15 concerts inratables pour cet automne

Comme d'usage, avec le retour des élèves dans les classes, voici celui des musiciens dans les salles après un été de batifolage en plein air. À la différence qu'ici l'office n'est pas en partie assuré par des types trouvés au hasard dans la rue. Il en a fallu des choix cornéliens et des revirements pour vous concocter cette sélection des concerts essentiels à voir absolument cette saison. Ce qui ne signifie pas qu'il faut bouder les autres. 

Kohndo

Concert en prélude d’un nouvel album qui arrive cet hiver. La légende du rap français et membre fondateur de La Cliqua sera à Food Society (Part-Dieu) pour une rencontre et un showcase. Dans un constant renouvellement, KOH, du haut de ses 30 ans de rap, marque une nouvelle étape dans sa carrière avec le projet Plus haut que la Tour Eiffel qui arrive prochainement dans les bacs.

Au Food Society, mardi 27 septembre


Vincent Courtois

C'est à une semaine (presque) entière dans ses murs que l'Opéra Underground convie le violoncelliste Vincent Courtois, improvisateur et compositeur de jazz autant que de musiques de films (on lui doit notamment la BO d'Ernest et Célestine). Lequel ne s'est pas fait prier pour proposer un concert lecture autour de Jack London, un ciné-concert (Finis Terrae de Jean Epstein), une séance d'écoute et trois jours mêlant Ateliers du violoncelle, masterclasses et rendez-vous live. La curiosité du public pour point de mire.

À l'Opéra underground, du lundi 5 au vendredi 9 octobre


Tindersticks

Cette année les Tindersticks fêtent 30 années d'existence qu'on n'a pas vu passer. Un comble pour ces champions de la mélancolie qui en trois décennies ont livré une dizaine d'albums studios, pas mal de live et nombre de BO pour Claire Denis qui en a fait ses jumeaux musicaux depuis un quart de siècle. Entre comptines éthyliques, harmonies claudiquantes et tempêtes de violons toujours tapissées de la voix abyssale de Stuart Staples, les Tindersticks, c 'est un style, mieux, c'est un art, à découvrir sur une copieuse compile anniversaire, Past imperfect, et bien sûr au Radiant, les Sticks étant rares sur scène.

Au Radiant, mercredi 12 octobre


Burns on the wire

« Si je savais d'où viennent les bonnes chansons, j'irais là-bas plus souvent » disait Leonard Cohen qui n'était pas la moitié d'un philosophe en plus d'un poète. C'est un peu ce que fait H-Burns avec ce projet Burns on the wire. Soit la manière qu'a trouvé l'Isérois pour payer son tribut(e) à l'un de ceux, si ce n'est celui tout court, qui ont allumé l'étincelle musicale qui brûle en Burns. Cela a donné un album sur lequel les cordes et la nostalgie sont généreuses. Et une série de concert où le musicien se présente avec les cordes du Stranger Quartet et sa nostalgie à lui. On vous le dit juste en passant mais c'est magnifique.

Au Marché Gare, jeudi 13 octobre


Florent Marchet

Depuis l'ambitieux Bambi Galaxy, en 2014, Florent Marchet s'est surtout illustré par de nombreuses musiques de films, des projets musicaux et scéniques collaboratifs (comme l'excellent Frère Animal), des lectures musicales (avec Nicolas Mathieu notamment) et même un roman qui n'est que la suite logique de son travail d'écriture. Le revoilà pourtant enfin avec un album sorti cette année, Garden Party, où l'on retrouve son talent singulier pour la peinture des gens moyens et des vies minuscules, les amis, la famille, les ruptures, l'enfance (sublimes De Justesse et surtout Freddie Mercury, entre Arnaud Fleurent-Didier et Mendelson). Retrouver Florent Marchet c'est toujours un peu comme retrouver un vieil ami. Le voilà justement qui passe à la maison.

