Dix spectacles de danse à voir cette saison

Danse contemporaine / Comme souvent, la saison danse sera très riche à Lyon, notamment dans trois de ses lieux phares : la Maison de la danse, les Subs et l’Opéra. Nous vous conseillons ici dix spectacles mais nous aurions pu en citer encore beaucoup d’autres !

Rachid Ouramdane

Après sa pièce acrobatique Möbius (2019), le chorégraphe Rachid Ouramdane (directeur du Théâtre national de Chaillot) poursuit sa quête de l’extrême avec plusieurs circassiens, une grimpeuse et un "highlineur" (funambule). Soit dix interprètes au total. Cette "communauté aérienne" défiera à nouveau, dans Corps extrêmes, les lois de la gravité, sur fond d’interrogations philosophiques : l’affrontement avec le vide et le danger, l'attention à l'autre, ou au contraire se retrouver face à soi-même… Le tout dans un décor de murs d’escalade en fond de scène, et de nombreuses projections vidéo d’impressionnants paysages vertigineux.

Corps extrêmes
Maison de la Danse, du 5 au 8 octobre

 

 Jan Martens

Né en 1984 en Belgique, le chorégraphe Jan Martens est l’une des figures montantes de la danse flamande qui en compte tant ! Son œuvre débute en 2010 et est marquée par une démarche originale : non pas imprimer aux corps une gestuelle et un univers imaginaire, mais partir de la vie quotidienne, du réel des gestes et des mouvements. En 2021, au Festival d’Avignon, il enthousiasme le public avec Any Attempt Will End in Crushed Bodies and Shattered Bones (soit littéralement la menace proférée par XI Jinping aux manifestants hongkongais : « toute tentative se soldera par des corps broyés et des os brisés »), directement inspiré par les manifestations pour la défense du climat, les Black Lives Matter et le mouvement des Gilets jaunes.

Any Attempt Will End in Crushed Bodies and Shattered Bones

Maison de la Danse, les 11 et 12 octobre

 

Maguy Marin

La nouvelle pièce de Maguy Marin, Y aller voir de plus près, a pour point de départ les écrits (touffus) de Thucydide sur la Guerre du Péloponnèse ! Soit un grand retour en arrière pour mieux éclairer le présent, en passant par d’autres conflits (Guerre d’Espagne, de Yougoslavie…). Quatre interprètes y évoluent (chantant, disant des textes…) au milieu d’un véritable capharnaüm d’objets, d’écritoires, d’images (fixes ou en mouvement). Créé au Festival d'Avignon l'an dernier, c'est avec enthousiasme que l'on verra enfin à Lyon ce nouvel opus de la chorégraphe dont l’oeil précis et critique sait passer les maux d’aujourd’hui au crible de ses spectacles percutants.

Y aller voir de plus près

À Ramdam, un centre d’art (avec la Maison de la Danse), du 25 au 29 octobre

 

Mette Edvardsen

Pendant quatre jours, avec l’événement « Si loin si proche », les Subs invitent un lieu de création étranger qui leur est proche artistiquement : le Black Box Teater d’Oslo (Norvège). Il y aura beaucoup de danse pour cette édition, dont une curieuse performance, un « tête à tête » entre la chorégraphe Mette Edvardsen et un spectateur. Performance librement inspiré de Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, dystopie d'une société où les livres sont interdits et dont les dissidents les apprennent par coeur pour les arracher à l'oubli. Les auteurs proposés par l'artiste iront de Maurice Blanchot à Milan Kundera en passant par Saint-Exupéry, Barnard-Marie Koltès, Camara Laye. Depuis ses premières créations en 2002, Mette Edvardsen importe sur scène des médiums tels que la vidéo, le livre et l'écriture.

