Barrio Populo mettra de l'ordre dans le désordre

MUSIQUES | Le groupe de 8 musiciens vivant ensemble à Saint-Bonnet-le-Château, a sorti son deuxième album en juin 2012. Un habile mélange de rock festif et de chansons à textes. Ils viendront le présenter sur scène à Saint-Etienne à la fin du mois d'octobre. Rencontre avec Victor Coulomb, le chanteur du groupe. Propos recueillis par Nicolas Bros.

Nicolas Bros | Lundi 17 septembre 2012

Photo : Les Barrio Populo savent mettre le feu sur scène - Wilfried Marcon


Victor, pourriez-vous rapidement présenter le groupe Barrio Populo ?
Nous sommes un groupe né d'une histoire d'amitié. Nous sommes tous issus de Saint-Martin-en-Haut, une petite commune du Rhône. Nous avons commencé à jouer ensemble il y a 9 ans avec les 3 membres fondateurs du groupe. Cela fait maintenant 3 ans que cette aventure musicale est devenue professionnelle pour nous. Depuis l'année dernière, nous faisons en moyenne 85 dates de concert par an, en France et à l'étranger.

L'ensemble du groupe vit dans une maison à Saint-Bonnet-le-Château…
C'est un pari un peu fou que l'on a fait il y a deux ans maintenant. Nous avions le désir de partager nos vies, donc c'était une suite logique que de se retrouver tous ensemble sous le même toit. Nous sommes 9 là-haut : 8 musiciens et Jonas, l'ingénieur du son du groupe. Au départ, chacun avait un rôle bien précis dans le développement du groupe : le graphisme, les dates de concerts… Aujourd'hui, nous avons Lucas qui est notre manager et qui facilite notre avancée.

Les médias citaient souvent la Mano Negra ou Manu Chao pour définir votre musique. Avec ce nouvel album Désordre, vous avez pris un virage artistique ?
C'est en effet un changement par rapport à nos premiers EPs, mais pour la plupart des gens, ce premier album est un vrai point de départ. Aujourd'hui, nous avons une identité musicale plus forte. Un mélange entre rock et chanson française, avec des textes en français. Nous oscillons entre le rock festif et des ballades plus intimistes. Le texte a pris une grande importance par rapport à nos sorties précédentes.

Vous avez mis sur pieds un circuit de distribution qui vous est propre ?
Nous avions prévu une sortie nationale avec un distributeur mais ce dernier a fait faillite 3 semaines avant la sortie du disque. Il a donc fallu trouver une solution. Nous avons décidé de monter une association afin de distribuer nos albums dans des structures que nous démarchons nous-même : librairies, MJC, ... C'est un peu le même fonctionnement que les AMAP. L'ensemble des vendeurs est répertorié sur notre site internet.

Comment avez-vous travaillé le live pour ce premier album ?
Nous avons effectué trois résidences afin de préparer le spectacle. Nous avons travaillé afin de mélanger au mieux les deux mondes présents sur l'album. Le côté rock avec son énergie qui plaît surtout à un public jeune et un aspect plus intimiste s'adressant surtout à des personnes habituées de la chanson française plus classique. Nous avions réussi à créer un pont entre les deux sur l'album, il fallait retranscrire cela sur scène. Nous avons réussi à trouver une setlist avec une belle cohérence. Nous conservons une réelle énergie sur scène mais il y a désormais aussi beaucoup d'émotion.

Barrio Populo + La Ruda, le samedi 27 octobre à 20h30 au Fil

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

La Ruda, The Melvins et Talawine, concerts annulés

Mauvaises nouvelles | Ce sont successivement trois dates qui viennent d'être annulées. Tout d'abord deux concerts devant se dérouler au Fil à Saint-Étienne : La Ruda le 19 juin et (...)

Nicolas Bros | Vendredi 7 juin 2019

La Ruda, The Melvins et Talawine, concerts annulés

Ce sont successivement trois dates qui viennent d'être annulées. Tout d'abord deux concerts devant se dérouler au Fil à Saint-Étienne : La Ruda le 19 juin et The Melvins le 7 juillet (les billets peuvent être remboursés auprès des points de vente). Ensuite au hall Blues Club où le groupe Talawine devait se produire ce soir, vendredi 7 juin.

Continuer à lire

Barrio Populo : « Un hommage à la beauté »

Chanson-poésie | Un peu moins d'un an après leur album Géographie du Hasard, le groupe stéphanois de chanson-rock Barrio Populo remet déjà le couvert, mais avec un disque différent des autres. Une "galette" originale, un hommage à la poésie et à la chanson françaises, intitulée "Cris d'Écrits" qu'ils présentent, comme à l'accoutumée, en primeur au public de la capitale ligérienne.

Nicolas Bros | Vendredi 17 novembre 2017

Barrio Populo : « Un hommage à la beauté »

Pourquoi avoir monté ce projet d'album en forme d'hommage à la chanson et à la poésie françaises ? Victor Coulomb : Cela est venu d'une chose assez simple. Avec les Barrio, nous avons l'habitude depuis plusieurs années de ponctuer notre spectacle par des reprises de chanson françaises, que nous remettons au goût du jour. Notamment du Ferré, du Ferrat... Puis nous avons mis en musique des poèmes, d'abord anecdotiquement puis régulièrement. À chaque fois, cela plaisait beaucoup car ce n'était pas de la reprise pure, mais de la composition à partir de textes. Du coup, nous nous sommes dits que nous pourrions faire un album concept autour de cela. Le résultat est un hommage à la beauté, tout simplement. Comment avez-vous sélectionné les différents textes présents sur ce disque ? Tout simplement, j'ai repris des poèmes que j'aimais bien. Pour certains, cela fonctionnait bien, pour d'autres moins. Le tri s'est effectué ainsi. Pour les chansons le procédé était le même. Tous les textes choisis ont été importants dans mon parcours, m'ont porté. Et surtout, il fallait que le résultat ait un intérêt artistique que nous pouvions app

Continuer à lire

À cœurs écrits

Chanson/Rock | Le groupe stéphanois Barrio Populo sort en ce mois de novembre un quatrième album magique, en forme d'hommage à certains des plus beaux textes de la (...)

Nicolas Bros | Jeudi 2 novembre 2017

À cœurs écrits

Le groupe stéphanois Barrio Populo sort en ce mois de novembre un quatrième album magique, en forme d'hommage à certains des plus beaux textes de la poésie et de la chanson française. Intitulé Cris D'écrits, cet opus est un jonglage rock bien dosé qui fait vivre plus que jamais les plumes de Rimbaud, Prévert, Artaud, Ferré ou Barbara. Habile et juste, cet album met en appétit avant le premier concert prévu le 24 novembre à la salle Jeanne d'Arc pour son lancement.

Continuer à lire

Cartographie(s) rock

MUSIQUES | Revoilà l'une des plus formations les plus énergiques de la scène stéphanoise. L'octuor "auto-organisé" Barrio Populo continue d'avancer son rock engagé, en toute (...)

Nicolas Bros | Mercredi 5 octobre 2016

Cartographie(s) rock

Revoilà l'une des plus formations les plus énergiques de la scène stéphanoise. L'octuor "auto-organisé" Barrio Populo continue d'avancer son rock engagé, en toute indépendance. Avec Géographie du hasard, leur troisième album, Victor Coulomb et ses comparses créent un univers musical où la narration se fait davantage présente. Depuis les escales à Cuba ou Dunkerque jusqu'aux ballades mélancoliques Dan' et Joie et bonheur, le groupe montrent d'autres facettes de son art. À signaler que le groupe présentera son nouvel album au Fil le 22/10 et « une semaine entière d’événements culturels et de partage » intitulée Au hasard des rues, avec plusieurs événements dans différents lieux culturels stéphanois, du 15 au 22. Barrio Populo - Géographie du hasard [Carotte Production - Inouïe Distribution] - En concert le 22 octobre au Fil - Projet Au hasard des rues dans différents lieux de Saint-Étienne - le Pax, le Chok Théâtre, le Remue Méninges, ... - du 15 au 22 octobre (programme à retrouver

Continuer à lire

Le jardin des merveilles

CONNAITRE | Pas besoin de GPS ou de Google map pour trouver la Rue des Artistes. Cherchez les saltimbanques, tendez l’oreille, et suivez les chats emblématiques (140 sculptures réalisées par 28 écoles). Vous y voilà. Du 14 au 17 juin, le Jardin des plantes de Saint-Chamond est le théâtre de la 15ème édition du festival le plus « fédérateur » de la région !!

Julie Chalayer | Mardi 22 mai 2012

Le jardin des merveilles

Mustapha Kerroua, parle avec ferveur et conviction du festival qu’il organise avec sa solide équipe de bénévoles.  Directeur artistique de la Rue des Artistes depuis l'origine, il ne cesse de revenir sur les motivations de départ «  Quand on a créé l’association Atout Monde en 1996, on avait l’idée de mettre en place un événement culturel qui pourrait donner une identité à Saint-Chamond, un peu comme Angoulême et la BD. On ne voulait pas d’un truc fermé dans une salle, mais d’une animation pour  la population, qui permette l’accès à la culture pour tous. »Afin de se démarquer, ils décident d’associer à la musique les arts de la rue, et les arts plastiques. « Petit à petit, nous sommes arrivés à un équilibre entre ces trois médiums d’expression, avec en  2012 treize groupes de musique et treize compagnies de rue. » « Notre festival c’est la France » Porte parole un brin militant, Mustapha est particulièrement fier de sortir du rang  « nous avons réussi pendant toutes ces années à ne pas avoir d’étiquette. Nous sommes un festival sans chichi, qui appartient à son public et n’a pas vocation à faire du profit. »Fort d'une remi

Continuer à lire

Un peu de "désordre" dans les bacs

MUSIQUES | Attention c’est une exclu : leur prochain album s’appellera Desordre, et sera dans les bacs au mois de juin. Petit présentation d’un petit grand groupe stéphanois qui est en train de suivre la voie magique de nos quelques stars locales. C’est en tout cas tout ce qu’on leur souhaite.

Marc Chassaubene | Lundi 30 janvier 2012

Un peu de

Barrio Populo. Tous ceux qui s’intéressent un tant soit peu au tissu musical local les connaissent déjà. Ces petits gars sont déjà devenus grands par leur détermination et leur pêche indéniable sur scène. Inspirés largement par la Mano Negra et Manu Chao, ils avaient jusqu’à maintenant séduit leur public en cumulant les concerts et à travers plus de 150 dates en 2010 et 2011. De la pêche ils en avaient à savoir qu’en faire, mais déjà l’année dernière ils annonçaient de belles idées et affichaient des opinions mûries qui ne demandaient plus qu’à être enregistrées pour toucher un public plus large. Ce sera chose faite à partir de ce printemps, puisque Barrio Populo annonce aujourd’hui être en studio pour enregistrer leur premier album, leur premier 15 titres, ce qui constitue un événement pour le public stéphanois. C’est avec le studio E d’Écotay l’Olme et l’aide précieuse de Bruno Preynat, technicien son, que le groupe a pu réaliser ce projet ambitieux. Mais même encadré par un label qui les soutiens largement et un professionnalisme de plus en plus confirmé, ce projet est l’aboutissement d’un délicieux mélange de sacrifices et d’ambition pure.

Continuer à lire