À L'Epicerie moderne, vendredi 14 octobre


Bryce Dessner

Les amateurs éclairés savent combien Bryce Dessner de The National (sans doute une des meilleures choses qui soient arrivées au rock indé ces vingt dernières années), est féru de ce qu'on appellerait la grande musique (baroque, classique, contemporaine, toutes ces sortes de choses) qu'il pratique d'ailleurs bien plus en quantité que le bon vieux rock (il n'y a qu'à jeter un œil sur sa fascinante discographie dans laquelle on a un faible pour Aheym avec le Kronos Quartet et Music for woods & strings). Et voilà les audacieux programmateurs de l'Auditorium qui l'invitent à venir présenter, avec l'ONL son Concerto pour deux pianos (merveilleusement exécuté par les fascinantes sœurs Labèque), son St Carolyn by the sea, en écho à la Symphonie fantastique de Berlioz. Soirée épique en perspective.

À l'Auditorium, samedi 15 octobre


Dead Can Dance à l'Auditorium [ANNULÉ]

C'est encore l'Auditorium qui, dans une programmation ayant toujours à cœur de sortir de l'autoroute du "classique" comme on l'appelle un peu vite, dégaine le concert qui tue et, à sa façon, danse. Dead can dance, donc, fer de lance du label 4AD qui fit dans les années 80 et 90 la pluie et le beau temps sur la musique indé. Difficile de décrire l'esthétique délivrée par la chanteuse Lisa Gerrard et le sorcier Brendan Perry : une sorte de dream-pop virée musique du monde flirtant avec un fantôme très goth. Bref, une époque, une atmosphère, un zeitgeist. Les connaisseurs font déjà le pied de grue.

À l'Auditorium, samedi 22 octobre


Chris Thile

Ceux qui l'ont vu en 2017 aux Subs pour son PB Live, vous le diront : c'est une expérience que de voir l'espiègle américain Chris Thile en concert. Déjà parce qu'on ne voit pas souvent un type tenir le crachoir seul avec une mandoline (sauf à vivre sous un balcon à Florence aux alentours du XVIe siècle, ce qui n'est pas le cas de grand monde). Ensuite parce que le dit type vous cueille avec ses compositions mais aussi des reprises de Bartok, Bach, Radiohead, The Strokes ou Bob Dylan, ce qui vaut un grand détour.

À la Chapelle de la Trinité, vendredi 28 octobre


LKDM + Mouse Party

Instant de communion hip-hop en deux temps au Ninkasi Kao : la fameuse déclinaison live de LKDM dont nous parlait Fong Fong lors d’une précédente interview soit un best-of d’artistes locaux dont Lucio Bukowski et Casus Belli. Ce sera suivi d’une soirée animée par l’un des journalistes hip-hop les plus importants du pays, Mehdi Maïzi qui ramène sur scène la vibe des émissions incontournables du paysage rap francophone.

Au Ninkasi Kao, vendredi 28 octobre


Blue Öyster Cult

C'est bien connu, les mois en « r » marquent le retour des huîtres. Celle-ci n'est pas la moindre puisqu'elle est bleue et qu'on lui voue un culte – et malgré ses 55 ans, ce qui est vieux pour une huître, on ne risque pas de la dégobiller. Pour situer la chose aux moins de 70 ans, Blue Öyster Cult c'est le groupe (from Long Island) qui a pondu en 1979 (Don't Fear) The Reaper, une scie au riff mortel qu'on a pu entendre dans une bonne trentaine de films ou séries. On est ici à égale distance d'un bon vieux hard rock old school et un psychédélisme bien élevé. Et c'est toujours Buck Dharma, auteur des riffs les plus cools du groupe, qui tient le manche.

Au Radiant, le vendredi 28 octobre


Sasso

L’un des rappeurs actuels lyonnais les plus populaires joue à domicile avec un concert qui promet le feu. Multimillionnaire en vues et en streams, celui qui fait mentir les voix déplorant le manque de visibilité de la scène lyonnaise s'apprête une nouvelle fois à faire battre le pouls de la ville.