Le Temps s’est endormi dans le soleil de l’après-midi (dans le cadre de « Si loin si proche » aux Subsistances du 11 au 15 octobre)

Aux Subs les 12 et 13 octobre 

À la Bibliothèque Municipale de Lyon les 13 et 14 octobre

 

Anne Teresa de Keersmaeker

La chorégraphe belge Anne Teresa de Keersmaeker (née en 1960), l'une des figures les plus importantes de la danse contemporaine, poursuit son exploration, précise et virtuose, des relations entre la danse et la musique. Sa dernière création, Mystery Sonatas/for Rosa, s’empare des quinze Sonates du Mystère du compositeur baroque autrichien Heinrich Ignaz Franz von Biber, composées vers 1676. Celles-ci retracent les mystères sacrés des vies de Marie et du Christ, et ont pour caractéristique de "pousser" le violon à des hauteurs inhabituelles. En plus de la musique, la géométrie est l'un des grands dadas de la chorégraphe, et cette pièce explorera le motif et la symbolique de la rose. Six interprètes plongeront dans cette musique complexe pour un spectacle très attendu.

Mystery Sonatas/for Rosa

Maison de la Danse, les 8 et 9 novembre

Iona Kewney

Iona Kewney a été formée aux Beaux-Arts en Ecosse, à la danse aux Pays-Bas et au cirque en Suède ! Ses solos et ses performances débutés en 1998, en résonance avec sa triple formation, sont des objets artistiquement hybrides, et qui se démarquent par leur énergie, leur puissance et leurs prises de risque (Iona Kewney a dansé aussi pour le chorégraphe fou furieux Wim Vandeykebus, et avec Alain Platel qui ne l'est guère moins !). Les Subs l’invitent pour présenter une création en collaboration avec le musicien Joseph Quimbey. En plus de la musique et de la danse, les arts visuels seront aussi présents dans cette quête des formes extrêmes du corps et du vivant.

Knights of the invisible

Aux Subs, du 10 au 12 novembre

 

Lucinda Child

Créée en 1979, la pièce de la chorégraphe américaine Lucinda Childs (née en 1940) est une œuvre clef de la danse contemporaine. Sur une musique de Philip Glass, huit danseurs y interprètent cinq séquences répétitives, redoublées par des projections des mêmes mouvements en fond de scène. Un mouvement perpétuel qui s’enrichit de variations aussi infimes qu’importantes. Il s'agit ici d'une tentative singulière d'arracher la danse à toute forme de narrativité, de théâtralité et d'artifice, pour en extraire ce qui lui est propre. Quitte parfois à désarçonner le public ! La pièce est entrée au répertoire du Ballet de l’opéra en 2016. Elle est reprise avec en bonus, un solo créé pour l’occasion pour une danseuse du Ballet par Lucinda Childs, Danser encore.

Dance + Danser encore par le Ballet de l’Opéra de Lyon

Au Toboggan, du 2 au 4 février 2023

 

Hélène Iratchet

Danseuse pour Gisèle Vienne et Christian Rizzo, la chorégraphe Hélène Iratchet est une passionnée de sciences humaines et des mutations de notre société contemporaine… Et ce, toujours avec beaucoup d’humour ! Athlète de formation, elle crée ses propres pièces depuis 2004 et multiplie des objets scéniques hybrides. Sa prochaine création, Les Délivrés, fera s’entrechoquer le monde de la danse contemporaine avec celui des livreurs à domicile, par trois interprètes. Une mère et sa fille qui répètent une danse inspirée de William Forsythe y sont soudain dérangées par l'arrivée inopinée d'un livreur. Extravagance, grotesque et énergie seront au rendez-vous.

