Dix spectacles de danse à voir cette saison

Danse contemporaine / Pièces de répertoire, créations, pièces contemporaines récentes… Voici notre sélection de dix spectacles de danse (hors Biennale) à ne pas rater.

Maguy Marin

Chorégraphe engagée et aux formes esthétiques toujours inattendues, Maguy Marin présentera, à la Maison de la danse, sa nouvelle création dont on ne connaît à ce jour ni le titre ni guère le contenu. Comme à son habitude, Maguy Marin a travaillé au départ à partir de lectures partagées avec ses danseurs (ici Bertold Brecht surtout), puis au plateau avec une grande sensibilité à l’actualité et aux enjeux socio-économiques contemporains. Plus que de la danse à proprement parler, Maguy Marin proposera, avec sept interprètes, des tableaux, des situations, des actions engageant le corps autant que l’imaginaire et la pensée.

Création Maguy Marin, Maison de la danse, du 8 au 10 novembre
Et aussi reprise de Nocturnes, Ramdam, les 19 et 20 septembre

 

Marcos Morau

Né en Espagne, Marcos Morau a déjà plus de vingt-cinq pièces à son actif qui explorent l’inconscient et les parties irrationnelles de la condition humaine. Avec le Ballet de l’Opéra, Marcos Morau s’empare du célèbre ballet de Tchaïkovski, La Belle au bois dormant, pour le plonger, le déconstruire et le distiller dans son propre univers. Un univers que l’on sait particulièrement froid d’apparence mais où l’intensité et la sauvagerie sourdent toujours. Sa gestuelle ciselée, voire clinique, confronte la géométrie et l’abstraction à l’organique, la narration aux peurs et aux angoisses. Le chorégraphe compose des images peuplées de fantômes, traversées de flashs de lumière blanche, qui versent souvent dans l’inquiétante étrangeté…

Marcos Morau, La Belle au bois dormant, Opéra, du 12 au 19 novembre

 

Trisha Brown

Grande figure de la Post modern dance américaine, Trisha Brown est décédée en 2017. Elle laisse derrière elle un grand nombre de pièces marquées par l’abstraction non narrative du mouvement et un sens fascinant de la liberté et de la légèreté. La Trisha Brown Dance Company viendra à Lyon présenter deux de ses pièces : For M.G. : the movie (1991) et Working Title (1985). Et invite le chorégraphe français Noé Soulier à créer une pièce avec cette compagnie prestigieuse, Noé Soulier qui a pu écrire : « mon approche du mouvement porte la marque de celle de Trisha Brown. Même par ce qui la distingue, elle entre en dialogue avec l’incroyable renouvellement du champ chorégraphique qu’elle aura contribué à provoquer ».

Trisha Brown Dance Company, Maison de la danse, les 24 et 25 novembre

 

François Chaignaud

Chorégraphe, chanteur, écrivain, danseur, François Chaignaud (né à Rennes en 1983) signe depuis le début des années 2000 (en collaboration souvent avec Cécilia Bengolea) quelques-unes des pièces les plus surprenantes ou provocatrices de la scène française ! Son dernier projet, Tumulus, est le fruit d’une collaboration avec le musicien Geoffroy Jourdain, directeur de l’ensemble vocal Les Cris de Paris. « À la fois tombe et paysage, ce tumulus est au cœur de la scène, traversé par une communauté d’artistes célébrant la vie dans une cérémonie solennelle ou joueuse, vêtue de costumes changeants qui transcendent leur métamorphose » écrit le chorégraphe. On y entendra aussi bien des chants polyphoniques de la Renaissance que des œuvres contemporaines.

François Chaignaud et Geoffroy Jourdain, Tumulus, Maison de la danse, du 18 au 20 janvier

 

Mathilde Monnier

Figure du renouveau de la danse française dans les années 1980, Mathilde Monnier (née en 1959) a aujourd’hui à son actif pas moins de 40 pièces ! Et beaucoup d’entre elles ont été des incursions et des échanges avec d’autres champs disciplinaires : elle a ainsi collaboré avec le philosophe Jean-Luc Nancy, l’écrivaine Christine Angot, le musicien Philippe Katerine… Sa nouvelle pièce Black Lights créée à Montpellier en juin dernier s’inscrit dans cette lignée. Inspiré de faits réels, Black Lights est un spectacle-série-manifeste qui rend compte des violences faites aux femmes au quotidien. Cette pièce s’appuie sur une série intitulée H24 diffusée sur ARTE en 2021, qui met en image 24 courtes histoires de situations de violences quotidiennes faite aux femmes. Mathilde Monnier en a retenu 11 qui seront portées par la voix et le corps de huit interprètes.