Au Transbordeur, lundi 31 octobre


The Cure

En 2022, The Cure fête, via une réédition, les 30 ans de Wish, sans doute son dernier très bon album. Oui, effectivement ça date mais on peut discuter des suivants. Quoi qu'il en soit The Cure, tout en continuant à tourner, n'a pas publié de long format studio original depuis 2008 et 4:13 Dream. D'où la double surprise de voir le groupe revenir à la Halle Tony Garnier tout en annonçant pas un mais deux disques (triple surprise, donc) à venir cet automne. Le premier se nomme Implacable et le second Songs of a lost world. Cure de Cure à venir, donc.

À la Halle Tony-Garnier, lundi 7 novembre


Joshua Redman, Brad Mehldau, Christian Mc Bride, Brian Blade

Il y a plus d'un quart de siècle officiait autour de Joshua Redman un quartet de jeunes hommes prometteurs qui accoucha de l'album MoodSwing, un disque référence du jazz de cette époque. Au saxo, Redman donc, au piano, un certain Brad Mehldau, à la contrebasse Christian McBride et à la batterie Brian Blade. Assemblez ces quatre-là aujourd'hui et vous avez un quartet all-star à faire saliver labels et programmateurs. Ça tombe bien, c'est ce qu'ils ont fait : se rassembler. Pour un nouvel album et une tournée qui fait saliver tout le jazz contemporain qui passe par l'Auditorium avec le concours de Jazz à Vienne.

À l'Auditorium, lundi 7 novembre


Cascadeur

Comme Florent Marchet, il a beaucoup officié aux côtés de cinéastes (Nakache & Toledano, Gondry) ces dernières années et comme Chris Thile il livra en son temps une chouette prestation aux Subs à l'occasion du PB Festival où il conclut avec une chorale amateur (l'une de ses marottes live). Le Messin masqué (un précurseur) est de retour avec un album attendu, Revenant, toujours aussi aérien et délicat que ses trois impeccables précédents disques et sur lequel il innove avec un nouvel attirail de trompe-la-mort et des chansons en français.

Au Toboggan,   jeudi 1er décembre


Loud

L’un des poids lourds de la scène rap québécoise en pleine tournée “Aucune Promesse” passe par Lyon le 7 février 2023. La révélation qui rafle les distinctions en tous genres sera l’un des premiers concerts rap du Marché Gare refait à neuf. Retrouvailles entre la machine à succès outre atlantique et la scène lyonnaise pas loin de la confluence.

Au Marché Gare, mardi 7 février


Wintower

La déclinaison hivernale de Woodstower met une fois de plus le hip-hop à l’honneur. Prévue le week-end du 24 au 26 février à la halle Tony Garnier, cette nouvelle édition invite plus d’une trentaine d'artistes. Parmi eux fuitent déjà des noms tels que Lacrim et Soso Madness.