Les Délivrés

Aux Subs, du 21 au 24 février, dans le cadre du Festival Sens dessus dessous. Et présentation d’une étape de création aux Subs vendredi 30 septembre

 

Boris Charmatz

Cela fait bien (trop) longtemps que l’on n’a pas vu Boris Charmatz à Lyon ! L’enfant terrible de la scène contemporaine française a multiplié les pièces intimes ou chorales les plus singulières, jouant de défis formels et physiques, ou de dispositifs contraints. Il présentera à Lyon un solo créé en 2021, Somnole. Le chorégraphe-danseur s’y met dans un état de somnolence, avec un corps traversé de rêveries et de mouvements involontaires. Le tout sur une « partition » de sifflements de mélodies (de Bach à Vivaldi, de My way aux Feuilles mortes). Les gestes de Charmatz sont directement reliés aux sifflements, et au type de respiration qu'ils impliquent. L'onirisme, le souffle, la somnolence : autant de voies pour inventer de nouveaux mouvements.

Somnole

À la Maison de la Danse, le 6 avril

 

Yuval Pick

Destinée au jeune public (mais pas seulement), la dernière pièce de Yuval Pick, FutureNow a pour point de départ quatre récits d’enfance de ses quatre interprètes. Le chorégraphe a adressé, au départ, quelques questions simples et concrètes à ses interprètes : « Comment j’étais créatif enfant ? Quand me suis-je senti différent, dans ma jeunesse ? »… Des moments fondateurs dont les narrations au micro vont vite évoluer en bandes sonores (textes et musiques) et en mouvements, et s’entremêler les uns aux autres. Une nouvelle tentative du chorégraphe, sur un mode plus léger, d’interroger le rapport à soi et le rapport au aux autres, les racines de la subjectivité et de la créativité.

