Alexis Petit, directeur du festival, nous en livre certaines.

Charline Corubolo | Mardi 5 juillet 2016

Rencontres Brel : « Ne pas courir après les têtes d’affiche »

Comment vous positionnez-vous dans le paysage des festivals isérois ? Alexis Petit : On essaie d’être en complémentarité avec les autres. On discute pas mal entre nous, il y a une assez bonne entente. Cette année, on a réussi à s’entendre avec le Cabaret frappé sur nos dates, c’est très important comme on se partage les publics. Avec des dates décalées, c’est mieux pour nos fréquentations respectives et pour le public. Comment élaborez-vous la programmation du festival ? C’est un travail d’équipe dans lequel il faut prendre en compte la tournée des artistes, les budgets et nos goûts artistiques. La particularité de cette année, c’est qu’on fait venir des artistes qui ne sont pas passés dans la région depuis longtemps, par exemple Alborosie. On souhaite aussi présenter plus de groupes locaux émergents et ne pas courir après les têtes d’affiche. C’est une volonté politique. L’autre particularité, c’est qu’il y a trois soirées av

Continuer à lire

Les Rencontres Brel ont dévoilé leur programmation

MUSIQUES | Rendez-vous du mardi 19 au dimanche 24 juillet 2016, à Saint-Pierre de Chartreuse.

Aurélien Martinez | Mercredi 13 avril 2016

Les Rencontres Brel ont dévoilé leur programmation

Bonne nouvelle : cette année, le festival ne subira pas la concurrence du Cabaret frappé, qui lui a été avancé d’une semaine. Le public grenoblois pourra donc prendre la Chartreuse pendant six jours pour aller écouter les trois filles de la sensation internet L.E.J (mais si, écoutez leur tube Summer 2015), les revenants de La Rue Ketanou, les bruyants Tambours du Bronx, le très world-jazz Manu Dibango, le très salsa Yuri Buenaventura, les fameux Chico & The Gypsies ou encore le touchant Dick Annegarn. La billetterie est ouverte : rendez-vous sur le site des Rencontres. La prog complète est bien sûr dispo.

Continuer à lire

L'été des festivals autour de Grenoble

ACTUS | Certes, on a sorti fin juin notre supplément consacré au festivals en Rhône-Alpes, mais ce n’est pas une raison pour ne pas reparler de ceux prévus autour de Grenoble en juillet et août ; qu’ils soient branchés musique, spectacle vivant ou les deux ! Aurélien Martinez

Aurélien Martinez | Mardi 7 juillet 2015

L'été des festivals autour de Grenoble

10 – 12 juillet Le Vercors Music Festival Pour la première édition de ce nouveau festival prévu à Autrans, les organisateurs (et notamment le programmateur Jean-Philippe Bruttmann, compositeur et guitariste de son état) se sont offert quelques têtes d’affiche, sans doute pour marquer les esprits. Les excellents Moriarty, groupe au folk tendrement barré et bricolé, et la pimpante Yael Naim seront de la partie. Tout comme l’Américaine Ilene Barnes, à la voix impressionnante, et le guitariste américain de jazz fusion Al Di Meola. « Toutes les esthétiques musicales seront présentes autour des deux scènes du festival, mais auront toutes pour point commun de placer la guitare au centre des attentions. » Ça se tient. 15 – 19 juillet Merci, Bonsoir ! Encore un nouveau festival ! Dans le cadre de la première édition de l’événement spectacle vivant (versant arts de rue) et musique Merci, Bonsoir ! organisé à Grenoble (à la Bifurk et au parc Flaubert) par l’association

Continuer à lire

Du côté des festivals

MUSIQUES | Les gros festivals musicaux de la région ont dévoilé leur prog, parfois au compte-gouttes pour faire le max de bruit possible. On fait le point afin d’y voir plus clair et cocher les bons jours sur le calendrier.

Aurélien Martinez | Jeudi 22 mai 2014

Du côté des festivals

Le Cabaret frappé Du 21 au 26 juillet, à Grenoble Frànçois and The Atlas Mountains, l’un des meilleurs groupes de pop made in France, mais aussi le vétéran Tricky (ancien membre fondateur, et démissionnaire, de Massive Attack), le masqué Cascadeur, le Français Fakear et son électro, ou encore le mariage attendu entre Moriarty et Christine Salem : une poignée de noms nous donne bien envie. À noter que les dates de chaque concert seront précisées plus tard.   Les Rencontres Brel

Continuer à lire