Après Fagor-Brandt, les Grandes Locos : Nuits sonores, Lyon Street Food et les Biennales déménagent à La Mulatière

Politique culturelle / Dernière année pour les événements culturels aux usines Fagor-Brandt : dès 2024, c’est dans l’ancien technicentre SNCF de La Mulatière, donc hors de Lyon, que se dérouleront les Biennales de Lyon, le Lyon Street Food Festival et les days de Nuits sonores, qui inaugurera ces halles devenues propriété et location de la Métropole de Lyon. Visite.

Quand Bruno Bernard décide en septembre 2021 que les usines Fagor-Brandt seront occupées par un entrepôt du Sytral dix-huit mois plus tard, tout le monde — jusque dans son propre camp — est étonné de la décision prise sans concertation, qui met de fait dehors, sans les prévenir, les événements culturels s'y déroulant : Nuits sonores, Lyon Street Food Festival et les Biennales de la Danse et d'Art Contemporain. Dans la tension, une année supplémentaire d'occupation est négociée, le temps que ces événements puissent se retourner. 

à lire aussi : Bruno Bernard transforme Fagor-Brandt en entrepôt TCL, les Biennales, Lyon Street Food et Nuits sonores sont SDF

Après de longues discussions entre les organisateurs, la Métropole et la SNCF, le nouveau site choisi pour les accueillir vient enfin d'être officialisé : il s'agit de l'ancien Technicentre de la SNCF à La Mulatière, fermé depuis 2020 — les activités ont été transférées à Vénissieux. Son nouveau nom ? Les Grandes Locos.

 

à lire aussi : David Kimelfeld : « il est encore temps de revenir sur votre décision ! »

Ces événements d'ampleur pour la Ville de Lyon poseront ainsi leurs valises pour la première fois... en dehors de Lyon. Seul le festival Nuits Sonores avait fait quelques incursions chez les voisins lors d’Extra!, mais jamais pour ses sites principaux. L'enjeu se veut désormais métropolitain.

Cédric Van Styvendael, vice-président en charge de la Culture à la Métropole, prend soin en ce lundi 13 mars lors de la conférence de presse de remercier l’édile lyonnais Grégory Doucet de les « accompagner » car « la Ville de Lyon est co-financeur des Biennales, qui ne peuvent se faire sans elle. » Se posera plus tard la question pour la Ville de Lyon de subventionner des événements ne se déroulant pas sur son territoire... surtout en cas de changement de bord politique aux prochaines municipales.

Le nouveau terrain de jeux est gigantesque : 20 hectares. La Métropole a alloué au projet un budget de presque 17 M€. Elle a acheté deux halles pour 2 millions d’euros (les 8 et 9), et va en louer trois autres le temps de les réhabiliter et les assainir (il y a de l'amiante, un procès d'ancien salariés de la SNCF exposés est en cours à ce sujet, le jugement sera rendu le 5 juin 2023). Elle s'est engagée aussi à mener des études et des travaux d’adaptation (c’est la grande partie des dépenses) dans ces bâtiments loués ou acquis. Ces travaux seront réalisés dès avril 2023 jusqu’en 2027.

à lire aussi : Fagor-Brandt, ce sera jusqu'en novembre 2023

Nuits sonores va essuyer les plâtres en mai 2024

Jouxtant le site de La Saulaie à Oullins (où s’installera le siège et le nouveau tiers-lieu du Ninkasi, un restaurant et une brasserie en 2025), le technicentre de La Mulatière était donc fermé depuis 2020. Et n'est pas vierge d'activités culturelles : la compagnie Ineffable Théâtre avait œuvré provisoirement en son sein de juin 2020 à mars 2021, dans les bâtiments de bureaux, le long de la rivière Izeron, au sein de ce lieu qui a toujours été dédié au train.

En 1826, passait ici la seconde ligne de chemin de fer de France (Lyon / Saint-Étienne). En 1846, un technicentre s’y installait : la compagnie des hauts fourneaux, forges et ateliers d’Oullins. C’est ici que sont alors construites les locomotives ; elles sont à vapeur, ce qui justifie la superficie et les volumes des halles et le nom de baptème de cette nouvelle friche culturelle, Les Grandes Locos.

 

Thierry Bauchet, directeur immobilier territorial Sud-Est de la SNCF, l’a rappelé, « il y avait énormément d’ouvriers et beaucoup de bruit généré par cette activité industrielle », se félicitant ainsi de faire « rebattre le pouls » du lieu, ce qui rassurera peut-être Dominique Mounier, l'adjoint délégué à l'urbanisme et à l'activité économique de La Mulatière, inquiet des nuisances sonores engendrées par les festivals pour ses administrés, alors même que ceux-ci subissent déjà l’effarant bruit de la voie métropolitaine (ex autoroute) collée au site. Un autre point a été soulevé par l'opposition métropolitaine : ce site serait inondable, ce qui pourrait poser problème pour la Biennale d'Art Contemporain.