Mathilde Monnier, Black Lights, Les Subs, du 20 au 23 mars

 

Jan Martens 

Né en 1984 en Belgique, le chorégraphe Jan Martens est l’une des figures très reconnues de la danse flamande qui en compte tant ! Son œuvre débute en 2010 et est marquée par une démarche originale : non pas imprimer aux corps une gestuelle et un univers imaginaire, mais partir de la vie quotidienne, du réel des gestes et des mouvements. En 2021, au Festival d’Avignon, il enthousiasme le public avec Any Attempt Will End in Crushed Bodies and Shattered Bones, directement inspiré par les manifestations pour la défense du climat, les Black Lives Matter et le mouvement des Gilets jaunes. Artiste associé à la Maison de la danse, il présente cette saison sa dernière pièce pour six interprètes à partir d’un nouveau matériau dans son univers : celui de la voix.

Jan Martens, Voice Noise parts 17&18, Maison de la danse, du 27 au 29 mars

 

Dominique Bagouet

Disparu prématurément à 41 ans, Dominique Bagouet (1951-1992) a insufflé à la danse française un grand courant de fraîcheur et d’inventivité : sa gestuelle à nulle autre pareille entremêle virtuosité, bizarrerie, humour, légèreté, fluidité… Catherine Legrand, ancienne interprète pour Dominique Bagouet, a recréé en 2020 sa toute dernière pièce So Schnell (1990), véritable ode à la joie de danser pour douze interprètes, sur une cantate de Bach. Elle en a éliminé la scénographie pop-art un peu datée pour n’en retenir que la pureté et l’énergie du mouvement.

Dominique Bagouet/Catherine Legrand, So Schnell, Maison de la danse, du 9 au 11 avril

 

Merce Cunnigham

Il y a quelque chose de fascinant chez Merce Cunningham (1919-2009) et qui découle d'un apparent paradoxe. Chantre du hasard et de la liberté, le chorégraphe était aussi d'une exigence inouïe, voire draconienne, quant à la précision des mouvements. Chez lui, il est possible à la fois de tirer des séquences et des mouvements à coups de dés, et de défier les capacités techniques et virtuoses des danseurs ! Le Ballet de l’Opéra reprend deux grandes pièces de Cunningham datant des années 1990 : Beach Birds sur une musique de John Cage et relevant de l’univers visuel des manchots, et BIPED (qui entre pour l’occasion au répertoire du Ballet) sur une musique de Gavin Bryars et fruit de l’utilisation d’un logiciel informatique générant des séquences de mouvement.

Merce Cunningham, Beach Birds + BIPED, Opéra de Lyon, du 16 au 21 avril

 

Hofesh Shechter

Né à Jérusalem en 1975, formé à la Batsheva Dance Company, Hofesh Shechter s’est installé à Londres en 2003 et, depuis, a multiplié des créations virtuoses et sur-vitaminées, évoquant des ambiances urbaines contemporaines. La compagnie suèdoise GöteborgsOperans a invité le chorégraphe star à créer une pièce avec seize de ses danseurs. Hofesh Shechter y déploie une écriture complexe portée par l’énergie du groupe où, dans un mouvement perpétuel, les corps cherchent des sensations extrêmes, laissant éclater des duos et solos empreints de fluidité et de puissance rythmique. Le programme de la soirée sera complété par une création de Sharon Eyal, lui aussi formé à la Batsheva.

GöteborgsOperans Danskompani, Hofesh Shechter + Sharon Eyal, Maison de la danse, du 14 au 18 mai

 

Régine Chopinot

Remplaçant « Sens dessus dessous », le 8e Festival, imaginé par le nouveau directeur de la Maison de la danse Tiago Guedes, tisse des liens avec l’espace public du 8e arrondissement pendant 8 jours. On pourra y découvrir ou redécouvrir des artistes comme le chorégraphe protéiforme Mehdi Kerkouche ou le chorégraphe lyonnais, espiègle et narratif, Denis Plassard… On y retrouvera aussi l’une des grandes figures de la danse française des années 1980, Régine Chopinot. Sa pièce récente Top (2022) pour sept danseurs et deux musiciens (un guitariste et un batteur), se veut une pure débauche de mouvement et de frénésie sur des rythmes effrénés et des riffs de guitare galvanisants.