FutureNow

À la Maison de la Danse, du 25 au 28 avril

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mardi 4 janvier 2022 L’année 2022 sera l’occasion de réviser ses classiques de la danse contemporaine : Maguy Marin, Jiří Kylián, Ohad Naharin, Pina Bausch… Et entre deux révisions, de découvrir aussi nombre de jeunes talents internationaux.
Jeudi 16 décembre 2021 Créée en 1981, représentée plus de 800 fois à travers le monde, la pièce May B de la chorégraphe Maguy Marin est un monument de la danse contemporaine, et même (...)
Mardi 1 octobre 2019 Anne Teresa de Keersmaeker et Salva Sanchis reprennent, avec une nouvelle distribution d’interprètes, l’une des pièces importantes de la chorégraphe belge, (...)
Mardi 10 septembre 2019 Festivals installés comme Sens Dessus Dessous ou le Moi de la Danse, chorégraphes stars tels Christian Rizzo ou Merce Cunningham, découvertes potentielles : voici les dix dates que les amateurs de danse se doivent de cocher de suite sur leur...
Mardi 16 octobre 2018 Une danseuse de Ballet (de l'Opéra de Lyon) qui passe le balai (à l'Opéra), et c'est toute une métaphore ironique que met en scène la chorégraphe Maguy Marin dans (...)
Mardi 20 février 2018 Immense danseuse et chorégraphe multi-primée, cette enfant d’exilés du franquisme n'a de cesse de mettre son art au service de la résistance à la violence du monde. Via sa dernière création Deux mille dix sept et la transmission d'une de...
Mardi 20 février 2018 Karl Marx à toutes les sauces. Honni, déifié, ou simplement figure du quotidien comme à Berlin qui lui accorde encore une rue grouillante de vie (à l'Ouest) ou (...)
Mardi 28 février 2017 En dépit des apparences et des idées reçues, le corps et la danse ont des liens assez directs et forts avec le politique et la vie de la cité. Le 6e Festival Sens Dessus Dessous réunit plusieurs chorégraphes sensibles à ces questions.
Mardi 14 février 2017 En 2006, Ha ! Ha ! se découvrait comme un nouvel et très dérangeant ovni dans le parcours déjà si atypique de Maguy Marin. Devant des pupitres de (...)
Mardi 24 janvier 2017 Les Subsistances présentent la deuxième édition du passionnant rendez-vous Le Moi de la Danse : un festival de soli, où le moi se fait dansant, vibrant, changeant.
Mardi 24 janvier 2017 Boris Charmatz est de retour aux Subsistances, pour un grand entretien et la reprise d'un solo de Tino Sehgal. Le chorégraphe revient sur son parcours, sa perception de la danse et son univers, trop rapidement qualifié de danse conceptuelle.
Mardi 20 décembre 2016 Explorant la pluralité des identités à travers le mouvement, le festival Le Moi de la Danse, lancé par les Subsistances, invite (du 26 janvier au 12 février) (...)
Mardi 15 novembre 2016 Superbe affiche pour le Ballet de l'Opéra de Lyon qui interprète les trois Grandes Fugues de Maguy Marin, d'Anne Teresa de Keersmaeker et de Lucinda Childs. Cette dernière étant venue tout spécialement à Lyon pour y créer sa pièce.
Mardi 6 septembre 2016 Même si les jeunes chorégraphes ont encore du mal à se faire une place à l'ombre de leurs aînés, la saison danse 2016-2017 s'annonce ouverte, riche et diverse. La fraîcheur des idées n'y sera pas forcément fonction de l'âge du capitaine...
Vendredi 29 avril 2016 La Biennale de Venise (structure qui regroupe tout à la fois les biennales d'art contemporain, d'architecture, de cinéma, de danse, de musique) a (...)
Mercredi 24 février 2016 À l’honneur chez nous (Maison de la Danse, Ramdam), Maguy Marin sera aussi la marraine de la manifestation Théâtre en Mai qui se tiendra à (...)
Mardi 2 février 2016 Lignes tendues de nappes de guitare en continu, souffle lourd faisant onduler sur scène une cinquantaine de miroirs qui reflètent l'image du public, entrées (...)
Mardi 5 janvier 2016 Après un bel automne, la saison danse accélère encore le rythme en 2016 et s'ouvre avec le nouveau festival des Subsistances,  Le Moi de la Danse, (...)
Mardi 15 septembre 2015 Roland Petit, Merce Cunningham, Saburo Teshigawara, Maguy Marin, Alain Platel... La nouvelle saison danse s'annonce riche en têtes d'affiche. elle réserve aussi bien des projets singuliers et enthousiasmants, comme celui, collectif et ambitieux, de...
Lundi 27 avril 2015 De New York à Séoul, du conte philosophique à la relecture de ghetto movie, de la rumba au baroque : à la rentrée, la volonté de Dominique Hervieu de présenter la danse sous ses formes les plus variées ne faiblira pas. Benjamin Mialot