À la Halle Tony Garnier, du 24 au 26 février

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 13 février 2019 Une poignée de semaines après la sortie du dernier Dead Can Dance, Brendan Perry, moitié masculine de ce duo mythique en perpétuelle résurrection, entame une tournée solo passant par le Ninkasi nous annonçant du nouveau – un troisième album solo en...
Mardi 24 avril 2018 En plus d'Alela Diane, le Petit Bulletin Festival #2, ce sont deux autres têtes d'affiche, Cascadeur et Orchestra Baobab, et quatre jeunes talents fascinants. À noter aussi quelques concerts acoustiques et surprises à découvrir sur place pour...
Mercredi 28 mars 2018 L'une des têtes d'affiche du Petit Bulletin festival s'avancera casquée, comme elle le fait depuis ses ses débuts, cultivant, sous le nom de Cascadeur, un mystère pop grandissant d'album en album. Confirmation sur le dernier en date, "Caméra", tout...
Mercredi 28 février 2018 De Cascadeur à Orchestra Baobab en passant par Sage, Alela Diane et tous les autres, petite sélection best of spéciale Petit Bulletin Festival #2. Même si le meilleur est à venir en live du 27 au 29 avril au Subsistances.
Mercredi 7 février 2018 Pour sa deuxième édition, le Petit Bulletin Festival prendra ses quartiers aux Subsistances les 27, 28 et 29 avril prochains avec pas moins de sept artistes au programme, de la folk à la pop en passant par la world music. En voici le détail.
Mardi 14 mars 2017 Missionnaires du bluegrass aux quatre coins du monde, les chicagoans d'Henhouse Prowlers, habitués aux grands écarts géographiques et musicaux, viennent transformer pour un soir le Kraspek Myzik en ambassade des États-Unis de la country.
Jeudi 9 mars 2017 Prodige précoce de la mandoline et du bluegrass, compositeur hors-pair et touche-à-tout brillant dans l'art de la reprise décalée (Bach, les Strokes, Radiohead...) l'Américain Chris Thile viendra, lors d'un PB Live aux Subsistances, faire étalage de...
Mercredi 2 novembre 2016 Les PB Live, ce sont ces concerts un brin décalés que nous aimons partager avec vous, conçus avec nos amis de Rain Dog Productions, en des lieux peu visités et avec des artistes qui nous fascinent, mais encore peu mis en lumière. Voici le prochain.
Mardi 4 octobre 2016 Virtuose de la mandoline, Chris Thile a dépoussiéré cet instrument dont il est le plus solide représentant sur la planète. Véritable institution aux USA, il (...)
Lundi 23 novembre 2015 Du rimmel a coulé sous les ponts depuis la dernière véritable tournée européenne de The Cure. C'était en 2008 et, depuis, le groupe s'est contenté de quelques dates (...)
Mardi 8 septembre 2015 Sis du côté de Bourgoin-Jaillieu, le tout nouveau festival Les Belles Journées pose sur le papier des bases solides pour cette rentrée rock avec un plateau 100 % frenchy qui permet de faire le diagnostic, partiel mais aveuglant, d'une pop hexagonale...
Mardi 19 mai 2015 Après avoir atteint une sorte de Graal rock en enregistrant un "Off the Map" aride et plein de rugosités dans l'antre du mythique Steve Albini, H-Burns a, avec "Night Moves", ouvert grand ses écoutilles mélodiques en direction d'une Californie dont...
Mardi 17 février 2015 Lorrain exilé à Paris, on a connu furtivement Kidsaredead sur ses terres il y a bien longtemps, presque dans une autre vie. Le plaisir de retrouver ce jeune gars bourré de pop pour un album et un concert lyonnais, nous ne pouvions que tenter de le...
Mardi 23 septembre 2014 Dans la collection automne-automne musicale, la tendance est clairement à l'indie rock, cette notion floue et changeante qui pourtant se nourrit d'une évidence : quelles que soient sa nature, sa forme, son humeur, son envie, quand on voit un artiste...
Jeudi 26 juin 2014 Cette année encore, le festival d'été de la Ville de Grenoble a frappé très fort en termes de programmation : l'éventail est non seulement toujours aussi large, (...)
Mardi 15 avril 2014 Au Petit Bulletin on a toujours aimé Florent Marchet. Et ce depuis les débuts discographiques du Berrichon il y a une décennie tout juste. On a aimé (...)