Régine Chopinot, Top, Maison de la danse, les 28 et 29 mais. Dans le cadre du 8e Festival du 21 au 29 mai

 

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 31 octobre 2023 Marque de fabrique de la chorégraphe Maguy Marin depuis de nombreuses années : rien ne filtre en amont de ses créations, ni images, ni notes d’intention… Ou (...)
Lundi 5 septembre 2022 Comme souvent, la saison danse sera très riche à Lyon, notamment dans trois de ses lieux phares : la Maison de la danse, les Subs et l’Opéra. Nous vous conseillons ici dix spectacles mais nous aurions pu en citer encore beaucoup d’autres !
Mardi 4 janvier 2022 L’année 2022 sera l’occasion de réviser ses classiques de la danse contemporaine : Maguy Marin, Jiří Kylián, Ohad Naharin, Pina Bausch… Et entre deux révisions, de découvrir aussi nombre de jeunes talents internationaux.
Jeudi 16 décembre 2021 Créée en 1981, représentée plus de 800 fois à travers le monde, la pièce May B de la chorégraphe Maguy Marin est un monument de la danse contemporaine, et même (...)
Mardi 10 septembre 2019 Festivals installés comme Sens Dessus Dessous ou le Moi de la Danse, chorégraphes stars tels Christian Rizzo ou Merce Cunningham, découvertes potentielles : voici les dix dates que les amateurs de danse se doivent de cocher de suite sur leur...
Mardi 8 janvier 2019 Deux festivals et quelques grandes figures de la danse contemporaine (Cunningham, Trisha Brown, Jiří Kylián, Hofesh Shechter) donneront le tempo d'un premier semestre chorégraphique alléchant.
Mardi 16 octobre 2018 Une danseuse de Ballet (de l'Opéra de Lyon) qui passe le balai (à l'Opéra), et c'est toute une métaphore ironique que met en scène la chorégraphe Maguy Marin dans (...)
Mardi 20 février 2018 Immense danseuse et chorégraphe multi-primée, cette enfant d’exilés du franquisme n'a de cesse de mettre son art au service de la résistance à la violence du monde. Via sa dernière création Deux mille dix sept et la transmission d'une de...
Mardi 14 février 2017 En 2006, Ha ! Ha ! se découvrait comme un nouvel et très dérangeant ovni dans le parcours déjà si atypique de Maguy Marin. Devant des pupitres de (...)
Mardi 15 novembre 2016 Superbe affiche pour le Ballet de l'Opéra de Lyon qui interprète les trois Grandes Fugues de Maguy Marin, d'Anne Teresa de Keersmaeker et de Lucinda Childs. Cette dernière étant venue tout spécialement à Lyon pour y créer sa pièce.
Vendredi 29 avril 2016 La Biennale de Venise (structure qui regroupe tout à la fois les biennales d'art contemporain, d'architecture, de cinéma, de danse, de musique) a (...)
Mercredi 24 février 2016 À l’honneur chez nous (Maison de la Danse, Ramdam), Maguy Marin sera aussi la marraine de la manifestation Théâtre en Mai qui se tiendra à (...)
Mardi 2 février 2016 Lignes tendues de nappes de guitare en continu, souffle lourd faisant onduler sur scène une cinquantaine de miroirs qui reflètent l'image du public, entrées (...)
Mardi 5 janvier 2016 Après un bel automne, la saison danse accélère encore le rythme en 2016 et s'ouvre avec le nouveau festival des Subsistances,  Le Moi de la Danse, (...)
Mardi 15 septembre 2015 Roland Petit, Merce Cunningham, Saburo Teshigawara, Maguy Marin, Alain Platel... La nouvelle saison danse s'annonce riche en têtes d'affiche. elle réserve aussi bien des projets singuliers et enthousiasmants, comme celui, collectif et ambitieux, de...
Lundi 27 avril 2015 De New York à Séoul, du conte philosophique à la relecture de ghetto movie, de la rumba au baroque : à la rentrée, la volonté de Dominique Hervieu de présenter la danse sous ses formes les plus variées ne faiblira pas. Benjamin Mialot

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X