Nuits sonores va essuyer les plâtres de ce site des Grandes Locos en mai 2024. Ce sera la septième friche industrielle dans laquelle s'installera le festival, qui fêtera ses vingt ans ce printemps. « Après La Sucrière, les Salins du Midi, les usines SLI, Brossette et Fagor-Brandt » a rappelé Vincent Carry, directeur d’Arty Farty. Le festival de musiques électroniques, comme celui de la Street Food et les Biennales vont utiliser les différentes halles en fonction de l’état d’avancement des travaux. En attendant que les halles 8 et 9 (celles acquises par la Métropole) soient rénovées (c'est prévu pour 2027), les évènements se dérouleront dans la halle 1 (la plus grande, louée entre 2024 et 2027) et celles situées côté nord (et chauffées), les 11, 13 et 14. C’est aussi à cet endroit que s'installera la recyclerie culturelle voulue par la Métropole, où les institutions pourront y construire des décors, réutiliser des matériaux, etc. Un autre espace sera dédié au ré-emploi de matériel de construction de bâtiment.

 

Tout ceci (en dehors de la recyclerie culturelle) est néanmoins éphémère et s’inscrit pour une durée de six ans, jusqu’en 2030. Au-delà, ce projet et cette friche seront soumis à une nouvelle réflexion en fonction de l’exécutif qui sera élu à ce moment-là. Seul complément apporté par Béatrice Vessillier, vice-présidente en charge de l’urbanisme de la Métropole : il y aura d’ici là « un peu d’habitat » (à l’ouest), de la « végétalisation » (bien sûr) et une passerelle mode doux (piéton et vélo) pour rejoindre Gerland. Mais le calendrier de ces travaux et de la livraison n’est pas fixé. La SNCF, de son côté, envisage un grand projet urbain pour la halle 1 à l'issue de sa location, selon Le Figaro.

Pour l’heure, les bus C10 et 15 relient le site en dix minutes depuis Bellecour et l’arrêt Gare d’Oullins (l'actuel terminus) de la ligne B du métro se trouve à sept minutes à pied de l’entrée du Technicentre.

à lire aussi

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 13 mai 2024 Elise Ternat, ancienne directrice de la Fête du livre jeunesse de Villeurbanne et journaliste prend les rênes du théâtre La Mouche à Saint-Genis-Laval. Elle succède à Mathilde Favier, qui a récemment rejoint l’APCIAC.
Mardi 17 octobre 2023 Nicolas Piccato a quitté à la rentrée ses fonctions de directeur de Lyon BD, à sa demande. Arrivé en 2021 en remplacement du fondateur Mathieu Diez, parti au (...)
Jeudi 17 août 2023 [mise à jour mercredi 23 août 2023] Déjà interdit à Paris, Montpellier et Toulouse ces derniers jours, le spectacle de Dieudonné a été interdit à Lyon, amis s'est tenu dans un champs privé à Décines, et est interdit à Grenoble une semaine plus tard....
Vendredi 19 août 2022 Les élus et élues du 2e appel à candidature pour la direction du NTH8 sont connus. 14 candidats se sont manifestés à la date-butoir du 10 juin. Cinq d’entre eux seront auditionnés en octobre. Voici lesquels.
Mardi 26 avril 2022 Weavers, association villeurbannaise qui a pour ADN l’inclusion des personnes exilées, utilise les leviers d’intégration économique et sociale afin de faciliter leur recrutement. Le but : créer des liens sociaux pour les inscrire dans...
Mardi 12 avril 2022 ADOS est une association qui prône des valeurs d’inclusion et d’égalité des chances. Un lieu ressource à destination des jeunes collégiens, lycéens et de leur famille. Objectif : les accompagner au mieux dans leur scolarité.
Mardi 29 mars 2022 L’association parisienne Le Recho inaugurait, début mars à Lyon, la première étape de son Itinéraire Solidaire : un projet itinérant réunissant habitantes et habitants de plusieurs villes de France et personnes exilées, autour de la cuisine....
Mardi 1 mars 2022 Le préavis de grève aux Célestins, lancé il y a une semaine pour la journée du 1er mars, a été levé lundi 28 février. "La Mouette" de Cyril Teste et "La Ligne solaire" se joueront bien dès les mercredi 2 et jeudi 3 mars, aux dates prévues cette...
Mardi 1 mars 2022 Au Marché Gare, les travaux s'approchent de leur terme prévu en mai, avant le passage de la commission de sécurité, en juin pour une réouverture de la SMAC en septembre, avec l'inauguration suivie des premiers concerts, pour...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X