Vendredi 18 octobre 2013 Pour un soir et pour Just Rock ?, le Transbo dégaine le plus improbable et le plus beau plateau de super-héros pop qui soit : la Grimes du Vercors, un chic type nommé Daisy, un pilote de chasse et un géant au nom de 4x4. Le résultat : sublime. Oui,...
Jeudi 19 septembre 2013 Du freak, du fou, de la créature cramée, de l’inclassable, de l’incassable, du fragile, du fracassé, du fracassant, du marginal, du réfractaire, du réfracté, du revenant, du rêveur, du malade, du rageux, cet automne musical va en faire pleuvoir de...
Samedi 23 mars 2013 Pour certains, le début du printemps coïncide avec la floraison des crocus et le réveil des hérissons. Pour d'autres, elle s'incarne dans un bouillonnement hormonal, dans une atmosphère révolutionnaire ou dans une recrudescence de la présence de...
Vendredi 11 janvier 2013 Vous voulez vous convaincre que la vie en Suède n'est qu'une lente, froide et sombre agonie baptisée "ennui", un interminable magasin Ikea dépourvu des (...)
Dimanche 30 décembre 2012 Des jeunes, des vieux, des stars, des quasi inconnus, des idoles, des têtes à gifles, des révélations, il y aura de tout à Lyon en ce début d'année 2013. Et surtout le meilleur. Stéphane Duchêne.
Lundi 24 décembre 2012 Silver & Gold – Songs for Christmas (Vol. 6-10) (Asthmatic Kitty/Differ-ant)
Lundi 12 novembre 2012 Cette fois c'est sûr, les morts peuvent danser puisque le mythique duo Dead Can Dance, formé en 1981 et longtemps pilier du label 4AD, se produira en (...)
Vendredi 9 novembre 2012 Le groupe H-Burns revient avec un quatrième album encore plus grand et plus majestueux que les précédents : «Off the map» (sortie janvier 2013). Un hors-carte qu’il chante hors-temps ; un concert à ne pas manquer en somme, dont on a discuté avec le...
Mercredi 24 octobre 2012 Toujours aussi affûté dans sa politique d'import/export (d'import surtout), le Kafé nous dégoupille cette semaine Monogrenade. Une bombe québécoise lancée très haut et qui ne devrait pas tarder à exploser. Stéphane Duchêne
Jeudi 13 septembre 2012 En cette rentrée musicale, Lyon a, comme tout un chacun, le blues. Sauf qu'en l'espèce, c'est plutôt très bon signe et annonciateur d'un automne riche en fibre musicale. Stéphane Duchêne
Jeudi 21 juin 2012 En guise d'invités pas comme les autres, Musiques en Stock convoque à Cluses la mélancolie traînante des Tindersticks, idéale pour les couchers de soleil tardifs ou les couchers tout court. Stéphane Duchêne
Mardi 20 décembre 2011 Rock, électro, rap — Automne au balcon, printemps au diapason. Trêve des confiseurs et ripailles de Noël digérées, les salles lyonnaises remettent le couvert pour une saison musicale quasiment au niveau de celle que l'on vient de vivre. Stéphane...
Jeudi 10 novembre 2011 Entretien / Tête d'affiche du Festival Nouvelles Voix à Villefranche, le Messin Alexandre Longo, alias Cascadeur, auteur de l'aérien The Human Octopus, nous raconte son goût des masques, ses angoisses et son rapport ambivalent avec la notion de...
Jeudi 15 septembre 2011 Alors que son homonyme Jeannie est en pleine descente de piédestal (et de pédalier), le messin Alexandre Longo est lui en pleine ascension. Après Woodstower (...)
Vendredi 26 novembre 2010 Musique / Après "Rio Baril", Florent Marchet fait son retour avec le magnifique "Courchevel", où il réussit une fois de plus le mariage de la pop et de la chronique sociale.
Jeudi 28 octobre 2010 Moins tempétueux qu'à leurs débuts, les Tindersticks livrent désormais des albums plus apaisés. Mais toujours empreints d'une mélancolie qui reste leur marque de fabrique. Stéphane Duchêne
Vendredi 31 octobre 2008 Festival / Les hostilités ouvertes en douceur par Emily Jane White, le gros de la troupe Just Rock ? peut envahir les scènes lyonnaises cette semaine. Un emploi du temps dégagé en soirée est conseillé durant toute la semaine. Stéphane Duchêne
Mercredi 16 mai 2007 Musique / Avec son deuxième album, Rio Baril, Florent Marchet s'est propulsé dans la catégorie des grands auteurs du rock français, assumant une réflexion politique englobée dans une forme orchestrale et romanesque. Il sera à l'Épicerie Moderne...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !