Retour à Ithaque

Retour à Ithaque
De Laurent Cantet (Fr, 1h35) avec Isabel Santos, Jorge Perugorria...

Avec ce huis clos à ciel ouvert sur une terrasse à Cuba, Laurent Cantet raconte l’histoire d’un pays à travers cinq personnages contraints de faire le bilan de leur existence. Subtil, fort bien écrit et remarquablement interprété, le film manque juste de fantaisie pour aérer son dispositif. Christophe Chabert

C’est une terrasse ouverte aux quatre vents, dont l’horizon est une mer qui s’étend à l’infini et, en contrebas, une route sur laquelle se déploie un flux de circulation dense et continu. Comme s’il était coincé entre un passé ancestral et mythologique et la triste réalité du quotidien, ce petit théâtre va réunir cinq personnages en quête de hauteur. Pourtant, tout démarre sur des considérations on ne peut plus triviales : Amadeo revient à Cuba après seize ans d’exil et ses anciens camarades le saluent par des plaisanteries amicales, comme si ces retrouvailles étaient surtout l’occasion de trinquer ensemble et de se remémorer les bons moments du passé.

Cette spontanéité des comédiens, excellents et très bien dirigés, c’est la marque Laurent Cantet depuis qu’il a choisi, avec son palmé Entre les murs, de faire des portraits de groupe où la parole et ses nœuds constituent sa matière dramatique. Cinéaste nomade — après Foxfire, tourné en anglais au Canada, il pose sa caméra à La Havane pour un film entièrement en espagnol — il est aussi un cinéaste politique. On se doute que ces conversations prendront un tour plus grave alors que la nuit tombe et que les langues se délient.

Retour du refoulé

Car chaque personnage charrie avec lui la désillusion de ceux qui ont cru en une utopie — le socialisme — et l’ont vue s’effondrer, certains choisissant le silence, d’autres l’acceptation, d’autres le départ. Partir quand il n’y a plus d’espoir, est-ce un acte de survie ou une preuve de lâcheté ? Dans le cas d’Amadeo, les choses sont indécidables : il a laissé derrière lui la femme qu’il aimait, mais il a choisi la vie et la liberté, là où ses amis ont voulu rester et se retrouvent aujourd’hui dans une impasse existentielle. Chacun va donc livrer ses secrets, ses douleurs, ses regrets et son ressentiment, mais cet abcès qui se crève ne produit pas vraiment de consolation, plutôt un sentiment de désastre intime.

La force du film, indéniable, ne tient pourtant pas entièrement sur la longueur, Cantet étant rattrapé par son goût du réalisme. Là où un Alain Resnais aurait assumé la théâtralité de son dispositif pour pouvoir y faire entrer de la poésie et de la fantaisie cinématographiques, Cantet se contente d’enregistrer modestement, à la bonne distance, l’incarnation d’un texte remarquable, ne trouvant qu'au dernier plan une grâce dans la mise en scène qui manquait jusqu’ici.

Retour à Ithaque
De Laurent Cantet (Fr, 1h35) avec Isabel Santos, Jorge Perugoria…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 4 janvier 2022 Sauf impondérables ou nouveau variant — touchons du bois — les sorties devraient reprendre une cadence "à peu près" normale dans les salles. Petit tour d’horizon de ce qui nous attend dans les premiers mois de 2022…
Mardi 26 septembre 2017 Comment canaliser l’ennui d’une bande d’adolescents désœuvrés pendant les vacances ? En les mettant au travail autour d’un projet littéraire avec une (...)
Jeudi 20 décembre 2012 Le nouveau film de Laurent Cantet est à la fois un contrepied et un prolongement de sa Palme d’or «Entre les murs», où il montre comment, dans les années 50 aux États-Unis, un «gang de filles» se transforme en utopie collective....
Jeudi 11 septembre 2008 Laurent Cantet et François Bégaudeau mettent en scène, dans un troublant faux-semblant entre réel et fiction, une classe de quatrième où le langage, les codes et les rapports de force fondent une dramaturgie efficace, pour un film distrayant et bien...
Jeudi 11 septembre 2008 Entretien / Auréolés d’une Palme d’or surprise avec «Entre les murs», Laurent Cantet (réalisateur) et François Bégaudeau (acteur et auteur du livre original) s’apprêtent à passer le grand oral du public avec un film aussi rusé...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X