Mercredi 8 avril 2015 Cette semaine, le détonnant "Drumming Live", chorégraphié par Anne Teresa de Keersmaeker, fait son entrée au répertoire du ballet de l’Opéra de Lyon. Créée en 1998, cette pièce pour douze danseurs a pu être chroniquée en dessins, photos et texte par...
Mardi 7 avril 2015 La compagnie Maguy Marin, le lieu expérimental Ramdam : deux aventures artistiques qui n'en finissent pas de se réinventer et qui, aujourd'hui, s'allient l'une et l'autre pour un nouveau projet atypique nommé "Ramdam, un centre d'art". La reprise du...
Mardi 6 janvier 2015 Avant que la danseuse étoile Sylvie Guillem ne vienne faire ses adieux scéniques aux Nuits de Fourvière (du 29 juin eu 2 juillet), l'année 2015 sera riche en (...)
Dimanche 28 septembre 2014 Cette troisième et dernière semaine de Biennale, deux grands chorégraphes n'ont été que l'ombre d'eux-mêmes. Si Maguy Marin, avec "Bit", parvient encore à surprendre, William Forsythe, lui, se regarde danser lors d'une aussi virtuose qu'ennuyeuse...
Mardi 9 septembre 2014 En se donnant comme fil rouge la notion de performance, la 16e Biennale de la danse revisite le passé et interroge l'avenir. Un questionnement qui ne réduit pas la danse à son histoire, mais lui redonne son caractère toujours renaissant et...
Mardi 10 juin 2014 La seizième Biennale de la danse, toujours aussi prolifique et hétéroclite, se place cette année sous le signe de la performance et de ses avatars contemporains. Jean-Emmanuel Denave
Lundi 14 avril 2014 Revenu de Dresde sans jamais être parti de Lyon, Serge Dorny a présenté sa douzième saison à la tête de l’Opéra de Lyon, placée sous le thème "Au-delà du réel". Decryptage. Nadja Pobel
Jeudi 3 janvier 2013 Premier temps fort de l’année, «Le boom des années 1980» nous invite, pendant trois semaines et neuf spectacles, à nous replonger dans une bouillonnante et trépidante période de la danse hexagonale. Jean-Emmanuel Denave
Jeudi 20 décembre 2012 Pour Cendrillon, sa première création en 1985 avec le ballet de Lyon, Maguy Marin ne ménage ni ses interprètes ni les fondements de la danse classique. La (...)
Dimanche 30 septembre 2012 Malgré de beaux moments dans le "Sacre du Printemps" de Thierry Thieû Niang, la dernière semaine de la Biennale de la danse nous laisse à nouveau sur notre faim d’inédit et de créativité. Jean-Emmanuel Denave
Lundi 24 septembre 2012 La deuxième semaine de la Biennale de la danse peut se résumer à ces quelques mots : une immense déception, un ovni sur-vitaminé et… Galvan ! Jean-Emmanuel Denave
Vendredi 7 septembre 2012 Une grande dame «Je travaille toujours sur les mêmes choses : la mémoire, le vivre ensemble, la question de l’Histoire aussi, de ce qu’on nous a (...)
Mardi 10 avril 2012 15e Biennale de la danse et première biennale sans Guy Darmet, son fondateur, mais sous la houlette de Dominique Hervieu. Pour son premier opus très attendu, la chorégraphe a mis l'accent sur la création (une vingtaine environ) et poursuit par...
Jeudi 29 mars 2012 Cette semaine, les amateurs de danse ont le choix (non exclusif) entre de la belle danse néo-classique et un spectacle choc et génial, où le mouvement (...)
Mercredi 21 décembre 2011 Commençons notre tour d'horizon dansé par un chorégraphe lyonnais, Denis Plassard dont nous avions redécouvert il y a deux ans la superbe adaptation du (...)
Mercredi 31 ao?t 2011 Maguy Marin n’avait pas travaillé avec le ballet de l’opéra depuis 1993 et Coppélia. Sa nouvelle création, composée avec le musicien Denis Mariotte, ne comporte (...)
Lundi 21 février 2011 La rumeur circulait depuis quelques jours. C'est désormais officiel, Frédéric Mitterrand a nommé le danseur et chorégraphe, Yuval Pick, à la direction du Centre (...)
Vendredi 4 février 2011 Pour sa dernière création à la tête du CCN de Rillieux-la-Pape, Maguy Marin a frappé un grand coup avec "Salves". Une œuvre brisée pour un monde qui ne l'est pas moins, avec un fond d'espérances... Jean-Emmanuel Denave
Lundi 10 mai 2010 Entretien / La chorégraphe Maguy Marin, directrice du Centre chorégraphe national (CCN) de Rillieux-la-Pape quittera ses fonctions à l’été 2011. Elle nous explique les raisons de ce choix. Propos recueillis par Dorotée Aznar
Vendredi 13 mars 2009 Danse / Maguy Marin reprend au Toboggan sa pièce choc et géniale, Umwelt. Soit une heure en apnée parmi des éclats de vie quotidienne, fragments sinistres ou lumineux en mouvement permanent. Jean-Emmanuel Denave
Mercredi 20 décembre 2006 Danse / La lecture de Beckett irrigue et traverse l'ensemble des créations de Maguy Marin. En 1980, la chorégraphe inventait en une heure, fulgurante, le (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !