Fête de la musique 2017 à Grenoble : notre sélection

Événement / Chaque 21 juin, si l’on décide de s’aventurer dans la foule à la recherche de musique, on peut soit y aller à l’aveugle en espérant tomber sur une bonne surprise, soit prévoir en amont un circuit dans la ville. Voici du coup notre sélection, forcément subjective et très orientée DJs et musiques dansantes, extraite du nombre pléthorique d’événements organisés ce mercredi ici et là. Suivez-nous si le cœur vous en dit !

Des légendes électro sur le parvis de la Belle électrique

Figures de proue historiques de la scène électronique alpine, artistes d’ampleur internationale et têtes d’affiche avec leur ami The Hacker de la toute première Boiler Room organisée à Grenoble, Oxia et Kiko joueront en DJ-set sur le parvis de la Belle électrique accompagnés d’une pléiade d’invités : Yannick Baudino bien sûr mais également Le Bateau Ivre, Nikizi et Clem 3000 et enfin Lorem Ipsum. Au programme : house, techno, italo-disco et plus si affinités, le tout sur un sound-system de tout premier choix.

La Belle fête la musique
Dès 17h sur le parvis de la Belle électrique


Secousses afro-caraïbes devant le Celsius Café

On est sympas, on vous livre l'un des secrets les mieux gardés de la Fête de la musique à Grenoble : chaque année, les DJs de l’asso Karibbean Wave mettent le feu aux hanches des danseurs avec une sélection musicale tropicale absolument imparable (dancehall, soca, azonto, hip-hop…). Au courant avant tout le monde des derniers tubes qui font vibrer les Caraïbes, DJ Romnith et ses collègues seront précédés en première partie de soirée par un show des danseuses d’Avalanche Crew, en charge de faire monter la température.

Karibbean Wave
Dès 20h devant le Celsius Café (11 rue Guetal, près de la place Victor Hugo)


Rap futuriste et électro vaporeuse place Notre-Dame

Si Grenoble reste passablement à la traîne sur tous les nouveaux styles musicaux syncrétiques issus de la culture internet, l’équipe de l’Ephèmère entend bien rattraper le retard avec un plateau spécial au croisement des musiques électroniques et des cultures urbaines. Au programme : trap, cloud rap, vaporwave, ambient, R’n’B, house new-school, future bass, dancehall autotuné, bubblegum pop et encore toute une flopée de styles ignorés du commun des mortels et représentés par les sélections acérées de six DJs triés sur le volet.

Rap & Future
Dès 17h sur la place Notre-Dame


Bass music et ambiance polynésienne au sud du quartier Saint-Bruno

Voilà l’alléchant programme proposé par les assos Bass Jump et Eddy Rumas (les organisatrices du festival Bassodrome). Au programme : drum’n’bass, UK house, tropical beats, jungle, UK garage et future funk, avec aux platines les forces vives des deux assos, mais aussi quelques invités débauchés exprès pour l’occasion (The Words, Meelk, SMB). Histoire de se mettre immédiatement dans l’ambiance, une scénographie immersive, des animations dédiées et un Tiki Bar sont également prévus. Grenoble-Tahiti, embarquement immédiat !

Fight For Your Right To Tiki
Dès 16h au Parc Paul Valérien Perrin (rue de New York, au sud du quartier St Bruno)


Et aussi, en ville

Au Jardin de Ville, on aura droit comme chaque année à un plateau concocté par France Bleu. Avec notamment les facétieux Oskar et Viktor qui revisitent de manière théâtrale la chanson française, les Swing Girls qui portent bien leur nom, la soul de De Guy and the Princeton believers ou encore Ginie Line qui, nous assure-t-on, a été révélée par la comédie musicale Les Dix Commandements.

L’Esplanade François-Mitterrand (devant le Musée de Grenoble – un très chouette endroit) sera gérée par le label de musique électro Lite Licht Records.

Place Docteur Léon Martin, c’est l’asso Carton-Pâte Records qui prendra les commandes pour « un joli paysage de l'électro made in Grenoble, avec un début house et groovy et un final techno acid ».

Au parc Paul-Mistral, c’est l’asso Welcome qui enverra du gros et du lourd – électro, techno, raggatek, hardtek, dub progressive, trance...

Place Championnet sera « le spot hip-hop » grâce à l’Opus crew.

Place Grenette, on aura droit à l’open air de l’asso The Dare Nightune scène électronique dans un espace "cosy" mais dans une ambiance impactante »).

Le Parc Michallon, derrière le Musée de Grenoble, sera plutôt dub grâce au collectif Mezclar't.

Au Musée archéologique, ce sera gospel avec la chorale des 50 chanteurs du Gospel Institut (à 20h).

La rue Saint-Laurent toute proche sera elle orientée musique acoustique grâce notamment au Café des arts.

À la Bifurk et à l'Ampérage, plusieurs concerts sont prévus.


Et aussi, côté bars

Au Bauhaus Bar (rue Chenoise), les crews Sound Disciples, Hidden Plaza et DJ Mityk se partageront les platines autour d’une sélection hip-hop, techno, trap, house et funk.

À la Mezzanine (112 cours Jean-Jaurès), on retrouvera le talentueux Lokom pour l’un des lives expérimentaux hybrides dont il a le secret, mais également Sylvain et Mercyful.

Le Mark XIII (rue Lakanal), l’un de nos spots préférés chaque 21 juin, sortira l’artillerie lourde avec des concerts rock de MSSTT, Collapse, Charlie’s Frontier Fun Town et Eight Sins et des DJ-sets électro de Kryp, Jissbass, 6FRNC, Nikizi et Clem 3000.

Au Keep It Weird (près de la place Saint-André), on ne chômera pas non plus avec une sélection électro-techno-EBM réunissant le live du duo parisien Ghost Lobster et les DJ-sets de Smart, Serom, Lucky Jules et Tony Dolz.

Au Meltdown (rue Auguste Gaché), on aura droit à plusieurs concerts dont, à 19h15, un solo acoustique de Rémi Guirao, musicien grenoblois leader notamment du groupe Quai d’Orsay – qu’on aime beaucoup !


Ailleurs dans l’agglo

Certaines villes, conscientes que beaucoup de leurs administrés seront à Grenoble le 21 juin, ont anticipé les choses en organisant une Fête de la musique en amont. Du côté de celles qui se positionnent tout de même sur le 21 juin (comme Fontaine et Claix par exemple), on retient la proposition faite par Eybens : à 18h30, nous sommes convoqués au « premier congrès interludique des chanteurs du dimanche » par la géniale compagnie des Gentils, qui propose ainsi à chacun de pousser la chansonnette. Le reste de la soirée, les concerts se suivront, et les Gentils se glisseront entre avec leur univers bien barré !

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Musiques...

Lundi 16 janvier 2023 Trois soirées électro à Grenoble pour faire bouger tes nuits : Ed Isar le 24 janvier à la Bobine, Umwelt le 27 janvier à l'Ampérage et une Semantica Records night le 28 janvier à la Belle Électrique.
Vendredi 22 avril 2022 Envie de faire la fête et danser ? On a pour vous deux recommandations le 29 avril, et une le 7 mai. C'est parti !  
Mardi 12 avril 2022 Longtemps vouées aux gémonies, les mélodies synthétiques naïves, clinquantes et mélancoliques de l’italo-disco ne cessent d’être réhabilitées depuis maintenant une (...)
Lundi 11 avril 2022 Qualité du son, qualité du verbe : ce n'est pas pour rien que le concert de Dinos, jeudi 14 avril à la Belle Électrique, affiche complet.
Lundi 11 avril 2022 Né en 2016 autour des compositions de Jc Prince, le trio grenoblois The French Bastards s’apprête à fêter son tout nouvel album en grande pompe (au moins du 45), avec deux concerts très attendus entre Isère et Rhône.
Mardi 12 avril 2022 On a assisté au show d’Orelsan, il y a quelques jours au Zénith d’Auvergne, pour le plaisir et aussi pour vous en parler avant sa venue au Palais des Sports de Grenoble le 16 avril. On vous raconte cette bonne soirée, sans rien divulgâcher !
Mardi 29 mars 2022 Loin des images d’Épinal auxquelles on réduit encore trop souvent les musiques venues d’Afrique subsaharienne, le duo de Nairobi Duma est l’auteur d’un magma sonore hybride, frontal et futuriste, qui fusionne métal extrême et influences...
Jeudi 24 mars 2022 Après l'annulation de 2020 à cause de la crise sanitaire et une édition restreinte l’an dernier, le Voiron jazz festival a enfin fait son grand retour le 17 mars dernier. Tendez l'oreille et l'agenda, cette nouvelle édition bat son plein en cette...
Mardi 29 mars 2022 Leur concert, initialement prévu le 17 décembre, avait dû être annulé pour cause de… grève SNCF (eh oui, cette fois-ci, le Covid n’y était pour rien). Mais voilà (...)
Lundi 14 mars 2022 MAJ 24/03 : CONCERT REPORTÉ AU 4/02/2023 Quelles sont les critères qui permettent à un rappeur de sortir du lot… sur le long terme ? Son (...)
Lundi 14 mars 2022 À l’occasion de son passage à la Bobine le 19 mars dans le cadre du Mois décolonial de Grenoble, on a filé un coup de fil à Rocé pour discuter de ses différents projets mais également de son rapport à l’Histoire et de son intérêt pour les musiques...
Lundi 14 mars 2022 On vous recommande la soirée Notte Brigante à la Bobine, à Grenoble, le 29 mars, qui regroupe Assid, Sean-Paul II, Rud de Dip et HLM38. C'est gratuit !
Lundi 14 mars 2022 Dans le champ musical hexagonal, Laetitia Sheriff n'est pas exactement une stakhanoviste, en tout cas pour elle-même : en 20 ans, on n'a pas (...)
Mercredi 9 mars 2022 Événement à la Belle avec la venue du commandant en chef de feu Sonic Youth, qui depuis la séparation du groupe phare de l'indie rock américain multiplie les saillies solo comme pour mieux combler et dérouter ses fans éplorés.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter