Révolution égyptienne pour Orange Blossom

Orange blossom

Transbordeur

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Cet improbable croisement entre musiques électroniques, rock limite gothique et profondes influences venues de l’Orient aura finalement franchi les années et les obstacles (des changements de voix, au sens propre, en cours de route) avec une inouïe fraîcheur lui faisant quitter l’underground des années 90 pour s’imposer depuis son dernier album paru à la rentrée 2014, Under the Shade of Violets, en une valeur sûre de la sono mondiale, l’une des plus passionnantes du moment dans notre pays, quand un Transglobal Underground a disparu des radars ou un Meï Teï Shô malheureusement explosé en vol.

Orange Blossom est issu de cette époque bénie, celle du début des années 90, où tous les mélanges semblaient possibles. Alors trio mené par Jay C le chanteur, PJ le violoniste et Carlos Robles Arenas le percussionniste mexicain, le groupe s’est consolidé autour des deux derniers, conviant au fil des rencontres et des humeurs de nouveaux comparses éphémères, jusqu’à la rencontre avec Hend Ahmed pour ce dernier opus : venue d’Égypte où le groupe avait déjà des liens suite à une tournée avec Ganoub, la chanteuse amène une profondeur de champs/chant bienvenue.

Interprétant au Caire le répertoire folklorique au sein de El Nil, groupe fondé par le ministère de la Culture égyptien, elle s’échappe au sens propre (en posant des congés, tout de même) comme au figuré avec le combo nantais qu’elle magnifie de sa présence, embrassant de son charisme, sa voix et ses (propres) textes une place centrale trop longtemps laissée vacante : sans aucun doute la meilleure période d’Orange Blossom, ce groupe qui sait si bien réconcilier Minimal Compact et Oum Kalthoum. SB

Orange Blossom
Au Club Transbo mardi 9 février

à lire aussi

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 25 avril 2022 Toujours curieux et singulier, le festival Superspectives accueille cette année quelques grands noms de la musique contemporaine et expérimentale : Gavin Bryars, Alvin Curran, Charlemagne Palestine…
Mardi 26 avril 2022 Il est libre, Iggy Pop. Bon, y en a quand même pas qui disent qu'ils l'ont vu voler, mais continuer de se trémousser torse-poils devant (...)
Mardi 29 mars 2022 Alors qu'il remonte sur scène pour présenter son dernier objet d'artisanat, La Vraie vie de Buck John, Jean-Louis Murat est l'objet d'une belle rétrospective menée par l'agence musicale lyonnaise Stardust et une vingtaine d'artistes aurhalpins.
Mardi 29 mars 2022 Un peu plus de deux ans après la tournée de Reward, la Galloise Cate le Bon est de retour sur une scène lyonnaise. Avec Pompeii, un album tout en minimalisme pop, composé et enregistré durant le grand confinement, et qui plonge dans la torpeur tout...
Mardi 1 mars 2022 Événement du côté du Ninkasi avec la venue du commandant en chef de feu Sonic Youth, qui depuis la séparation du groupe phare de l'indie rock américain multiplie les saillies solo comme pour mieux combler et dérouter ses fans éplorés.
Mardi 1 mars 2022 2021 aura été l'année de l'avènement pour Tedax Max. Douze mois pour sortir trois albums et se hisser au premier plan de la scène rap locale. Avant son passage du côté de Vénissieux à Bizarre!, le vendredi 18 mars, on a échangé...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X